Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Page 1 sur 16 12311 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 234
Arbre des j'aime4Aime

Gestion d'un chat diabétique au quotidien

C'est une discussion Gestion d'un chat diabétique au quotidien dans le forum Chats, dans la catégorie Vos Animaux ; ...

  1. #1
    Poule Stressée Avatar de SarahC
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    17 650
    Date d'inscription
    janvier 2006

    Gestion d'un chat diabétique au quotidien

    Ce minou, Chopin, actuellement en FA chez Sab_ est testé FIV+ (test rapide de fourrière, PCR pas encore fait, ce n'est pas le moment de le refaire de suite). Son autre souci est qu'on a décelé un diabète chez ce pauvre minet, il en avait pourtant déjà eu assez sur le dos, le rouquinou!


    Il est issu d'un SOS fourrière dans lequel il apparaissait déjà avec un peu pas de bol, car avait eu une fracture du bassin....

    http://www.rescue-forum.com/threads/...717#post713717





    Outre le fait que Chopin recherche SA famille définitive, je poste ce sujet ce soir afin que sa FA puisse partager vos expériences sur le sujet.


    Trucs, choses à savoir, choses à ne pas faire, etc.... Croquettes, bla bla.... Malaise hypo, ou hyper, coma, comment réagir....

    Mais aussi rémission, etc....

    Je viens de lui faire part de mon expérience par téléphone, ayant eu une chat diabétique. Il avait 1 an 1/2 qd cela s'est déclaré.

    Chat de fourrière, noir, craintif avec les autres, conclusion, je l'ai adopté car je me suis dit que là, non, le séparer de son gros rouquinou, super sympa, et largement adoptable car lui, mon Noireaud, personne n'en aurait voulu pour cela, je n'en avais pas envie.

    Son diabète a disparu, après 1 an, et un suivi assez strict de tout, nourriture, courbes de glycémie, etc.... Il a doublé son poids sans en être devenu gros, il a maintenant simplement son "vrai" poids, av un chouïa de gras.

    A l'époque les conseils de plusieurs membres m'avaient aidés, et le topic est trop ancien pr que je puisse le remonter à la surface.

    Donc voilà, je me dis que ce sujet pourrait l'aider, et aider d'autres personnes dans ce cas à partager leur expérience, et se sentir un peu moins "seuls", car au départ, la nouvelle ne m'a pas enchantée, étant en plus phobique des piqures!


    Mon chat était à 4 unités matin, 5 soir, après qq courbes effectuées chez le véto les 3 premières semaines, et prise de sang ensuite tous les mois, les premiers mois, en observant le comportement

    Je résume les trucs de mon chat, et donc les conseils de mon véto:

    - bouffe: OM Purina véto (il préférait, et "faisaient le même effet" que les croquettes diabétiques, mais moins chères, pr même résultat)
    - 30 gr / 30 gr
    - AUCUNE nourriture entre, rien!
    - piqure pendant la prise de nourriture à 12h d'intervalle
    (à respecter, et à "merder" le moins possible)
    - pâté diabétique de temps en temps en remplaçant l'un des repas de croquettes
    - tous les autres chats sous OM
    (le sont tjs maintenant, ça tombe bien, j'avais des gros)

    Signes qui m'ont fait soupçonner un diabète:

    - urinait à côté de la litière parfois car avait du mal à se baisser (train arrière)
    - buvait comme un trou
    - urinait comme une vache
    - poil terne, avec pellicules
    - bcp moins vif que maintenant, faisait des pauses couché qd jouait


    Signes qu'il allait mieux avec le traitement :

    - poil brillant
    - buvait comme les autres
    - BCP moins de pipis
    - plus vif
    - a pris du poids


    Qd il allait vraiment mieux:


    rechignait aux piqures, mon véto m'a dit "il vous le dira", le sien aussi le lui disait....

    Effectivement mon chat était revêche à la piqure qd il avait "moins" besoin d'insuline.
    A chacun de ces rechignements répétés, j'allais faire une prise de sang, et oui, son diabète diminuait, on passait à une unité de moins le matin, puis le soir, etc.

    Trucs et astuces:

    - piqures sur le côté, jamais au même endroit
    (mon véto m'a rasé 2-3 cm au début pr que je sache et puisse voir que je piquais bien)
    Pas aux omoplates, car zone à risque pr les fibrosarcomes. Et comme on ne connait pas réellement la cause de son apparition, et au vu des piqures répétées, mon véto a préféré opter pr les flancs, en gros
    - tjs avoir un grand flacon de Cani*** moins cher que le petit, mais tjs un petit au frigo, en cas de rupture de stock, d'imprévu; comme par exemple retenue à une réunion et pas le temps d'en acheter, et surtout, si le flacon se brise un dimanche! C arrivé, et cela m'a aidée!
    - tjs une seringue en cas de malaise, sans aiguille, et tjs du glucose (sucre liquide) sous le coude, ou du miel, à défaut, ou au pire pire, du sucre dilué à forte dose ds l'eau voire de la confiture sucrée
    - seringues et aiguilles achetées à part, car aiguilles plus longues et dc plus pratique pr les novices et les buses comme moi
    - en cas de panne, conserver la seringue du matin, av l'aiguille av capuchon au frigo, si jamais. Mieux vaut une piqure av la même aiguille que pas du tout. Ne pas le faire plus de 2 fois, le bout de l'aiguille s'effrite vite
    - absolument faire un essai av le véto pr la première piqure, voire y retourner une autre fois si on n'a pas encore pris "le coup de main"; un chat ne sent rien si la piqure est bien faite!


    J'oublie sans doute des choses, mais bon, cela permet au moins de lancer le sujet!
    Dernière modification par SarahC ; 11/10/2011 à 23h49.

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Carrément à l'aise !
    Localisation
    28
    Âge
    34
    Messages
    1 012
    Date d'inscription
    juin 2008
    Merci pour le post SarahC

    Je suis effectivement preneuse de tous les conseils que je peux glaner à droite à gauche.

    Chopin est pour l'instant à 2 unités le matin, et 2 le soir.

    Ses symptômes ont été assez évidents à détecter, il buvait énormément et au bout de 48h sa litière était toute souillée et pleine d'urine dans le fond. Il se levait 3 ou 4 fois la nuit pour uriner et boire.

    Il a commencé le traitement vendredi dernier, je vois déjà une nette amélioration: il ne boit plus la nuit et se lève tout au plus une fois, et encore ce n'est plus systématique.
    Il a sa piqure du matin à 6h50, celle du soir à 19h50. Malheureusement il m'est impossible de respecter strictement les 12h.

    Mon gros soucis actuel c'est qu'il meurt de faim, il a le ventre qui gargouille souvent et il dévore sa petite ration quotidienne (30g matin/ 30g soir). Mais SarahC m'a conseillé une autre marque de croquettes, j'irai en chercher ce week end!

  3. #3
    Fondatrice Avatar de Anaïs
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Paris
    Âge
    34
    Messages
    9 157
    Date d'inscription
    juillet 2004
    moi j'ai plutôt une expérience de chat dont le diabète n'arrivait pas à être stabilisé et géré, donc j'ai eu la totale entre les crises constantes d'hyper puis d'hypo, l'anorexie totale avec l'impossibilité de lui donner la nourriture à laquelle il avait seulement le droit ... j'ai pas une expérience très heureuse de la chose.

    cependant je pense que SarahC a bien résumé les points principaux.

    pour les piqures je sais pas si on vous a donné l'astuce, mais les aiguilles sont biseautés, et pour que ça rentre plus en douceur et mieux (parce qu'en plus les chats ont la peau bien plus dure que les chiens) si on a de bons yeux on mets toujours l'aiguille avec le trou vers le ciel.
    et effectivement l'idéal c'est les flancs.
    non pas spécialement à cause du risque de fibrosarcome, mais surtout parce que les zones du cou sont graisseuses et que l'insuline se diffuse moins bien/moins rapidement quand on pique dans le gras, ce qui est pas très arrangeant vu que le timing doit être totalement précis.

    quand on zappe une injection ou quand on sait plus si on l'a zappée, je pense qu'il vaut mieux la sauter totalement plutôt que de risquer d'en faire 2, c'est assez fatal.
    faire très attention d'ailleurs avec la compréhension des vétos, c'est comme ça que mon chat s'est pris une seconde injection d'insuline parce que le véto avait zappé que je lui avais déjà faite.
    donc quand vous confiez votre chat en clinique, ne pas hésiter à répéter 1000 fois ce qui a été fait, quitte à passer pour une cliente chiante.

    pour repérer les malaises hypoglycémiques post injection, on surveille régulièrement la couleur des gencives, si ça tire sur le blanc, c'est pas bon.

    après je sais pas, c'est difficile de faire un résumé et c'est tellement au cas par cas ...

  4. #4
    Poule Stressée Avatar de SarahC
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    17 650
    Date d'inscription
    janvier 2006
    Exact! Mon histoire de fibro était secondaire. L'ai juste mieux retenu car ai été plus marquée par celui d'un chat de mon entourage! Il disait aussi en gros que ça se diffusait mieux, enfin plus vite ds le corps par ces "coins" là!

  5. #5
    Carrément à l'aise !
    Localisation
    28
    Âge
    34
    Messages
    1 012
    Date d'inscription
    juin 2008
    Merci pour la réponse Killy, ça ne devait pas être simple à gérer les crises...
    Autrement il est vrai que parfois j'ai quelques difficultés à faire rentrer l'aiguille, j'ai peur de lui faire mal
    Je tenterai comme ça demain matin, j'avais bien vu qu'il y avait une partie biseautée mais je ne savais pas quoi en faire!

    Alors par contre je n'arrive pas à attraper de peau sur les flancs, tout au plus j'ai un mini bourrelet d'un demi centimètre, il faut que je retente demain.

    Je me pose plusieurs questions, qui sont peut être ridicules alors je m'en excuse d'avance...

    Chopin a un taux de glycémie à 4 au lieu de 1,99, donc il a trop de sucre. Du coup, il ne peut pas faire des malaises d'hypo ou bien c'est possible que son taux chute trop bas par moment?
    Les malaises d'hyper et hypo sont les mêmes? Si non, comment les distinguer?
    S'il fait un malaise d'hyper et que je lui donne du glucose ça ne risque pas d'empirer?

    Merci!

  6. #6
    Poule Stressée Avatar de SarahC
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    17 650
    Date d'inscription
    janvier 2006

  7. #7
    Poule Stressée Avatar de SarahC
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    17 650
    Date d'inscription
    janvier 2006

  8. #8
    Fondatrice Avatar de Anaïs
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Paris
    Âge
    34
    Messages
    9 157
    Date d'inscription
    juillet 2004
    il peut tomber en hypo le temps que le traitement se stabilise, parfois une unité devient celle de trop etc, ou alors le corps en réponse a une crise d'hyper ou d'hypo, va essayer de se réguler seul et peut y avoir un pic dans l'autre sens ... avec mon chat on jonglait qu'entre les deux crises quasiment ...

    la différence sur les malaises est franchement pas évidente.
    de toutes façons en cas de malaise grave, il faut foncer chez le véto et vaut mieux faire un contrôle sanguin avant d'agir soi même, parce qu'effectivement donner du glucose sur une hyper ça peut être fatal.
    généralement on peut se permettre de donner du glucose quand on constate un malaise dans l'heure suivant l'injection d'insuline, c'est le contexte qui indique le type de malaise.

    sinon c'est vraiment délicat.
    moi je m'y risquais pas dans des crises hors suites d'injections c'était vétérinaire directement.

    globalement ce que j'ai noté comme différences, c'est que lors d'une grosse crise d'hypo, ça ressemble vraiment a un malaise vagal chez l'humain et l'animal devient vite totalement mou, pupilles dilatées, le mien s'était même uriné dessus, et il s'était transformé très vite en chiffon totalement amorphe incapable du moindre mouvement.

    la crise d'hyperglycémie est plus violente, y'a pas cette totale perte de contrôle mais en même temps l'animal fait des mouvements démesurés et a l'air de bien plus se rendre compte de ce qui se passe qu'en hypo ou il est juste shooté.
    l'hyperglycémie a l'air plus violente, l'animal a le temps de se sentir "partir".

    par ailleurs mon pauvre chat était mort lors d'une crise d'hyperglycémie, j'ai pu voir jusqu'où ça allait, et effectivement faut pas trainer parce que c'est plutôt rapide et l'animal tombe vite dans le coma. (possible avec l'hypo aussi.)

    en gros il faut vraiment marcher sur des oeufs tout le temps.
    dans le cas d'un diabète régulé et pas insulino résistant, je pense que c'est quand même moins la guerre, comme je disais moi j'ai eu la sale expérience d'un diabète intraitable sur un très vieux chat détraqué par peut-être également une tumeur du pancréas donc c'était la misère.

  9. #9
    Carrément à l'aise !
    Localisation
    28
    Âge
    34
    Messages
    1 012
    Date d'inscription
    juin 2008
    Merci SarahC, c'est le site que j'avais consulté mais j'avoue que je ne vois pas bien comment différencier les crises!

    Killy, je vais vraiment toucher du bois car je suis absente une bonne partie de la journée donc je me demande si ça ne serait pas mieux qu'il aille chez une FA qui pourrait le surveiller un peu plus. Moi je suis absente de 7h à 19h15 en gros, donc ça fait beaucoup et ça me stresse!
    Bon, pour l'instant, ça a l'air d'aller, il semble bien réagir au traitement car il boit beaucoup moins et urine moins, il est presque rendu à un niveau normal donc je pense que les doses doivent être à peu près correctes.
    Il a commencé son traitement vendredi dernier, l'asso m'a dit qu'il fallait un contrôle dix jours après je vais la relancer car ça va arriver vite.

  10. #10
    Fondatrice Avatar de Anaïs
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Paris
    Âge
    34
    Messages
    9 157
    Date d'inscription
    juillet 2004
    sur un chat dont le diabète a pas encore fait de manifestations violentes + qui a l'air de bien se gérer, je m'inquièterais pas spécialement du temps d'absence.
    y'a que celui une heure post-injection qui peut-être un peu délicat, et encore difficile à dire parce que c'est du cas par cas encore une fois selon la réponse au traitement.
    néanmoins, faut être réaliste aussi, c'est pas spécialement possible de surveiller un animal H24.
    de plus, le stress fait augmenter la glycémie, de manière temporaire mais sur un animal déjà trop haut ... mieux vaut éviter les changements.

  11. #11
    Poule Stressée Avatar de SarahC
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    17 650
    Date d'inscription
    janvier 2006
    C normal de stresser, j'ai fait pareil au début, et n'étais pas chez moi plus que vous.
    Et au final, ça s'est bien passé.
    Là, il a son traitement depuis bientôt une semaine et il semble avoir des signes de mieux.
    Killy a eu un cas compliqué, j'ai eu un cas simple, mais là, je pense que comme c'est récent, il y a aussi le premier effet "choc", et la peur de mal faire.

  12. #12
    Poule Stressée Avatar de SarahC
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    17 650
    Date d'inscription
    janvier 2006
    Par contre Killy, je me souviens bien que ct toi qui m'avais expliqué le "truc" pr faire la piqure ds le flanc.
    En gros faire l'espèce de "trou" pour pouvoir insérer la seringue.
    J'ai eu un peu du mal à expliquer ça au tél, et je sais qu'à l'époque ta façon d'expliquer me semblait être une "bonne révision" de ce que le véto m'avait montré.
    Saurais tu le réexpliquer parce que je suis à chier qd il s'agit d'expliquer un truc à faire avec "soin".

  13. #13
    Fondatrice Avatar de Anaïs
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Paris
    Âge
    34
    Messages
    9 157
    Date d'inscription
    juillet 2004
    ah oui le fameux "V" d'injection, dur à expliquer je sais plus comment je m'y étais prise
    je vais retenter.

    donc le mieux pour s'essayer au mouvement, c'est de le faire dans la peau du cou déjà, parce que non seulement ça enquiquine pas trop le chat qui prend ça pour des gratouilles, et après on s'en fout une fois qu'on a compris le mouvement on le fait où on veut.

    donc prenons un cou de chat (la face sur le haut du corps, allons pas faire ça en dessous du cou ) :
    pincer un bourrelet entre le majeur et le pouce (on a le droit de rajouter l'annulaire à côté du majeur pour une meilleure tenue de la peau qui glisse), de sorte que le bourrelet soit donc à la verticale sur le cou. (on place sa main avec le bout des doigts vers la queue du chat, main inversée par rapport à son sens normal du poignet quoi)
    à partir de là, on vient "creuser" dans le bas du bourrelet avec l'index, pour créer une sorte de trou et avoir un bourrelet en forme de V inversé.
    le principe une fois qu'on a fait ça, c'est qu'on vient piquer en dessous de son index (attention les doigts) en longeant bien le sens du bourrelet vertical qui est toujours au dessus.

    si c'est pas clair je peux essayer de faire un piètre dessin
    Dernière modification par Anaïs ; 13/10/2011 à 22h54.

  14. #14
    Poule Stressée Avatar de SarahC
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    17 650
    Date d'inscription
    janvier 2006
    Alors moi, évidemment ça me parle, je revisualise bien!
    Mais là, je crois que tu n'as pas de chat sous le coude ou un humain à bourrelets pour une photo?
    Bon ben tu es bonne pr le dessin je crois!
    En fait, le truc qui me "parlait bien", ct l'idée de la verticale, et effectivement, les premiers essais, attention aux doigts!
    Dernière modification par SarahC ; 13/10/2011 à 22h56.

  15. #15
    Fondatrice Avatar de Anaïs
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Paris
    Âge
    34
    Messages
    9 157
    Date d'inscription
    juillet 2004
    je vais essayer de "cobayer" Balzac pour l'occasion, le soucis c'est que j'ai qu'un portable pour faire des photos et je sais pas si ça va rendre grand chose, je reviens dans 5min

 

 
Page 1 sur 16 12311 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien