Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Affichage des résultats 1 à 14 sur 14
Arbre des j'aime6Aime
  • 1 Message par Pouicpouinette
  • 1 Message par LYLYE
  • 1 Message par Tacha
  • 1 Message par eliandre
  • 2 Message par Doremifasol

Vos expériences sur l'adoption d'un chat adulte

C'est une discussion Vos expériences sur l'adoption d'un chat adulte dans le forum Chats, dans la catégorie Vos Animaux ; ...

  1. #1
    Sharpei Avatar de eliandre
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    77
    Âge
    34
    Messages
    293
    Date d'inscription
    octobre 2006

    Vos expériences sur l'adoption d'un chat adulte

    Bonsoir à tous,

    J'aimerais avoir vos expériences sur l'adoption d'un chat adulte dans un refuge.
    Comment avez-vous choisi le loulou? Avez-vous été bien conseillé par le refuge? Comment s'est passée la rencontre? L'adaptation à la maison?
    Je suis bénévole dans un refuge où il y a une centaine de chats à l'adoption et autant de tentation de craquage
    Mais je suis loin du "passage à l'acte" car je me pose beaucoup de questions.
    Merci de me faire partager vos petites histoires

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Saouleur professionnel
    Messages
    3 772
    Date d'inscription
    mai 2007
    pour celui qui vient d'un refuge, comme je voulais imperativement un chat que les enfants puissent caresser, j'y suis allee avec ma fille, on s'est assises par terre, on a papote 2 heures, et on a adopte celui qui a fait un numero de charme incroyable a ma fille (et qui a finit par aller se coucher dans le panier de transport qu'on avait apporte et qui etait ouvert ... )
    de fait, c'est un amour, benet comme tout, mais degoulinant d'amour ...

    par contre, le "leger detail" que j'ai mal anticipe ca a ete la cohabitation avec la minette que j'avais deja, hyper fusionnelle avec moi, qui n'a pas du tout apprecie l'invasion. ils ne se sont jamais entendu ...
    du coup, tous les suivants ont tous ete des chats que j'ai d'abord eu en FA, et je n'ai garde que ceux dont l'entente avait ete testee et approuvee par les precedents ...

    donc a mon avis la premiere question est : as-tu deja d'autres animaux ? des enfants ?
    pour le reste, parmi une centaine de chats, tu dois bien avoir tes chouchous, non ? dans la mesure ou ils ont tous leur caractere, c'est comme avec les gens, c'est plutot normal de se sentir plus proche de l'un ou de l'autre ... et generalement, ils ont aussi leur mot a dire : le notre, c'est lui a qui a choisi ! ma mere a ete en refuge, partie avec l'idee d'une minette, de couleur claire. le temps qu'elle discute avec les benevoles, un matou noir lui a grimpe sur les epaules et n'a jamais voulu en descendre ... elle est evidemment rentree avec ...

  3. #3
    Saint Bernard Avatar de Develya
    Fonction
    Inactif
    Localisation
    93
    Messages
    733
    Date d'inscription
    juin 2012
    3 adoptions de chats adultes et 3 circonstances totalement différentes

    La première: Lala adoptée à la SPA de gennevillier en 2000, estimée à 2- 3ans
    j'avais demandé à voir les jeunes chats, ils m'ont présenté une adorable minette noire et blanche d'environ 6 mois, je voulais un jeune chat mais adulte...
    Dans les cages d'à coté j'ai vu ce que j'ai su être une minette, totalement en retrait au fond de sa cage, j'ai eu un coup de foudre immédiat, j'ai su que c'était elle
    hyper craintive, elle a dormi avec moi dès la première nuit, même s'il a fallu plus d'un mois pour la voir en pleine lumière non planquée sous un meuble.
    C'est celle qui a mis le plus de temps à se "décoincer"
    Elle est malheureusement décédée en 2009 d'une PIF.

    La seconde: Yomyom adoptée en 2004 dans une association où j'étais bénévole à l'époque, environ 2 ans
    Je voulais une seconde minette pour tenir compagnie à Lala.
    mes critères: calme, tranquille et adulte
    C'est la responsable de l'association qui m'a conseillé Yomyom
    très discrete je l'avais cotoyé à l'asso pendant une année sans jamais l'avoir vu
    elle a parfaitement le caractère que je souhaitais, très calme, caline, adorable et ultra zen
    Elle s'est de suite acclimatée à la maison, même si Lala lui a un peu mené la vie dure au début
    Aujourd'hui c'est une petite mamie qui est toujours là

    La 3e: Frimousse adoptée par le biais de rescue en 2012 après l'avoir eu en FA, 2 ans
    Je m'étais proposée pour cette minette qui cherchait une FA car elle avait développé une allergie aux puces et alimentaire et devait être isolée en cage à l'association.
    Yomyom étant allergique depuis plusieurs années, mes miss étaient déjà sous alimentation hypoallergéniques
    Très craintive mais adorant les chats, son isolement en cage lui était vraiment difficile et l'adoption peu probable vu sa peur de l'humain.
    Après sa période d'acclimatation, elle s'est immédiatement prise d'amitié pour ma jeune minette, elles sont devenues inséparables en très peu de temps
    Je n'étais que sa FA mais il m'est vite devenu évident qu'elle devait rester à la maison
    Au départ, elle m'évitait, elle avait très peur des humains, mais en quelques semaines elle est venue chercher ses calins
    elle est toujours très difficile à attraper, a toujours peur lorsque je suis debout, mais vient chercher des calins dès que je suis assise ou couchée et en bonus elle n'a plus de problème d'allergie avec juste les croquettes hypoallergéniques et elle a aussi pris un peu son indépendance vis à vis de sa copine qu'elle ne lachait pas d'une semelle les premiers mois.

    Voilà mon expérience avec 3 adultes très différentes.
    Au final, à part Lala, les autres, je ne les ai pas choisi mais la sélection a été parfaite qu'elle ai été faite par la responsable de l'asso ou par le hasard des sos ici

  4. #4
    Rottweiler Avatar de Pouicpouinette
    Localisation
    91
    Âge
    30
    Messages
    534
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Moi j'ai commencé par faire le tour de tous les chats ( c'était a gennevilliers ) je ne voulais pas de chatons, mais pas de critères précis . Un chat plutôt calme ( à l'époque je vivais dans 15m2). Une dame a fait le tour avec moi en commentant par ci par là sur certains chats et répondant à mes questions . Après les avoir tous vu , j'étais un peu gênée mais j'ai voulu revoir la première chatterie où il y avait 3 chats , dont une qui paraissait minuscule et toute recrocquevillée dans un petit panier. Je l'ai prise dans mes bras , elle s'est accrochée à moi de toutes ses forces en se blottissant contre moi ... C'est elle que j'ai adoptée :-) je ne savais rien sur elle , pas même son âge ... Il s'est avéré que c'était une petite mamie de 12/13ans , toute jaune cracra ! C'est une des plus belles choses qui me soit arrivée ! Elle m'a quittée à peine 2 ans après ... Une seule chose , écouté votre cœur et vous saurez ( moi je n'avais pas d'autres animaux donc c'était aussi plus facile d'adopter sans savoir les ententes )
    borneo aime ça.

  5. #5
    Caniche Avatar de Neferet
    Fonction
    Inactif
    Localisation
    95
    Messages
    84
    Date d'inscription
    août 2012
    Mes premiers chats venaient de la SPA: je n'avais pas de critères particuliers si ce n'était que je voulais un couple de copains (peur qu'un chat seul s'ennuie) et pas de chatons (j'étais en meublé donc les griffes sur le papier peint et le mordillage de fils électriques, pas trop). J'ai eu une noiraude d'environ 3 ans et une tigrée du même âge. La noiraude, hyper dégourdie (elle ouvrait n'importe quelle porte ou placard, n'avait peur de rien ni personne) et la tigrée, hyper timide (elle restait planquée sans arrêt et ne se déplaçait que dans le sillage de l'autre). Pour celle-là, heureusement qu'elle n'était pas seule. Ma belle noire est malheureusement morte tuée par une voiture quelques années plus tard et sa compagne n'a jamais voulu d'un autre compagnon.

    Sont ensuite arrivés un couple de même couleur mais version mâles. Tous les deux hyper craintifs à socialiser (j'avais choisi en connaissance de cause). Au bout de même pas un mois, le noiraud venait ronronner sur mes genoux (faut croire que c'est la couleur) tandis que son compagnon demeurait plus craintif (il ne faisait rien si l'autre n'avait pas testé d'abord). Hélas, même pas un an plus tard, ils disparaissaient tous les deux le même jour, sans qu'on sache où ni comment.

    Les suivants sont arrivés en famille d'accueil (je ne désespérais pas à l'époque de retrouver mes amours): une chatte sortie de fourrière avec ses deux chatons de 3 mois. A priori, tous sauvages. Comme je n'avais malheureusement pas de nouvelles de mes autres chats, ils ont fini par rester... A ce jour, ce sont les chats les plus adorables que j'ai eu même si les deux petits sont les rois des bêtises.

    Bref, pour une adoption réussie, je dirais qu'il faut déjà déterminer tes critères:
    - chaton ou chat adulte (perso je conseille plutôt les adultes, ils ont déjà leur caractère et c'est plus facile pour conseiller les adoptants)
    - seul ou en couple (selon la place à la maison, le temps de présence...)
    - casanier ou habitué à sortir (selon la configuration des lieux et le degré de flippage du propriétaire)
    - sociable ou craintif (selon mon expérience les ex-craintifs sont généralement les plus adorables au bout du compte)
    Normalement, si tu sais ce que tu veux le refuge ou l'association doit pouvoir t'orienter

  6. #6
    Chihuahua
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    43
    Date d'inscription
    mars 2015
    De mon côté, je m'étais surtout fixé des critères niveau caractère du chat. J'étais certaine de vouloir un adulte, ou un ado, parce que je ne me voyais pas gérer les bêtises et l'énergie d'un chaton. Je voulais un chat plutôt câlin, capable de vivre en appartement sans accès extérieur, qui supporte les voyages (je vais souvent voir ma famille à l'étranger en prenant l'avion) et qui soit calme en présence de jeunes enfants (je vois souvent mes neveux, âgés de un an et demi et cinq ans aujourd'hui). Après, dans l'idéal, je me voyais avec une minette de petit gabarit à poil ras.
    Pour faire le bon choix, et parce que c'était ma première adoption de chat, je me suis fait accompagnée par une amie qui a déjà deux chats, dont un adopté en refuge.

    J'ai visité plusieurs refuges avant de faire mon choix, et j'avais regardé ici pour des annonces aussi.
    Je m'étais d'abord fixée sur un petit refuge proche de chez moi, parce que je trouvais à la première visite que les soigneurs connaissaient bien leurs animaux. A ce moment-là, je suis tombée amoureuse d'une petite minette tigrée, jeune et trop mignonne. Seulement, déception au moment de signer les papiers, la minette n'appartenait pas au refuge! Elle était en transfert d'une autre association, et ils n'ont pas voulu me la donner. Je suis repartie de là en larmes, et totalement déprimée.
    L'amie qui m'accompagnait dans mes recherches m'a convaincue le lendemain d'aller à la SPA de Chamarande (le plus grand refuge de mon département), et c'est là que j’ai trouvé mon Gizmo. J'ai fait tous les box, en essayant d'interagir avec les chats (pas facile, car la plupart dormaient et je n'osais pas les réveiller, ou ne s'intéressaient visiblement pas à moi), et dans le dernier, mon amie m'a dit "regarde celui-là, il vient de me sauter dessus". Elle m'a donc mis dans les bras un grand matou assez moche (tout maigre, le poil tout collé et jaune), qui ne m'a pas quitté de tout le temps que j'étais dans le box! Je ne pouvais pas bouger car il était tout le temps accroché à mon pantalon, à essayer de me monter sur les genoux ou dans les bras!

    A ce moment-là, je ne me suis pas posée plus de question, et je l'ai ramené à la maison. A la réflexion, j'ai été un peu tarée ce jour-là, parce que Gizmo ne correspondait pas du tout à mes critères: c'était un chat tout juste trapé et castré (je l'ai adopté le 7 septembre, il avait été capturé début août, seul dans la nature, pas castré ni identifié), dont personne ne connaissait l'histoire ni les compatibilités, et immense alors que j'avais un tout petit appartement (il fait aujourd'hui 50 cm de long sans la queue, et presque 7kgs).
    Mais c'est en fait le meilleur choix que j'aurais pu faire. Un an après son adoption, Gizmo affirme son caractère adorable, toujours en demande de câlins et jamais méchant (sauf, bien sûr, si on le cherche un peu trop). Il s'adapte bien aux voyages (la voiture, c'est pas son truc, mais il dort calmement dans l'avion), et supporte les enfants sans soucis (il n'interagit pas avec eux, certes, mais n'a jamais perdu son calme, même face à mon neveu le plus jeune). Il ne demande pas non plus à sortir, même depuis qu'on a un balcon (il sort avec moi de temps en temps, et ne proteste pas quand on le rentre).

    Le seul "vrai" souci avec un chat adulte, à mon sens, c'est qu'on ne connaît pas toujours son passé, et qu'on doit composer avec certaines de ses habitudes anciennes. Dans le cas de Gizmo, le plus gros souci est au niveau de sa santé: il a un herpes chronique (découvert cet été), et des problèmes avec la nourriture (il est rationné car boulimique sinon, et il ne supporte que des croquettes hypoallergéniques, tout autre nourriture causant à long terme une constipation).

    Donc, vu de ma haute expérience, je dirais que pour une adoption réussie, il faut:
    - bien connaître le refuge (mais ça, à priori, c'est bon pour toi)
    - essayer de se renseigner un minimum sur l'histoire du chat (pour éviter au plus les mauvaises surprises)
    - au final, ne pas trop se prendre la tête sur les critères qu'on s'est fixé, et suivre son coeur
    - ne pas prendre à la lettre le conseil qu'on m'avait donné: "à partir de trois ans, un chat c'est super calme". Gizmo a quatre ans, et est toujours un chaton dans sa tête! Je ne compte plus les moments où il s'est coincé quelque part parce qu'il n'a pas conscience de son gabarit, et il attend avec impatiences les jeux du soir quand je rentre du boulot!

  7. #7
    LYLYE
    Invité
    En janvier 2011 je perdais Mémère ma doyenne de presque 20 ans du coup mon autre chat Bart se retrouvait seul pour la première fois à 5 ans.

    Et très vite j'ai vu que le "célibat" était pas pour lui il déprimait grave et moi aussi j'ai donc décidé d'adopter une copine plus pour lui que moi mais au moins me disais que ca me changerait un peu les idées à moi aussi

    Je savais ce que je voulais :une femelle à peu prés de son age car Bart accroche pas avec les autres mâles, sociable mais qui se laisserait pas marcher sur les pieds et qui supporterait la vie en intérieur par contre je me fichais complétement de son physique ou couleur ca ca m'était totalement égal j'ai donc adopté Dora approximativement agée de 3-4 ans à l'époque sans avoir la moindre idée à quoi elle ressemblait car l'asso devait d'abord la trapper dans la rue (abandonnée par ses ex-proprio)
    Elle est arrivée à la maison maigre à faire peur malgré ses 4.5 kilos elle avait que la peau sur les os me suis dit que c'était pas possible un gabarit pareil ct forcément un male et ben non juste une femelle géante

    L'entente a été très bonne dés le départ avec Bart la demoiselle lui ayant bien fait comprendre qu'elle était plus forte que lui et que donc c'était elle qui portait la culotte désormais ils ont joué ensemble gentiment dés le départ moi j'ai appris à la "manœuvrer" petit à petit sans la braquer la donzelle ayant un petit caractère bien affirmé et à la fois elle est très attachante car affamée de calins.

    Après quand un chat sort de la rue il s'acclimate très bien à dormir sur le lit et/ou canapé il reste toujours l'angoisse de la nourriture ou plutôt du manque presque 5 ans après elle reste encore crispée à ce niveau pourtant elle a pris 2 kilos dans l'intervalle

    En gros faut le temps de "découvrir" le caractère déjà posé d'un chat qu'on a pas élevé, qui a un vécu souvent très négatif par exemple Dora avait peur et fermait craintivement les yeux quand j'approchais ma main de sa tête elle avait surement pris des coups de ses cons d'ex-proprio aujourd'hui elle a plus peur la confiance est là et çà c'est génial elle savait pas jouer à son arrivée je lui avais mis des baballes à disposition mais rien quand je secouais la canne à pêche elle me regardait d'un air ahuri sans bouger aujourd'hui elle court derrière comme une chatonne et rien que pour çà ca valait le coup de l'adopter
    Dernière modification par LYLYE ; 04/11/2015 à 11h41.
    armandine aime ça.

  8. #8
    Dictaphone ambulant Avatar de armandine
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Région parisienn
    Messages
    4 230
    Date d'inscription
    juin 2009
    J'ai adopté plusieurs chats adultes via Rescue. La SPA de Vaux (77) avait lancé un gros SOS pour un chat qui était au refuge depuis 10 ans et que personne ne voulait adopter car il ne se montrait pas et n'allait pas au devant des gens. C'était (il est malheureusement décédé maintenant)un chat adorable qui a ronronné dès qu'il est arrivé dans la maison, dés le premier contact entre nous. Il attendait au moins une heure dans la cuisine avant le repas tellement il était content d'avoir de la nourriture autre que des croquettes et demandait des calins, d'abord méfiant au départ et puis totalement confiant après.
    Et j'ai continué sur un autre SOS au refuge de Vaux pour un chat de 8 ans retourné d'adoption au bout d'un an car pas assez calin avec les enfants....) et qui n'avait plus de queue, tigré..... donc pas beaucoup de chance d'être adopté et très déprimé par cet abandon.
    J'adopte également des chats adultes auprès d'une association que je connais bien en Province et dont les bénévoles se dévouent corps et ames pour leurs protégés. Je vois avec elles les chats qui sont en grand SOS dans leur refuge et que je peux prendre au sein de ma grande famille de chats et qui pourront être heureux à la maison. Parce qu'il faut que je préserve l'harmonie de mon groupe et il faut que les nouveaux arrivants soient heureux à la maison.
    Pour résumer, mes adoptions sont des chats adultes dont personne ne veut, qui ne seront pas adoptés car handicapés, trop vieux, malades, noirs.ou qui sont depuis trop longtemps au refuge ou qui ne doivent pas être séparés (car trop souvent les refuges séparent les animaux qui s'aiment et c'est quelque chose qui m'est absolument insupportable)..... Ce sont mes seuls critères. Juste être en quelque sorte un dernier recours.
    Et franchement, à chaque fois, ce n'est que du bonheur, que de l'amour, de la tendresse. Et même si le destin nous séparent parfois beaucoup trop vite, je ne regrette en rien, mais en rien toutes les adoptions que j'ai pu faire concernant ces chats adultes.
    Dernière modification par armandine ; 04/11/2015 à 14h12.
    Bocaux = engin de torture et de mort.
    C'est 50 L minimum par poisson rouge et ils doivent vivre au minimum à deux (animaux grégaire) dans un bac planté de plantes naturelles

  9. #9
    Carrément à l'aise !
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 096
    Date d'inscription
    juin 2010
    Attention roman!
    Tous les chats que j'ai puis que nous avons adoptés ont été ou sont des adultes (perso, j'ai trop peur de faire des conneries avec les châtons, qu'ils s'étouffent en bouffant tout ou n'importe quoi ou alors en se coinçant derrière un meuble...).

    Mon premier chat, Phil, a été adopté à la SPA de Gennevilliers en octobre 94. On m'a gentiment fait entrer dans la chatterie et voilà... Je n'y connaissais rien en chats mais je savais que j'en voulais un depuis longtemps. Je me suis assise et j'ai attendu. Un beau rouquin est venu me faire des mamours et je me suis dit que c'était lui :-) L'histoire n'a pas été la même quand il a fallu le mettre dans le panier que j'avais emmené. Et c'est là où tout le monde est mort de rire: j'avais acheté un de ces jolis paniers en osier avec une porte aussi en osier Il a failli l'exploser surtout que c'était un grand gabarit. Du coup, la SPA m'a prêté une vrai cage de transport. Le véto de la SPA m'a dit qu'il avait entre 6 et 11 ans et voilà... Nous sommes rentrés, je l'ai aspergé de spray anti-puces au sortir de son panier (oui oui, je l'ai fait... le pauvre...). Et puis j'ai attendu. Je lui ai laissé tout le temps nécessaire. Je vivais dans un studio à l'époque et j'ai vaqué à mes occupations comme s'il n'était pas là. La première nuit, il a exploré et foutu un peu le bazar. Il mangeait, buvait et repartait se planquer sous le canapé. Il lui a bien fallu 3 semaines pour venir chercher des câlins mais après ça, ça a été un chat super câlin, adorable et qui ramenait la balle quand je la lui lançait. Il est mort 7 ans plus tard d'un PIF foudroyante...
    Quelques mois plus tard, j'ai adopté Milord, 6 ans, un magnifique chat noir, hyper familier, hyper sociable. Il était dans un refuge un peu glauque tenu par deux mamies aux Lilas. Je me souviens d'une montagne de chats, beaucoup de noirs et mon Milord que je suis allée voir plusieurs fois avant de le ramener mais qui dès la première fois venait à l'appel de son nom Je devais partir en voyage et j'ai préféré venir le chercher à mon retour. Il a été une perle, un amour. Il a passé 3 mois avec mon homme pendant que je voyageais de l'autre côté de la planète et l'a conquis lui aussi (non non, il ne viendra pas dans ma chambre... dès le deuxième jour il ouvrait la porte et rappliquait sur sa mezzanine). Il est mort 8 ans plus tard d'un lymphôme, quelques mois après la naissance de notre fille. C'est une des seules fois où j'ai vu mon homme pleurer. Ca a été très dur.
    Mais avant nous avions adopté un deuxième chat, Vivaldi, 3 ans au CDA du 12ème. Un beau tabby gris, qui a connu des moments difficiles puisqu'il était battu par son précédent maître. Il est arrivé tout craintif et Milord ne l'a pas aidé. Nous n'avions jamais eu deux chats ensemble et nous les avons tout de suite mis ensemble puisque Milord était si doux avec nous (muahahahahahaha!). En fait, il a pas trop aimé et n'a pas été hyper accueillant. J'ai passé pas mal de temps allongé à lui parler alors qu'il était sous le lit planqué le pauvre. Il lui a fallu du temps, et à Milord aussi d'ailleurs mais ils ont fini par cohabiter sans souci. Il a connu notre fille a sa naissance et elle a grandit avec lui et avec Juliette, que nous avons adopté chez Nos Amis les Chats quelques mois après la mort de Milord. C'est une minette qui m'avait été annoncée comme craintive. Ce qui est vrai, c'est une peureuse mais au bout de trois jours elle jouait avec notre fille qui avait alors 9 mois Elle avais trois ans quand elle est arrivée en 2010.
    Et puis nous avons adopté le dernier venu de la troupe il y a trois ans via Rescue auprès de Félis'City. J'ai eu le coup de foudre et j'ai fini par convaincre mon homme que peut-être... trois chats... Il a fini par céder et Cacahuète est arrivé. Un câlinou rouquin de première et un chat très sensible. Autant l'intégration de Juliette auprès de Vivaldi s'est fait sans souci, autant Cacahuète avec les deux autres, ça a été compliqué. Et nous avons eu des soucis de pipi sur le lit pendant un moment. On a fini (plus ou moins, de temps en temps on en retrouve un...) par adoucir les choses et ils vivent en bonne intelligence les uns avec les autres.
    Aujourd'hui, nous vivons donc avec trois chats (pour trois humains, égalité!) qui ont 11 ans, 8 ans et 8 ans. Et on va s'arrêter là pour l'instant parce qu'en vieillissant les frais vétos vont se multiplier. Juliette a un calici mais il a été enrayé grâce à l'exérèse de ses dents et Cacahuète a une cardiomyopathie qui nécessite un traitement.
    Conclusion: OUI OUI OUI à l'adoption de chats adultes! Ils le rendent au centuple, ils font moins de conneries. Ce sont des amours et c'est tellement un bonheur de les voir évoluer avec le temps. Vivaldi qui ne supportait pas qu'on lui touche la tête est devenu beaucoup plus câlins depuis que Cacahuète est arrivé, il est et a toujours été très patient avec notre fille à qui nous avons appris depuis le début que les chats n'étaient pas des jouets et qu'ils devaient être respectés. Elle a été la première à pouvoir faire un bisou sur la tête de Vivaldi d'ailleurs.

    Bon allez, j'arrête là mon roman!
    armandine aime ça.

  10. #10
    Sharpei Avatar de eliandre
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    77
    Âge
    34
    Messages
    293
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Un grand merci à tous!
    J'ai adoré lire vos petites histoires vous pouvez d'ailleurs continuer
    Pour répondre aux questions, je ne recherche pas de chats en particulier, ni même à adopter mais c'est plutôt les tentations qui me font y réfléchir.
    Au refuge je suis attirée par les bons pépéres tranquille, zen et démonstratifs pour les câlins.
    Je préfère les adultes car ils me touchent plus que les petits (j'ai été FA pour chatons pendant des années).
    Bien sûr j'ai des chouchous au refuge dont un loulou intouchable il y a quelques mois et qui maintenant se jette sur moi pour les câlins (frottage de tête, mon point faible pour succomber ).
    Mais je me demande toujours si le gentil minou rencontré quelques heures au refuge est toujours aussi câlin à la maison. Mais vu vos expériences il semblerait que oui.
    Katala aime ça.

  11. #11
    Tortue Endurante Avatar de borneo
    Localisation
    Grand Est
    Messages
    9 942
    Date d'inscription
    juin 2005
    Moi, j'ai adopté une noiraude adulte et sauvage que personne n'arrivait à toucher, et qui avait passé un an à se planquer au refuge.

    C'est devenu ma minette la plus câline, le seule qui réclame les genoux et qui dort avec moi.


    La titi que j'ai élevée au biberon et sauvée de la rue ne vient même pas me voir quand je rentre, et ne me fait jamais aucun câlin. Elle doit croire que je suis la bonne

  12. #12
    Dictaphone ambulant Avatar de armandine
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Région parisienn
    Messages
    4 230
    Date d'inscription
    juin 2009
    Tu devrais adopter ton "chouchou intouchable". S'il se laisse toucher par toi, c'est qu'il a vraiment une grande confiance en toi et qu'il t'aime surement beaucoup, passionnément. Tu a pris le temps de l'apprivoiser et s'il va dans ta maison, il aura beaucoup moins peur de ce changement car tu seras là. S'il devait partir avec une autre personne (s'il est intouchable, de toute façon, il y a peu de chance que personne le prenne....)il sera complètement insécurisé de partout. Nouvelles personnes qu'il ne connaitra pas du tout et qui peuvent très bien ne pas lui plaire pour telle ou telle raison, nouvel endroit. Toi, il te connait, te fait confiance et t'aime. Que cela soit au refuge ou dans ta maison, il sera super heureux d'être avec toi. Je pense que tu ne devrais plus te poser de question et faire un gros, énorme cadeau à ce chat qui n'attend que d'être avec toi.
    Dernière modification par armandine ; 05/11/2015 à 14h55.
    Bocaux = engin de torture et de mort.
    C'est 50 L minimum par poisson rouge et ils doivent vivre au minimum à deux (animaux grégaire) dans un bac planté de plantes naturelles

  13. #13
    Chihuahua
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    7
    Date d'inscription
    novembre 2015
    Bonjour

    Pour ma part nous sommes une famille de 4 personnes avec 2 petits garçons de 9 et 2 ans. Et depuis longtemps, très longtemps (depuis l’enfance …) je voulais un chien ou un chat. Plus facile un chat, puisque nous travaillons tous les jours et toute la journée … Alors va pour un chat.
    Je voulais un adulte, puisque je me doutais qu’il aurait déjà son caractère, et il m’en fallait un avec qui les enfants ça passe ! J’étais par contre partie pour une femelle, écaille de tortue (j’aime bien ce pelage là) ou toute noire, ou toute blanche !
    On a d’abord été à la SPA de ma ville, qui nous a refoulé … parce qu’ils nous ont mis, à 4, dans une pièce de 15 m carrés remplie de chats (au moins une vingtaine), et bien sûr mon bébé de 2 ans cherchait à jouer avec … Certains chats allaient se planquer pour avoir la paix, mais un autre jouait franchement avec mon fils. Et bien la dame nous a sorti que mon enfant était trop chiant, qu’avec un chat ça ne passerait pas, et que pour une adoption il faudra revenir quand mon fils sera plus grand. Je lui ai répondu que ce jour là c’est parce qu’il était un peu malade, et fatigué, et puis à son âge, au milieu de plein de chats … Et surtout qu’on en prendrait qu’un. Elle m’a sorti que même si on ne prenait qu’un chat, notre enfant lui serait toujours là
    Et elle nous a foutu à la porte.

    Du coup nous sommes allé à la LPA (tout à fait entre nous c’est un peu la guéguerre entre SPA et LPA, et je suis pas loin de comprendre pourquoi … bref ce n’est pas le sujet). Avec mon aîné ils nous ont emmené à la chatterie (enfin l’une des chatteries), et tout de suite plusieurs chats sont venus vers nous. Que des jeunes de deux ans environ. Et puis je me suis retournée pour regarder quelquechose, et j’ai croisé le regard vert de ce matou noir et blanc au nez noir, qui m’a sauté sur les épaules quand j’ai fait volte face… Et vas y que je frotte ma tête, et que je ronronne, et même des léchouilles … Sur sa fiche ce petit chat sans nom (trouvé dans la rue en juillet 2015) était estimé à 7 ans environ …
    Mon mari est venu lui aussi voir la chatterie, c’est ce chat encore qui est venu vers lui et lui a sauté sur les épaules …
    Comme nous n’avions rien pour l’accueillir, nous ne l’avons pas pris et nous sommes donné encore quelques jours de réflexion, et surtout quelques jours pour acheter ce qu’il fallait !
    On est revenu 4 jours après, et de nouveau des mamours avec ce chat qui nous a reconnu de suite il semblerait …
    Le samedi suivant on venait le chercher ! Pas du tout une femelle donc, mais un mâle de 7 ans, noir et blanc ! Il a sauté tout seul dans son box de transport. Nous avons eu les papiers, le carnet de santé, les médicaments à lui donner et on est rentré … Quasi tout de suite il est sorti de sa boite, a commencé à faire son petit tour. Il a mangé et bu dans l’heure qui a suivi, et trouvé tout de suite sa litière. On a eu quelques accidents (popos devant la porte d’entrée, vomito suite à aliments trop vite ingérés, et peut être aussi boules de poils qui le gênaient).
    Ca fera 3 semaines tout rond ce samedi que nous l’avons accueilli, et je ne sais pas comment on a fait sans lui … Il m’apaise … Il est câlin comme pas possible, une boule de tendresse. A se demander si vraiment c’était un chat de rue, ou s’il n’a pas eu des maîtres à un moment, pour être si proche de l’homme … Il est adorable avec les enfants, ne dit rien quand mon petit est un peu trop chiant avec et préfère aller se cacher quelque part …
    Son seul défaut à mon sens est d’être gourmand, voire glouton … Il ingurgite toute sa nourriture d’un seul coup, jusqu’à en vomir, si bien que nous devons le rationner et le nourrir 4 fois par jour … Et il est chapardeur mais à un point … Il ne faut rien laisser traîner qui se mange, même emballé ! Ca lui a valu un épisode de diarrhée hier …
    Il est parfois un peu foufou et quand on joue, il lui arrive de mordiller … à ce moment là c’est une petite tape sur le museau, un non ferme, et ça va.
    Ah et oui : je ne peux pas préparer ses gamelles ou même faire à manger pour nous sans qu’il saute sur les plans de travail ! une vraie plaie ! A part ça …

    Je lui ai remis un spot d’antipuce (j’ai acheté une boite de 4, davantage), il a eu du milbemax pour les vers et un traitemnet de 10 jours pour le coryza (qui semble être chronique hélas chez lui), fournis par le refuge. Il a été testé FIV et leuco, négatifs, et vacciné pucé stérilisé. Pour tout ça on a déboursé à peine 50 euros, le tarif étant normalement de 85, parce que c’était un sauvetage … Le pauvre n’avait pas beaucoup de chances d’être adopté vu son âge …
    Et pourtant quelle chance nous avons eu de tomber sur ce petit chat ! Il nous attendait je crois … et c’est bien lui qui nous a choisi !

    L’avantage d’adopter un adulte, c’est qu’il a déjà son caractère et ses affinités avec les enfants ou d’autres animaux, alors qu’un chaton … c’est toujours mimi comme tout, mais ça grandit, et il se peut que l’adulte qu’il devient n’ai aucune affinité avec les enfants …

    Dorémi fait notre bonheur depuis 3 semaines ! On (enfin je) tatonne encore un peu notamment point de vue alimentation, mais c’est beaucoup de bonheur.

    Bien cordialement !
    Miniatures attachées Miniatures attachées Vos expériences sur l'adoption d'un chat adulte-12108208_10204875241103572_5922669962818822395_n.jpg  
    Dernière modification par Doremifasol ; 05/11/2015 à 15h06.
    borneo and Katala aiment ça.

  14. #14
    Carrément à l'aise ! Avatar de soulier rouge
    Messages
    1 094
    Date d'inscription
    novembre 2008
    Bonsoir Doremifasol,
    Bravo pour votre adoption, c'est super, pour le loulou et pour vous !
    Si je puis me permettre s'il mord les mains, la tape sur le nez n'est pas nécessaire, vous retirez vos mains et dites "non" fermement et vous l'ignorez (apprenez le aussi à vos enfants).
    On ne frappe pas un chat, même "doucement". Et n'utilisez pas vos mains pour jouer, toujours un jouet. C'est le meilleur moyen pour que l'agressivité reste au plus bas niveau. Les chats comprennent très bien, par contre ils mettent du temps à "intégrer", et il faut accepter que ça prenne du temps.

    Et sinon :
    Citation Envoyé par borneo Voir le message

    La titi que j'ai élevée au biberon et sauvée de la rue ne vient même pas me voir quand je rentre, et ne me fait jamais aucun câlin. Elle doit croire que je suis la bonne
    Ça me fait hurler de rire pour Pollux que j'ai récupéré à quelques jours, nourri au biberon pendant plus de 2 mois toutes les 3h(voire 2h30), je pense que je suis clairement utilitaire. Je crois qu'il m'aime bien, mais pour lui ma présence est une évidence Mais bon, comment lui en vouloir ?
    Dernière modification par soulier rouge ; 05/11/2015 à 21h40.

 

 

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien