Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

bien choisir l'alimentation de son chat (récapitulatif)

C'est une discussion bien choisir l'alimentation de son chat (récapitulatif) dans le forum Chats, dans la catégorie Vos Animaux ; ...

  1. #1
    mimine
    Invité

    bien choisir l'alimentation de son chat (récapitulatif)

    Comme l'ancien post a disparu, j'en refais un ici avec mes connaissances et mon opinion (ce qui n'engage que moi).

    1/ les taux conseillés pour l'alimentation industrielle sèche

    fichier ici : http://sd-5.archive-host.com/membres...ation_chat.pdf

    2/ bien lire les étiquettes pour choisir en toute connaissance de cause

    (le fichier ici : http://sd-5.archive-host.com/membres...etiquettes.pdf)

    * COMMENT SONT FABRIQUÉS LES ALIMENTS INDUSTRIELS ?
    Pour fabriquer une croquette, on prépare une « pâte » avec les divers ingrédients qui sont nécessaires :
    matières premières (végétales et animales), agents de texture, vitamines, compléments minéraux...
    Les ingrédients sont broyés, mixés, mélangés pour obtenir une pâte uniforme qui est envoyée vers un «cuiseur-extrudeur » où elle sera additionnée d'eau, de matières grasses et autres ingrédients.
    La cuisson est effectuée à très haute température (entre 180° et 340°) ce qui a pour effet de détruire les
    enzymes contenues dans la viande et les différents composants.

    A l'issue de cette cuisson, la pâte est découpée aux dimensions voulues sous différentes formes.
    Elle prend alors deux « chemins » :
    - pour les croquettes : elle est envoyée dans un grand séchoir, et par la suite les croquettes sont
    enrobées de matières grasses et produits élaborés pour donner de l'appétence au produit
    - pour la pâtée : la pâte est coulée dans les boites ou sachets et le tout est stérilisé

    * CE QUE LA LOI IMPOSE EN TERME D'INFORMATIONS
    Doivent obligatoirement figurer sur l'étiquette :
    - l'analyse moyenne (en % du produit fini)
    - la liste des ingrédients dans l'ordre décroissant de leur présence (du + au -)
    - les vitamines ajoutées au kilo
    - le mode d'emploi

    Les appellations-ingrédients sont également réglementé(e)s :
    « contient du... » = 4% de l'ingrédient indiqué dans la composition
    « au.. » = entre 4% et 14% de l'ingrédient indiqué dans la composition
    « riche en... » = entre 14% et 26% de l'ingrédient indiqué dans la composition
    « pâté de .. » = de 25% à 100% de l'ingrédient indiqué dans la composition
    « tout au ... » = 100% de l'ingrédient indiqué dans la composition (mais pas équilibré du coup)

    * BIEN COMPRENDRE DE QUOI ON PARLE
    a) la liste des ingrédients
    Elle est établie en ordre décroissant de poids dans le produit et établie avant cuisson.
    Le premier ingrédient qui arrive dans la liste est donc celui qui est présent en plus grande quantité.
    Exemple : maïs, farine de volaille, viandes et sous produits animaux, gluten de maïs, pulpe de betterave...

    b) l'analyse moyenne de la composition
    Elle permet de savoir précisément quels sont les données nutritionnelles de l'aliment.
    Les données sont exprimées en % du produit fini.
    Les différentes données sont définies par la loi et obligatoires.

    ANALYSE MOYENNE : Protéine brute : 26 % - Matières grasses : 16 % - Cendres brutes : 7,3 % -
    Cellulose brute : 2,5 % - Humidité : 9,0 % - Calcium : 1,1 % - Phosphore : 0,9 % - Sodium : 0,35 % -
    Magnésium : 0,08 %

    * LES BASES À CONNAÎTRE
    Pour choisir un aliment le moins nocif possible, il faut être attentif à bien regarder les étiquettes et surveiller
    quelques éléments de base :

    a) le taux de minéraux
    Les minéraux (rajoutés artificiellement dans la nourriture) proviennent de deux sources
    principales : les protéines végétales et les os (les cendres).
    Il est à présent connu qu'une alimentation trop fortement chargée en minéraux (de par la présence de
    protéines végétales en grand nombre ou d'un trop gros % de déchets) est néfaste pour les reins.
    Le chien ne synthétise pas les protéines végétales et les minéraux, qui se retrouvent dans les reins sous forme
    de calculs urinaires.
    On estime que le ratio idéal entre le Phosphore et le Calcium dans une alimentation industrielle sèche est
    proche de 0 (pour le trouver : diviser le taux de phosphore / taux de calcium).
    Il faut donc être vigilant à choisir un aliment qui ait des taux de minéraux ainsi que de cendres les plus bas
    possibles.

    b) la présence de céréales
    Les céréales (blé, maïs, sorgho...) sont principalement utilisées par les industriels dans le but de donner de la
    « tenue » aux croquettes et d'apporter des protéines à moindre coût.
    Elles ne sont absolument pas nécessaires au chat comme au chien, bien au contraire : ils ne peuvent pas
    digérer la cellulose et le gluten (amidon)... ça leur fait donc travailler le système digestif encore plus
    fréquemment et longuement dans le but de pouvoir assimiler ces sources de protéines.

    D'où des soucis (à court et long terme) de pancréas, d'intestin, de foie...
    De plus, la présence de céréales dans un aliment peut induire un grand nombre de soucis de santé : allergies
    cutanées, démodécie, plaques d'eczéma, insuffisance rénale, calculs urinaires...

    Certains industriels peu scrupuleux n'hésitent pas à séparer les différentes sources de céréales au sein d'un
    même produit pour donner l'illusion que ce dernier n'est pas composé que de ça...

    Ou alors, ils scindent en plusieurs termes distincts le même ingrédient : maïs, gluten de maïs, farine de
    maïs... pensant endormir la méfiance du consommateur (et en effet, ça marche).
    Au final c'est uniquement pour cacher le fait que dans l'aliment choisi, il y a plus de céréales que de viandes.

    Attention aux pièges qui peuvent se glisser au niveau de la composition : un fabricant peut tout à fait
    formuler un aliment avec 4% de poulet / 4% d'agneau et 4% de boeuf. Il peut (légalement) conditionner ce
    produit sous trois appellations différentes : « au boeuf », « au poulet », « à l'agneau ».
    Et c'est là que se glisse le piège : le propriétaire non éclairé dira que son chien préfère l'aliment au poulet
    alors que c'est EXACTEMENT le même que les deux autres variétés (juste l'emballage qui change).
    Ne soyez pas dupe des astuces marketing des fabricants et soyez bien vigilants aux étiquettes.

    c) la présence de sous produits animaux
    Clairement, que veut dire ce terme ? La mention « sous produit (animal ou végétal) » désigne simplement un
    déchet de notre industrie qui n'est pas valorisable dans notre alimentation et qui est utilisé dans l'alimentation
    de nos animaux de compagnie.

    Par sous produits animaux on entend : les pattes, les becs, la peau, le gras, le sang, les crottes, les organes...
    Ce sont, par définition, des produits non « nobles » et qui ne présentent aucun intérêt nutritionnel.
    Par contre pour les industriels ils représentent un intérêt économique non négligeable : ça leur permet de
    recycler sans avoir de souci tout ce qui n'est pas utilisé pour notre alimentation.

    Pour nos animaux, ils représentent des déchets qui ne seront pas assimilés, ni digérés et qui occuperont
    l'organisme inutilement. Le volume important des crottes est en général lié (entre autres) à la présence de
    sous produits dans l'alimentation.

    Le terme hydrolysats désigne des matières animales décomposées par l'action de l'eau. Ils forment une pâte
    incorporée par la suite au reste de la préparation pour cuisson. Les hydrolysats incorporés aux aliments pour
    animaux de compagnie sont fabriqués à partir de sous-produits.
    Le terme farine désigne une poudre issue du broyage de matières animales ou végétales.

    d) les additifs (CEE)
    Ils sont là pour appâter votre animal, redonner de la saveur à un aliment qui n'en a pas et créer une
    dépendance à l'aliment (un peu comme les fast-food avec les enfants).
    Les principaux :
    - les vitamines de synthèse (riboflavine, biotine, choline etc.),
    - les minéraux (oligo-éléments),
    - les colorants (E100 à E180),
    - les exhausteurs de goût (E620 à E837 et E950 à E959),
    - les antioxygènes (E300 à E399),
    - les agents de texture (E322 à E578)
    - les conservateurs (E200 à E297)
    Leur utilisation porte à controverse car les effets secondaires à long terme sur les animaux n'est pas encore
    connu... Certains qui sont utilisés dans l'alimentation des animaux de compagnie sont interdits depuis
    longtemps dans notre industrie alimentaire.

    e) la présence de viande fraîche ou déshydratée
    Si la question peut sembler anodine, elle ne l'est pas...
    Il est en effet simple à comprendre pourquoi : lors de la cuisson des croquettes, l'eau est évaporée en raison
    de la haute température de cuisson (environ 150-180°).
    Au final, quand on avait 1 kilo de viande fraîche → il en reste environ 250g une fois cuite et incorporée.
    En effet on considère que la viande fraîche est composée à 75% d'eau et de gras : une fois cuite, elle perd
    environ 4 fois son volume !

    Ce qui amène à relire de plus près la composition des croquettes : lorsque vous lisez en premier ingrédient «poulet frais » (par exemple) cela indique simplement qu'après cuisson (puisque les ingrédients sont notés AVANT cuisson) le poulet ne sera plus en tête de liste.
    Il est donc très important de privilégier les aliments dont le premier ingrédient est une viande « déshydratée »
    car ils vous garantissent un fort % de protéines animales dans la ration, ainsi qu'une certaine qualité de produit.
    Il est évident pour beaucoup de gens que le chien a besoin de viande.. car il est avant tout un carnivore.
    Il faut donc privilégier pour votre chien une alimentation riche en protéines animales et non pas végétales,
    qui lui sera profitable tout au long de sa vie.

    Fait par Amélie MANÉRA, diffusion interdite sans autorisation de l'auteur

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Rottweiler Avatar de Puggi
    Localisation
    pontault-combaut
    Messages
    501
    Date d'inscription
    juin 2010
    Merci beaucoup pour ce post! Je n'avais jamais vu l'ancien mais j'ai appris pas mal de chose, je savais pour les minéraux et les féculents mais moi qui cherche des produits avec le plus de viande, ba je ne savais pas pas mal de choses!

  3. #3
    mimine
    Invité
    bien entendu je n'ai pas la science infuse et j'attends que les membres plus expérimentés / documentés que moi viennent apporter leur pierre à l'édifice !

 

 

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien