Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 75
Arbre des j'aime13Aime

Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un chiot

C'est une discussion Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un chiot dans le forum Chiens, dans la catégorie Vos Animaux ; ...

  1. #1
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un chiot

    Pour aider une amie á bien démarrer avec son chien qu'elle adoptera demain, j'ai fait un remix des conseils données sur RESCUE, ainsi que ma petite sauce.

    Si vous souhaitez apporter des conseils, corriger des erreur, n'hésitez pas á compléter cette documentation!

    Je n'aimerai pas que ce post devienne un ring de celui qui prodiguera les meilleurs conseils, seulement un sujet qui pourrait aider les futurs adoptants á max.

    Si vous le pensez, il pourrait etre mise en Post-It!

    Mon chien détruit tout pendant mon absence : que faire ?

    Nous avons distingué 4 causes principales :
    - le chien s'ennuie
    - il manque d'exercice
    - il s'agit d'un chiot
    - il fait de l'angoisse de séparation

    Il est important de rappeler avant tout que le chien n'est pas fait pour passer toute la journée seul. Si vous êtes absent 10 heures par jours, prenez un poisson rouge .
    Certains chiens recherchent davantage le contact que d'autres et ne se feront jamais à la solitude.

    Cause 1 : il faut passer du temps à jouer avec son chien. Pendant votre absence, vous pouvez lui fournir des jouets (kongs remplis de nourriture par exemple) qui l'occuperont. Mais cela ne remplacera pas les jeux avec vous
    Cause 2 : le chien a naturellement besoin d'exercice, certaines races plus que d'autres. Il faut donc lui proposer des sorties régulières au cours desquelles il pourra courir et se défouler. Les jeux sont aussi indiqués.
    Cause 3 : les chiots passent par une phase d'exploration par la bouche (un peu comme les bébés qui portent tout à la bouche). Il faut donc lui fournir des jouets à mâchonner : des anneaux, kongs, et autres joujoux spécifiquement étudiés pour aider le chiot à "faire ses dents"
    Cause 4 : l'angoisse de séparation, qu'est-ce que c'est ?
    L'angoisse de séparation est une réaction du chien qui ne sait pas comment réagir en l'absence de son maître.
    Afin d'y remédier, il faut repenser à quelques points.

    Dans la nature, le chien est un animal grégaire. Il s'insere dans une meute au sein de laquelle il a une place bien définie. Cette place le rassure. Lorsque nous adoptons un chien, il faut lui attribuer une place dans la maison afin qu'il sache où se situer dans la famille. Faute de quoi le chien pense automatiquement qu'il est en charge de la meute-famille. Et là ça coince si le chien ne parvient pas à assumer ce rôle.
    Donc la première étape consiste à faire comprendre au chien que VOUS etes le chef en charge de la responsabilité de la maison. Pour cela, il faut adopter le comportement d'un chef de meute. Pour le problème qui nous occupe, un chien chef de meute peut aller et venir comme bon lui semble. Les autres ne paniquent pas parce qu'il émet des signaux qui signifient : "tout est normal, je suis parti, je reviens, mais tout est parfaitement normal". C'est aussi ce que tu dois transmettre à ta chienne.
    Concrètement : lorsque tu pars (= lorsque le chiot/chien ne te voit plus : ça peut simplement être un changement de pièce) et lorsque tu reviens, essaies d'être le plus neutre possible. Ne cours pas saluer ton chien par exemple ou ne crie pas. Reste calme et ne communiques pas avec lui jusqu'à ce qu'il se soit calmée à son tour.

    L'apprentissage va etre progressif : pars d'abord 2 minutes, puis reviens sans lui prêter attention. Ne l'appeles pour la caresser que lorsqu'elle est calme. Puis sors de la maison 5 minutes, puis 10, puis 15, et ce jusqu'à environ 1 heure. Normalement, à ce stade, le chien a parfaitement intégré que les allées et venues de son maîtres ne devaient générer aucun stress de sa part puisque le mâitre est parfaitement neutre.
    Plus les départs/retours seront neutres, plus le chien comprendra que l'absence du maître n'est pas un facteur d'angoisse puisque celui-ci agit à son retour comme si il ne s'était jamais absenté. Vous envoyez alors le message que tout est normal. En conséquence, le chien n'angoisse plus lors de vos absences.

    En résumé, si le chien souffre d'angoisse de séparation :
    • banaliser au maximum les départs et les retours
    • attendre que le chien soit parfaitement calme pour le caresser
    • faire un apprentissage progressif

    En complément, voici d'autres conseils :
    • Il existe des colliers et diffuseurs DAP qui font merveille contre l'anxiete de separation. Ce sont des pheronomes d'apaisement de chienne allaitante qui apaise les chiots et les chiens adultes contre : souillures, vocalises, destruction etc... en mettant le diffuseur hors de portee du toutou. Couvre environ 50-70 m2, en prevoir un par etage en maison, dure 1 mois, vendu chez le veto.
    • laisser la radio en fond sonore
    • laisser un vêtment imprégné de l'odeur du maître (qui sera réservé à cet usage afin que le chien ne se serve pas dans votre armoire)
    • laisser de préférence le chien dans un petit espace où il se sentira plus en sécurité et fera moins de dégâts (la cuisine ?)
    • éventuellement : le vary kennel peut vous aider. Il s'agit d'une grande cage en plastic.
    • ne surtout pas réprimander le chiot lors devotre retour : cela l'exciterait et renforcerait l'anxiété. Nettoyez les bêtises hors de sa vue.
    • attendre 5 minutes après être rentré à la maison pour aller caresser le chien : c'est vous qui établissez le contact.
    • lui offrir de la compagnie peut être une solution : un chat ? A condition de pouvoir correctement s'occuper des deux animaux bien sûr
    • vous pouvez fatiguer votre chien en jouant avec lui par exemple. Il sera plus disposé à faire la sieste ensuite. Attention cependant à ne pas en faire un rituel de départ qui renforcerait l'anxiété. Mais si votre chien manque d'exercice, c'est tout indiqué


    Enfin, nous retranscrivons un d'un article de Lee Livinghood, comportementaliste spécialisée dans le Greyhound de course retraité ; paru dans l'édition de printemps de Celebrating Greyhound Magazine :

    "Durant vos absences, il mâchonne... Tout y passe... pourquoi ? et surtout, comment remédier à ce problème. Le bon sens voudrait que, pour éviter les mâchonnages, il n'y ait pas d'objets "sensibles" que vous ne souhaitez pas être détériorés, à portée du chien. A vous de vous assurer que la pièce dans laquelle votre chien vous attendra durant vos absences soit "sécurisée".
    Pourquoi un chien mâchonne... quelques pistes. Pour un chiot, la seule façon d'explorer son nouvel environnement, voire de tester un nouvel objet, c'est de mâchonner, de goûter la saveur, d'apprécier la texture. Tout comme le bébé explore avec ses mains et prend les objets avec ses doigts et les tient avec son pouce, le jeune chien explore avec sa bouche, sa langue, ses dents.
    Quand le chien grandit... le mâchonnage peut être l'expression d'un ennui profond, ou d'une anxiété de séparation. Dans le premier cas, assurez-vous d'abord que votre chien a assez d'objets à sa portée pour s'occuper durant vos absences : balles, pouics-pouics, peluches, kongs (remplis ou non de friandises), jouets, etc. (à ce moment-là, achetez en gros des jouets à petits prix). Comme pour un jeune enfant, veillez également à ne pas distribuer tous les jouets d'un coup : sinon, une fois l'émerveillement de la première exploration passé, l'ennui reprendra le dessus et votre chien recommencera à mâchonner. Au contraire, donnez-vous un nombre d'objets distribués et changez-les régulièrement, afin de maintenir la curiosité naturelle du Greyhound.
    Dans le cas d'une anxiété de séparation, votre chien, en mâchonnant, de préférence des objets portant votre odeur (ceinture, chaussures, vêtement déjà portés, votre fauteuil favori...) pour se rassurer.
    Les greyhounds sont très intelligents et s'éduquent rapidement et avec succès en utilisant les bases du renforcement positif. En gros : récompenser chaleureusement et démonstrativement tout comportement désiré du chien (même si l'ordre n'est pas donné au préalable) ; ignorer les bêtises (de toutes manières à 90% induites par le comportement préalable du maître) et surtout ne jamais punir ou battre le lévrier (la pire des punitions pour votre hyper-sensible étant encore un "ignorage" total dans les règles de l'art de plusieurs minutes). Le greyhound vous aime, il veut vous plaire à tout prix, à vous de savoir exploiter ce trait de caractère pour éduquer votre lévrier.
    Retournons au mâchonnage... une des solutions est d'apprendre à votre lévrier à distinguer les objets autorisés à mâchonner des objets interdits. Pour indiquer au greyhound les objets autorisés, utilisez un spray contenant, par exemple, des extraits et des arômes naturels de vanille (rayon pâtisserie en moyenne surface). Pschitez l''objet autorisé, puis apprendez à votre greyhound qu'il a le droit de mâchonner celui ci = félicitez quand il s'en empare, s'il va mâchonner un autre objet opposez-lui un "NON" ferme, et proposez-lui tout de suite l'objet autorisé, puis félicitez. Faites cela jusqu'à ce qu'il ait associé l'odeur à l'autorisation.
    Pour renforcer encore le système autorisation/interdit, vous pouvez également utiliser une autre odeur (muscade, par exemple) pour marquer les objets interdits."

    N'oubliez pas que l'éducation doit être progressive et que savoir rester seul n'est pas inné chez le chien. Vous devez rester cohérent dans votre attitude : vous énerver ne sert à rien. Patience et curiosité vous amèneront à mieux comprendre votre chien et à trouver les solutions qui lui conviennent le mieux.

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    La propreté

    NE PAS sanctionner les besoins à l'intérieur. Ignorer les mauvais comportements et récompense les bons.

    Dans le livre "Planète Chien", J. CaveRivière explique très bien que dans 99.9% des cas de malpropretés, l'erreur vient du maître, qui, consciemment ou non, induit le chien en erreur...
    Par exemple, quand le chien urine dans la maison et que tu le grondes, comment sait-il que tu le disputes parce qu'il urine DANS la maison?
    Alors qu'il peut aussi comprendre (ou c'est à envisager en tout cas) : que tu le disputes parce qu'il est trop près du canapé, parce qu'il urine devant toi, parce qu'il urine dans la mauvaise pièce...

    Pour un chien, la propreté se résume avant tout à ne pas salir son lieu de couchage. Le reste (y compris donc se soulager ailleurs, même dans la maison) n'est que du "je fais bon" dans sa tête.

    Continue, même si c'est sans doute pesant, d'ignorer les comportements que tu ne souhaites pas voir se reproduire dans la maison, et récompense tout début d'action ou action complète, faite à l'extérieur!

    De plus, une fois que l'animal s'est soulagé à l'intérieur, il est presque à coup sûr inutile de le mettre dehors, parce qu'il n'a alors plus envie de faire.

    Essaie donc de rester près de lui, de focaliser sur son/ses attitude(s) pour repérer les moments où il va ou aurait envie de se soulager: après une sieste, un repas, un jeu...

    Il faut toujours nettoyer les pipis/cacas en dehors de la vue du chiot, car avec la posture que nous prennons (a 4 pattes pour nettoyer), il pourrait aisément confondre avec une invitation aux jeux, et donc se dire : J’ai fait pipi, maitre content! Pour lui faire plaisir, je vais reconmmencer!

    Petit conseil : la javel (domestos and Co) a une odeur qui attire les chiens. Il ne faudra donc pas s’étonner s’il refait souvent á l’endroit netoyé á la javel.
    Pour l’éducation á la propreté, il est conseillé d’utiliser le vinaigre blanc pour nettoyer (super désinfectant et neutralisateur d’odeurs), puis quelques gouttes d’huile essentielle de citron (répulsif naturel pour chiens).

    Il faut savoir qu’un chiot ne peut pas se retenir longtemps car les muscles entourant sa vessie ne sont pas encore entrainés á ce effet. Il est donc normal et naturel qu’un chiot fasse pipi souvent.
    Pour les débuts, il est conseillé de faire de courtes sorties, mais tres souvent (apres un dodo, apres le repas, apres avoir bu, apres les jeux, apres toute émotion, sinon tous les 2/3H en moyenne).
    Une fois dehors, il faut jouer avec le chien. Une fois que le chien aura fait ses besoins, il faudra le féliciter á outrance (quitte á passer pour une débile), lui donner une friandise, et pourquoi pas associer le pipi á un mot (par exemple : „fais pipi”. Ainsi, une fois adulte, si vous avez une urgence, il suffira de lui dire „fais pipi” et le il saura ce qu’on atten de lui).
    Par contre, il ne faut pas rentrer tout de suite apres que le chiot ai fait.
    Sinon il associera pipi/caca = fin de promenade, et risque donc du coup de se retenir longtemps pour faire durer la balade.

  3. #3
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    L’identification : une obligation

    L'identification du chien est-elle obligatoire ?

    L’identification par tatouage ou par puce électronique est obligatoire.
    Dans le cas d'une cession de chien ou de chat, l'animal devra systématiquement être identifié au préalable.

    L'identification, à quoi ça sert ?

    L'identification est l'unique moyen de prouver que l'animal est bien à vous légalement parlant.
    Cela est donc très important d'identifier son animal afin de prévenir au mieux les vols, les pertes, et autres problèmes où l'indentification joue un rôle décisif. Beaucoup d'animaux sont euthanasiés faute de retrouver leurs propriétaires.
    Vous pourrez également passer les frontières et voyager avec votre animal dans l'UE que si celui ci est identifié.

    Quel type d'identification ?

    il existe à ce jour 2 moyens d'identification avec valeur légale :

    - la puce électronique : il s'agit d'une micropuce que l'on injecte dans le cou de l'animal et qui porte un numéro unique qui deviendra le numero d'identification du chien ou du chat. La puce electronique ne se voit pas de l'extérieur, n'apporte donc pas desagrément niveau esthétique.
    Pour déterminer la présence d'une puce electronique, on utilise un lecteur que l'on trouve chez tous les vétérinaires.
    Cette méthode est indolore et rapide, et le numero ne s'efface pas.
    La puce électronique sera rendue obligatoire des 2012 et sera le seul moyen d’identification reconnu lors de vos déplacements en UE.

    - le tatouage : Il est effectué soit à la cuisse, soit à l'oreille. Il est réalisé à la pince ou au dermographe. C'est le moyen le plus classique et répandu d'identification, seulement de part l'encre qui devient parfois illisible avec le temps, il n'est pas toujours fiable.

    Seul un vétérinaire est habilité à effectuer la pose d'une puce electronique qui est un acte médical et également pour réaliser un tatouage avec un dermographe qui est un acte sous anesthésie générale.
    Pour un tatouage à la pince, seuls les vétérinaires ou les personnes possédant une license de tatoueur accordé par le Ministère de l'Agriculture sont autoriser à pratiquer cet acte.

    Identifier, c'est protéger.

  4. #4
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Stérilisation

    Combattre les idées reçues

    Une chienne ou une chatte doivent avoir au moins une portée dans leur vie pour leur santé et leur comportement.

    Faux. Cette idée reçue n’a aucun fondement scientifique. La reproduction ne présente pas de bénéfice pour la santé, ni pour le comportement. Au contraire, la gestation et la mise bas peuvent présenter des risques : césarienne lors de difficulté à la mise bas, infections mammaires, crises de tétanie de la chienne après la naissance des chiots, tumeurs mammaires, ...

    Un animal castré devient obèse et moins actif.

    Pas forcément. Si l’ablation des glandes sexuelles peut en effet prédisposer certains animaux à l’embonpoint, une alimentation maîtrisée et un exercice physique régulier permettent de les maintenir à leur poids de forme. Un animal ne devient obèse que lorsqu’il est trop/mal nourri et ne fait pas suffisament d’exercice.

    Le comportement change après la stérilisation

    Vrai. Mais les seuls changements dans le comportement des chiens ou des chats sont positifs. Les matous ont tendance à réduire le marquage territorial suivant leur âge lors de la castration. Les chats comme les chiens se battent moins ce qui entraine moins de morsures, de blessures, et par là même la transmission de maladies contagieuses. Les animaux ont également plus tendance à rester à la maison et à ne plus fuguer à la recherche d’un partenaire.

    Une chienne stérilisée présente des risques d’incontinence.

    Vrai et faux. Cela existe (et peut survenir des années après l’intervention chirurgicale), particulièrement dans les races de grand format, mais ne touche pas toutes les chiennes. Un traitement médical existe. Pour éviter cet inconvénient, il est recommandé de pratiquer la stérilisation par deux incisions sur les flancs plutôt que par voie médiane ventrale.

    Il est inutile de faire stériliser une chienne âgée que l’on vient d’adopter.

    Cela dépend. Si elle risque d’être saillie de façon inopportune, l’opération est recommandée. Contrairement à l’espèce humaine, la ménopause n’existe pas chez les chiennes et elles peuvent être fécondées toute leur vie.

    Les traitements contraceptifs médicaux présentent un risque et ne peuvent pas être administrés au long cours.

    Vrai. Il n’existe pas de contraceptif efficace et sûr chez la chienne et la chatte. Un traitement hormonal ponctuel peut être administré pour une occasion précise (vacances) mais pour un effet permanent, seule la stérilisation chirurgicale est conseillée.

    La stérilisation est douloureuse pour l’animal

    Faux. La stérilisation est pratiquée sous anesthésie par un vétérinaire. Le patient ne ressent donc pas l’opération mais peut être un peu dérangé au réveil (suite de la narcose) ainsi que ressentir quelques picotements au niveau de la cicatrice qui disparaissent en quelques jours. La plupart des animaux retrouvent une activité normale dans les 24 à 72 heures post-opératoire. De plus, un anti-douleur est administré après l’opération ainsi que des antibiotiques pendant environ une semaine.
    Ces petits désagréments valent bien la peine comparé à la souffrance des animaux abandonnés qui sont éliminés.

    Les enfants doivent pouvoir assister au miracle de la naissance

    La plupart des chats et des chiens mettent bas pendant la nuit, dans des endroits sombres et tranquilles, hors de vue. De plus, chaque portée de chiots ou de chatons contribue à la prolifération des milliers d’animaux dont personne ne veut et qui remplissent les refuges quand ils ne sont pas euthanasiés.

  5. #5
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Sociabilisation

    La sociabilisation des chiens est tres important pour leur équilibre futur!
    Il faut confronter le chien á un maximum de situations, des son plus jeune age afin qu’il soit détendu et bien dans ses pattes dans toutes les situations.
    Ne pas hésiter á promener son chien partout (parc, centre ville, campagne, marché, rue tres frequentée, etc ...).
    Il faut également qu’il croise le maximum d’humains afin qu’il soit amical (jeunes, adultes, vieux, femme, homme, persone de couleur, etc ...). L’idéal étant de le sortir dans un endroit tres fréquenté et demander aux gens de le caresser, voir lui donner une petite friandise (friandise que vous aurez donnée juste avant a la personne).
    Ainsi, le chien n’aura pas peur des inconnus et ne développera pas de phobie de la foule.

    Il faut également emener son chien en club canin afin de prendre des cours d’éducation et de sociabilisation.
    Il est tres important que le chien soit „bonne patte” et s’entende bien avec ses congénaires afin de ne pas faire mener une vie dure á son maitre.
    Les clubs canins proposent des cours de sociabilisation, d’éducation, ainsi que cours sportifs (agility, fly-ball, dog dancing, ...).
    Ces clubs sont tres bien pour renforcer le lien maitre/chien et développer l’intellect de l’animal.

    La fatigue „mentale” est bien plus importante que la fatigue physique pour le chien.

    Si un chien a peur d’une quelconque situation, il ne faut ni le forcer (par exemple, peur de traverser une flaque d’eau. Il ne faut surtout pas le forcer en le tirant, il risque de développer un blocage total á l’avenir), ni meme le rassurer (se mettre devant lui et le caresser á outrance ou le prendre dans ses bras, car il va se dire „on me rassure, j’ai donc raison d’avoir peur. Je vais donc continuer á éviter ce genre d’objet/endroit”).
    Il faut simplement banaliser la situation : prendre une posture normale, un ton posé et calme et l’inviter á passer outre sa peur. Pourquoi pas avec une friandise á la clef.
    Une fois que le chien s’est exécuté, on félicite á outrance.
    Si vraiment il ne veut pas, on ne l’engueule pas. Il suffit de faire un détour, essaye de le faire sortir de son état de stress puis le confronter a cette meme situation plus tard et recommencer jusqu’á ce qu’il ait assez confiance en lui pour franchir le cap.

  6. #6
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Menaces et Grognements

    Un chien (normalement „constitué”) émet un bon nombre de signaux avant d’en venure au grognement puis morsure.
    On peut se rendre compte qu’il est en période de stress, qu’il a mal ou se sent mal á l’aise et veut fuir la situation de part des postures et un language corporel (le regard, port des oreilles et de la queue, poils, etc...).
    Le grognement est généralement le dernier avertissement avant la morsure. Un chien ne mord pas parce qu’il est „mcéhant” et veut vous „faire du mal”, mais parce qu’il est dans une situation incomprise qui le met tres mal á l’aise et il cherche á la fuir. Si la fuite est impossible, il passe alors á l’attaque.

    Il faut savoir respecter le grognement du chien, qui signifie „bon ca suffit, moi cette situation ne me convient vraiment pas, il faut qu’on y remédie de suite sinon je vais devoir défendre ma peau”.
    Aussi, il est inutile de réprimender un grognement, car le chien finirait par comprendre que grogner est bien inutile puisque personne ne l’écoute, et qu’il faut donne directement passer á l’attaque.
    Vous aurez donc gagné quoi? Rien du tout á part un chien qui risque de mordre sans crier gare (et cela sera entierement de votre faute).

    Idéalement, ce qu’il faut faire est simple : si vous décelez le malaise chez le chien, faites en sorte d’y remédier en le sortant de cette situation au plus vite. Si vous n’avez pas vu les signes avant-coureurs, ce n’est pas grave, personne n’est infaillible. Vous etes docn au stade : le chien me grogne.
    Sortez un jouet, une friandise, un ordre simple qu’il sait exécuter, le chien sortira donc de son moment de stress. Vous pourrez le féliciter et vous concentrer sur autre chose.
    A retenir : ne jamais empecher un chien de grogner en lui criant dessus ou en le punissant!

  7. #7
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Jeux

    Les jeux sont tres importants pour les chiots, les chiens adultes et sénior. Il faut cependant leur aménager l’activité en fonction de leur age et de leur santé.
    Un chiot a besoin de tout explorer, essayer, mordiller.
    Un adolescent ou adulte sera apte á faire des excercices plus physiques (course, longue promenade, agility, sauts).
    Un sénior aimera jouer mais de maniere plus tranquille et „raisonnable”.

    Il est important d’offrir beaucoup de jeux et fatigue phsycologique en plus de physique á un chien pour qu’il se sente bien dans ses pattes. Il faut varier les jeux (ne jamais tous les donner en meme temps) afin que le chien ne se lasse pas.
    Un chien qui fait travailler ses neurones en plus de son corps est un chien épanoui.
    Il ne faut pas hésiter á leur apprendre á faire des tours, qui seront par la suite récompensés. Le chien s’en sentira grandement valorisé.

    Une chose importante avec les chiots : il ne faut pas les empecher de mordiller. Il faut simplement leur apprendre á maitriser leur machoire en leur „montrat” votre seuil de tolérenace. Il est naturel de mordiller et mordre pendant les jeux pour les chiens. Si votre chien macouille vos mains, laissez-le faire tant qu’il ne fait pas mal. S’il fait mal, dites NON en le repoussant ou poussez un son aigu (aieeeee). Il comprendra ainsi á partir de quel moment vous n’etes plus dans le jeu mais la douleur.
    Cet exercice est bénéfique pour plus tard car le chien saura exactement á partir de quand sa machoire devient une arme et non un jeu, et saura parfaitement la controler puisque vous lui aurez appris.

  8. #8
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Nourriture

    Il existe 3 types de nourriture :
    • Croquettes (bas de gamme -supermarché, moyenne gamme –supermarché/animaleries, haute de gamme-animaleries/véto)
    • Ration ménagere
    • BARF (alimentation naturelle)


    1)Les croquettes
    Les croquettes sont de plus en plus contestées en ce moment.
    Néanmoins, si vous décidez de nourrir votre chien aux croquettes, veillez á choisir des croquettes de bonne qualité.
    Pour cela, la marque ne fait pas tout! Il faut regarder les ingrédients, les taux de protéine, de graisse, etc ...
    Il faut que la liste des ingrédients commence par viande (avec l’indication du %-tage. En dessous de 20-25 ca ne vaut rien), á éviter : farines animales, sous-produits d’animaux (déchets, os, plusmes, bec, sabots, ...)

    2) La ration ménagere
    La ration ménagere est certes alléchante pour le chien, mais pas du tout équilibrée. La nourriture est souvent trop pauvre en protéines, mais trop riche en gras et féculents. De plus, le chien est allergique á certains composants qui sont du poison naturel pour lui. Si vouws souhaitez quand meme donner la ration ménagere, voyez avec votre vétérinaire d’abord pour qu’il vous aide sur les quantités.

    3) Le BARF
    http://www.b-a-r-f.com/
    Le BARF est l’alimentation qui correspond le plus á un chien (chat et furet aussi). Il s’agit d’une alimentation naturelle qui consiste á nourrir le chien en répondant á ses besoins primaires. Un chien est un animal carnivore á tendance omnivore.
    Ce que cela signifie : les chiens ont besoin de manger de la viande, des abats, des os charnus et os.
    Il leur faut également un petit complément de fruits et légumes frais.
    La viande est donnée fraiche et crue, en la mélangeant/mixant avec les légumes, et des fruits et oeufs de temps en temps.
    Un apport de vitamine C est favorable surtout pour les chiens de grande taille, afin de prévenir la dysplasie.
    Vous trouverez toutes les informations sur le site donné juste au-dessus, il suffit de s’inscrire.

  9. #9
    Kangourou Boxeur Avatar de lealouboy
    Localisation
    Dordogne
    Âge
    39
    Messages
    12 090
    Date d'inscription
    avril 2008

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    très bonne idée... et que penses d'un chapitre sur "respecter la croissance de mon chiot " qui expliquerait qu'il faut ménager son chiot, ne pas faire de trop longues promenades, ne pas le faire sauter avant 1 an, plus le chien est de grande taille, plus sa croissance est longue et j'en oublie (pas très forte pour faire des discours :lol2: )...

  10. #10
    Antartica
    Invité

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    J'ai lu en diagonale mais je lirais en détails ce soir.

    Franchement, je trouve ça super, ça résume bien, c'est concis, sans faire "donneur de leçon" et c'est à la portée de tous... k:

  11. #11
    Chihuahua
    Messages
    2
    Date d'inscription
    février 2009

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Citation Envoyé par Nyunyu
    Menaces et Grognements

    Un chien (normalement „constitué”) émet un bon nombre de signaux avant d’en venure au grognement puis morsure.
    On peut se rendre compte qu’il est en période de stress, qu’il a mal ou se sent mal á l’aise et veut fuir la situation de part des postures et un language corporel (le regard, port des oreilles et de la queue, poils, etc...).
    Le grognement est généralement le dernier avertissement avant la morsure. Un chien ne mord pas parce qu’il est „mcéhant” et veut vous „faire du mal”, mais parce qu’il est dans une situation incomprise qui le met tres mal á l’aise et il cherche á la fuir. Si la fuite est impossible, il passe alors á l’attaque.

    Il faut savoir respecter le grognement du chien, qui signifie „bon ca suffit, moi cette situation ne me convient vraiment pas, il faut qu’on y remédie de suite sinon je vais devoir défendre ma peau”.
    Aussi, il est inutile de réprimender un grognement, car le chien finirait par comprendre que grogner est bien inutile puisque personne ne l’écoute, et qu’il faut donne directement passer á l’attaque.
    Vous aurez donc gagné quoi? Rien du tout á part un chien qui risque de mordre sans crier gare (et cela sera entierement de votre faute).

    Idéalement, ce qu’il faut faire est simple : si vous décelez le malaise chez le chien, faites en sorte d’y remédier en le sortant de cette situation au plus vite. Si vous n’avez pas vu les signes avant-coureurs, ce n’est pas grave, personne n’est infaillible. Vous etes docn au stade : le chien me grogne.
    Sortez un jouet, une friandise, un ordre simple qu’il sait exécuter, le chien sortira donc de son moment de stress. Vous pourrez le féliciter et vous concentrer sur autre chose.
    A retenir : ne jamais empecher un chien de grogner en lui criant dessus ou en le punissant!
    k:

    Nombreux sont ceux qui réprimandent encore leur chien pour un grognement, au lieu de désamorcer le stress et pouvoir travailler sur ce qui a conduit le chien dans cet état.

  12. #12
    Labrador
    Messages
    309
    Date d'inscription
    avril 2007

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    bravo nyunyu

    peut être faudrait-il rajouter "les soins" (anti puces ongles bains ect)
    et "un engagement " (parler de la durée et de l'aspect financier)

  13. #13
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Soins

    Les soins prodigués à votre chien sont importants à deux titres. Ils préviennent les problèmes d'inflammations de la peau ou des muqueuses et d'écoulement des organes des sens et ils constituent des instants de communication privilégiés avec votre compagnon, qui participent à renforcer sa confiance en vous.

    LE BAIN
    Votre compagnon peut être baigné dès l'âge de 3 mois, si vous prenez la précaution de bien le sécher ensuite, et tous les 2 mois s'il vit en appartement. Pour les animaux vivant à l'extérieur, 2 bains annuels suffisent. Dans tous les cas, prenez conseil de votre toiletteur, ou de votre vétérinaire si l'animal souffre d'une maladie de peau. Un shampooing spécifique est recommandé, ainsi que la protection des oreilles par introduction d'un morceau de coton. Le séchage se fait dans le sens du poil, pour éviter la formation de nœuds, mais laissez auparavant le chien s'ébrouer tout seul.

    LE BROSSAGE
    Les chiens à poil court sont plus faciles d'entretien et ne nécessitent habituellement qu'une intervention par semaine. Ceux à poil long demandent un soin quotidien. Cet entretien sera modulé par le fait que vous viviez à la campagne ou en ville et des conditions de vie de votre chien. L'opération doit être répétée plus souvent aux périodes de mue.
    Habituez dès le plus jeune âge un chiot d'une race qui doit être toilettée à l'âge adulte à être brossé régulièrement. Il sera difficile d'obtenir du chien adulte qu'il se tienne tranquille s'il n'a pas été habitué petit à être soigné, lavé et démêlé.
    Le brossage élimine les saletés et les poils morts retenus dans le pelage. Mais un rythme de brossages non adapté au type de fourrure de votre chien risque d'abîmer les poils sains :
    Quelques exemples :
    • Races à poils ras, à poils laineux et à poils mi-longs :
    (Boxer, Teckel, Caniche, Bichon, Setter, Cocker)
    2 brossages par mois à l'aide d'une brosse mi-dure
    • Races à poils durs :
    (Fox-Terrier, Schnauzer)
    2 brossages par semaine avec une brosse mi-dure
    • Races à poils longs et soyeux :
    (Yorkshire, Colley, Bearded-Collie)
    1 brossage par semaine à l'aide d'une brosse mi-dure
    • Races à poils moyens :
    (Berger Allemand, Terre-Neuve)
    1 brossage par semaine avec une brosse mi-dure

    LES DENTS
    Alors que le chien adulte a normalement 42 dents (quelques races faisant exception), le jeune n'en possède que 32.
    La chronologie dentaire se déroule en 4 étapes. On dit alors qu'il a "la bouche faite".
    1 mois : Eruption des pinces du chiot
    3 mois : Nivellement des pinces du chiot
    4 mois : Eruption des pinces finales
    5 mois : Eruption des coins finaux
    A 7 mois, le chiot a sa dentition définitive.
    Les dents de lait tombent facilement. Si vous ne les retrouvez pas, il se peut que le chiot les ait avalées, ne vous inquiétez pas. Parfois, les dents de lait persistent avec les crocs d'adulte mais ils finissent par tomber.
    Vérifiez souvent les dents de votre chiot, même jeune : n'attendez pas que votre chien ait une mauvaise haleine pour l'emmener chez le vétérinaire. Le tartre qui se dépose sur les crocs à proximité de la gencive engendre non seulement une odeur nauséabonde, mais l'accumulation de ce dépôt développe encore des bactéries qui vont provoquer une inflammation de la gencive très douloureuse (gingivite), risquant d'entraîner à long terme un déchaussement des dents.
    Il existe un dentifrice conçu spécialement pour les animaux : vous pouvez brosser les dents de votre chien jusqu'à 2 fois par semaine si vous le souhaitez. Cela limitera un dépôt de tartre trop important. Sinon, vous pouvez les frotter avec une simple compresse imbibée d'eau, ou d'une solution de bicarbonate de soude, enroulée autour d'un doigt.

    GLANDES ANALES
    Lorsque votre chien se frotte le derrière dans l'herbe, c'est signe qu'il a des vers ou que ses glandes anales sont engorgées. Dans le premier cas, il faut lui administrer le traitement adéquat. Dans le second il suffit de compresser la région anale à l'aide d'un coton, après lui avoir soulevé la queue.

    LES ONGLES
    Ils doivent également faire l'objet de soins réguliers, surtout chez les sujets vivant en appartement. L'usure normale ne se produisant pas, l'ongle trop long peut occasionner des blessures par accrochages. Procéder à l'ablation au moyen d'une pince coupante spéciale, afin de ne pas écraser et meurtrir l'ongle. Prendre bien garde à ne pas sectionner la partie "vivante".

    LES OREILLES
    C'est un organe qui demande une attention régulière, surtout chez les races aux oreilles tombantes, comme les chiens de chasse par exemple, car très sensible aux parasites et infections. Les poils obstruant le conduit auditif doivent être retirés une fois par semaine, de préférence à l'aide de ciseaux à bouts ronds. Passez un coton imbibé d'un produit vétérinaire dans l'intérieur du conduit et massez la base de l'oreille pour en assurer une parfaite répartition. Nettoyez ensuite le bord de l'organe avec un coton sec et laissez le chien s'ébrouer pour éliminer les dissolutions.

    LES PARASITES
    Il existe aujourd'hui un grand nombre de produits spécifiques à la lutte contre les parasites, qu'il s'agisse de poux, de puces ou de tiques. Les traitements par bombes, colliers, poudres ou cachets doivent s'accompagner de la désinfection de l'endroit où le chien réside habituellement, niche, couche ou panier.

    LES PIEDS
    Il faut penser à vérifier régulièrement que l'espace entre les doigts ne soit pas encombré par des corps étrangers tels qu'épines, petits cailloux ou autres, qui pourraient provoquer des infections ou des abcès. Les coussinets plantaires doivent être débarrassés des impuretés qui auraient pu s'y fixer. Les poils entre les doigts doivent être coupés régulièrement pour éviter la formation de bourre.

    LE TOILETTAGE
    Réservé jadis à une certaine élite canine, le toilettage est aujourd'hui pratiqué couramment sur tous les chiens, qu'ils soient de pure race ou pas. Les toiletteurs disposent d'un matériel et d'une technique qui rendent l'opération plus facile, plus rapide et plus sûre que lorsqu'elle est pratiquée à la maison. Le toilettage est indispensable pour la présentation en concours ou en exposition, afin de bien mettre en évidence les atouts du chien.

    LES YEUX
    Le nettoyage s'effectue en principe une fois par semaine, à l'aide d'un coton imbibé d'eau bouillie, ou d'un produit vétérinaire spécifique. Chez les races fragiles, comme par exemple les races naines ou celles sujettes aux entropions et ectropions, l'opération doit être quotidienne.

    TEMPERATURE
    38,5° Celsius (37,7° à 38°C pour le Husky).
    Fréquence cardiaque : 70 à 120 battements/minute.
    Fréquence respiratoire : 15 à 30 mouvements/minute.


    http://Article tiré de <a href="http...chiens.com</a>

  14. #14
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Engagements

    Le coût d’un chien ne se résume pas à son prix d’adoption. En plus du matériel de base (collier, laisse, tapis ou panière, brosse,... ) et de la nourriture, prévoyez un budget pour sa santé, qu’il s’agisse de prévention - visite annuelle chez le vétérinaire, vaccins, produits anti-parasitaires, etc., ou d’imprévus, maladie, accident.

    Un exemple de tarifs, á titre indicatif :
    Consultation simple : 30 €
    Analyses de laboratoire : 50 à 100 €
    Test FIV / FeLV : 50 €
    Gastro-entérite : 80 €
    Castration mâle : 120 €
    Stérilisation femelle : 180 € (cela dépend de la taille et du poids)
    Otite : 90 €
    Toux : 70 €
    Problèmes dermatologiques mineurs : 120 €
    Antibiotiques : entre 60 € et 200 € selon le poids de votre chien
    Allergie : 250 € par trimestre
    Piroplasmose : 180 €
    Consultation comportementale : 90 €
    Ablation d’un kyste : 140 €
    Opération suite à rupture des ligaments croisés : entre 800 € et 1.500 €
    Séances de radiothérapie (cancer) : 1.200 €
    Ablation de tumeurs mammaires : 600 €

    Le prix souvent élevé de ces interventions est justifié. Votre vétérinaire est un spécialiste dont les compétences reposent sur un cursus long et difficile. Il a de surcroît investi dans un matériel sophistiqué, des équipements qui lui permettent de disposer de moyens d’investigation qui s’approchent de plus en plus de ceux de la médecine humaine. Il n’est pas rare par exemple de pratiquer un scanner sur un animal.

  15. #15
    Accro au forum ! Avatar de Nyunyu
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Amstaff Rescue H
    Localisation
    77410
    Âge
    32
    Messages
    2 428
    Date d'inscription
    octobre 2004

    Re: Petit manuel á lire précieusement avant l'adoption d'un

    Respect de la croissance


    ALIMENTATION SPÉCIFIQUE - CHIOT DE PETITE OU MOYENNE RACE
    Jusqu'à l'âge de 2 mois, et sauf complication de santé, le chiot trouve dans le lait maternel, ou dans le lait de substitution, tout ce dont il a besoin pour assurer son développement.
    A partir de 2 mois, il consomme un aliment complet. On dit que le chiot est sevré.
    Jusqu'à l'âge de 12 mois (+ ou - selon le gabarit), où l'on considère que la croissance est achevée, le chiot devra constituer et consolider son ossature et sa musculature, ainsi que ses dents d'adulte.
    Après une première période de croissance rapide (4 mois) les besoins se stabilisent.

    ALIMENTATION SPÉCIFIQUE - CHIOT DE GRANDE RACE ET RACE GÉANTE
    Pour les grandes races (25/40 Kg) et jusqu'à l'âge de 15/18 mois, où l'on considère que la croissance est achevée, le chiot devra constituer et consolider son ossature et sa musculature, ainsi que ses dents d'adulte. Après une première période de croissance rapide (4 mois) les besoins se stabilisent.
    Pour les races géantes (+ de 40 Kg) la croisance peut durer jusqu'à 24 mois, parfois même plus. Durant cette période, le chien aura multiplié son poids de naissance par 80 ou 100, d'où l'importance d'une alimentation saine et équilibrée.
    Les races grandes et géantes connaissent de ce fait plus de problèmes osseux que les petites (Dysplasie, retards de croissance, etc...).

    Ses besoins

    Il est nécessaire que son alimentation couvre ses besoins en :
    - Minéraux.
    Calcium et phosphore serviront à fortifier ses os et cartilages. Attention aux carences, mais aussi aux excès qui peuvent engendrer entre autres des hypertrophies osseuses.
    - Energie.
    Par rapport à son poids, un chiot a besoin de plus de calories qu'un adulte. Il faut donc veiller à ce que la quantité soit respectée, en évitant toutefois la suralimentation, génératrice de problèmes digestifs et d'obésité.
    - Les Protéines (Acides aminés).
    Elles servent principalement à la constitution des os et de la musculature, mais aussi aux anticorps nécessaires à sa bonne santé.
    - Les Lipides et les vitamines.
    Indispensables à la santé du chiot, ils assurent également le bon développement du poil et de la peau.


    Il est important d’éviter les sports trop fatiguants (longue ballade, course, agility, fly-ball, etc...), brusques, extremes tant que le chien est en croissance.

    Il faut aussi veiller á ne pas leur faire de montées et descentes (voiture ou escalier notament), il vaut mieux les porter dans vos bras.

    En revanche, vous pouvez favoriser les nombreuses balades de courte durée, la nage (pas poussée non plus), les jeux en plein air mais proche du maitre (lancé de ba-balle sans abus), excercices mentaux, etc ...

 

 
Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien