Bonjour,

J’aurais besoin de votre avis éclairé sur des événements concernant ma minette de 11 ans, si j’envisageais de faire famille d’accueil pour chats, ou même si un jour je voulais en adopter un autre. Je ne l’envisagerais même pas si je savais qu’elle le vivrait mal, c’est elle avant tout, mais je n’en suis pas sûre. Désolée pour le pavé, mais je pense que c’est important que je détaille pour que vous puissiez me donner un avis en connaissance de cause.

L’année dernière, j’étais en colocation avec une amie qui a elle-même un chat (une femelle) et faisait famille d’accueil. J’ai moi-même un chien et deux chats (un mâle de 3 ans et donc une femelle de 11 ans).

Lorsque nous étions en colocation, nous avons fait les présentations entre nos chats n’importe comment. Quand je dis n’importe comment, c’est-à-dire que nous n’aurions pas pu faire pire, on a mis tout le monde ensemble directement (les chats, avec le chien nous avons pris plus de précautions). Comme la minette de mon amie était sociable avec les chats qu’elle avait en famille d’accueil, et que les miens ont toujours vécu au moins à deux et ont rencontré plusieurs fois dans leur vie d’autres chats (de membres de ma famille notamment ou même une fois d’un jeune chat qui s’était invité sur notre lieu de vacances) et que ça s’était bien passé, nous pensions que tout irait comme sur des roulettes.

Avec mon chat mâle, aucun problème, il est vraiment très sociable. Mon chien aussi, parfait, aucun commentaire à faire. Concernant ma minette et celle de mon amie, au début ça allait, il y avait quelques mises au point, quelques feulements mais rien d’anormal. Et puis un jour c’est allé un peu plus loin, elles se sont «battues» (entre guillemets car aucune blessure). Et c’est là que nous avons fait de nouvelles erreurs, nous les avons séparées. Moi j’étais plutôt pour les laisser se débrouiller un peu, et j’ai su par la suite qu’effectivement il ne faut pas intervenir sous peine d’aggravation de la situation, mais mon amie ne supportait pas du tout de voir ça se produire. Ce que je peux comprendre dans un sens car c’est vrai que c’est la mienne qui s’en prenait à elle (même si parfois elle venait la chercher, je n’ai jamais compris leur fonctionnement et nous aurions dû faire venir un comportementaliste, mais avec des si on coupe du bois comme on dit !). Bref évidemment la situation a été de pire en pire, même s’il n’y a jamais eu de blessures graves il y a eu quelques égratignures des deux côtés. La mienne passait son temps lorsqu’elle ne dormait pas à traquer celle de mon amie partout dans la maison c’était assez infernal. Nous avons fini par les séparer, c’etait simple car nous vivions dans un grand appartement, et la colocation s’est même terminée prématurément pour cette raison.

Concernant les chats que mon amie a pris en famille d’accueil pendant notre colocation, il y en a eu un avec qui ça s’est très mal passé, elle le coursait et venait même le chercher dans les recoins où il se cachait pour s’en prendre à lui, et ça le terrorisait. Ça c’était simultanément au début des problèmes avec le chat de ma colocataire, donc je soupçonne qu’il y ait un lien avec ça, la période était très stressante, ça devait faire trop pour elle.

Ensuite nous avons eu une mère avec des chatons, qui de toute façon devaient rester en quarantaine un moment, mais lorsque plus tard nous avons tenté la cohabitation, ça s’est déjà mieux passé (les chatons tout seuls ou la maman toute seule, jamais tous ensemble) : elle n’était pas ravie de la présence des petits mais jamais elle ne s’en est pris à eux. Quant à la mère, qu’elle a rencontré une fois les chatons adoptés, curieusement ça a été, elle n’aimait pas trop qu’elle soit là mais je pense que si la cohabitation avait duré (elle a été assez vite adoptée, comme les précédents d’ailleurs) ça se serait apaisé. Elles ont même dormi à quelques mètres l’une de l’autre plusieurs fois.

Le dernier était un jeune chat très timide, là bof, pareil elle le coursait, sans que ce soit au niveau du premier chat en FA. Elle pouvait le voir de loin sans pour autant réagir. Lui n’avait pas du tout l’air traumatisé par la situation.

Donc voilà, ce fiasco quasi total qui n’est imputable qu’à nous-mêmes, j’en ai bien conscience, s’est terminé en février dernier.

En bref, il y a eu ces événements entre juillet 2017 et février 2018, mais sinon les autres expériences que ma petite a pu avoir avec d’autres chats ont été positives : la minette de ma tante, qui avait un sacré caractère, je me souviens lors de leurs premiers contacts avoir entendu un peu de remue-ménage et par la suite plus rien, lorsqu’elles se voyaient tout se passait très bien, c’était très détendu. Un jeune chat qui s’etait introduit dans notre maison de vacances et qui aimait bien la taquiner et jouer avec elle, elle le remettait parfois à sa place mais gentiment. Elle est arrivée chaton chez moi alors que j’avais déjà un chat de 2 ans, l’entente a toujours été très bonne. Et je lui ai donc ramené mon dernier petit loup il y a 2 ans et demi, qu’elle a accepté sans souci particulier.

Donc selon moi, si ça s’est mal passé, c’est parce que 1) on a fait les présentations n’importe comment et 2) parce qu’en plus après on intervenait tout le temps dans leurs histoires. Et sans doute 3) le stress que nous humains ressentions s’est beaucoup transmis à nos animaux.
Mais peut-être aussi qu’elle se fait vieille et qu’elle supporte moins bien les nouveaux venus (bien que ce ne soit pas très visible elle a toujours autant la pêche) ? J’avais pensé éventuellement qu’elle ne supportait pas plus qu’un autre chat en sa compagnie, mais elle a pourtant vécu à trois pendant certaines périodes.

Donc voilà, n’hésitez pas à me donner votre avis, ou témoignage si vous avez vécu la même chose ou quelque chose d’approchant... merci !