Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 16 à 29 sur 29
Arbre des j'aime24Aime

Abandon et euthanasie des animaux de compagnie, une barbarie de masse

C'est une discussion Abandon et euthanasie des animaux de compagnie, une barbarie de masse dans le forum Général & Actualités sur les Animaux et la Protection, dans la catégorie Protection et Mode de Vie ; ...

  1. #16
    PC Addict Avatar de ~Mirtille~
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Refuge Mordant
    Localisation
    54
    Messages
    4 668
    Date d'inscription
    septembre 2015
    Mouai, les gens qui abandonnent ne se considèrent jamais comme des "salauds" pour reprendre le terme de Marc, pourtant, si l'adoption avait été murement réfléchie il n'aurait pas pris de Chat juste pour avoir un Chat.
    Je comprends que de se retrouver avec un Animal pas facile à vivre doit être un calvaire, d'où l’intérêt de ne pas prendre le premier que l'on trouve mignon.

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #17
    Membre 4 coeurs bleus Avatar de phacélie
    Messages
    6 761
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Déjà mis en ligne par arden56 dans le forum http://www.rescue-forum.com/nont-pas-eu-chance-110/ (liens vers les sujets d'origine en dessous des textes)

    Les vacances ! Le mot magique !

    "Vacances" le mot magique est lâché. Sable blanc, mer à l’infini, soleil.... châteaux de sable et glaces, bronzette et farniente... trois semaines de bonheur.
    Les préparatifs se passent dans la cacophonie générale mais heureuse. Les bagages s’entassent dans la voiture sous les rires des enfants. Le chien s’y met et aboie à tue-tête.
    Le départ, enfin !

    Mais avant de prendre la route des vacances, il reste une corvée peu agréable, mais nécessaire.
    - "Il sera bien là-bas ; il aura plein de copains pour jouer, comme vous à l’école.... "
    Bon, c’est passé avec les enfants, ils oublieront vite ; les vacances sont là pour ça. Et au retour, ils n’y penseront plus. Reste la SPA.

    - "Nous ne pouvons le garder, il n’a qu’un an et demi. Il est très gentil, propre, habitué aux enfants, n’aboie pas... C’est un bon chien."
    Ben voyons, pense la responsable de la SPA, encore une demande des enfants, un cadeau de Noël... qui ne plait plus. Un chien parfait comme toujours, mais vous, vous n’en voulez plus. Attendons l’excuse, le déménagement, l’allergie des enfants, le travail trop prenant... ?
    - ... Il est pure race. Nous n’avons jamais eu de souci avec lui, il est en bonne santé, vif, joueur.... poursuit l’homme sans un regard pour la bête collée à sa jambe.
    Il loue son chien, le "vend", et se tait, peu fier de lui et un peu coupable.
    "La race pure n’est pas un critère pour nous. Ce qui nous manque, ce sont les places. C’est ainsi toute l’année maintenant et pire en période de vacances, vous ne comprendrez certainement, les places sont encore plus chères ; beaucoup trop chères même."
    "Mais il est jeune, vous lui trouverez une famille facilement, insiste le maître."

    Facilement, le mot est lâché. C’est le mot qui fâche, le mot de trop pour la responsable. Mais elle doit rester calme, elle ne peut se permettre de dire à cet homme, ce qu’elle pense de lui, des gens comme lui et de leur lâcheté. Lui ne veux plus de son chien, mais un autre le prendra s’en problème. Ah ! Si cela était aussi simple ! Eh bien, non, ça ne se passe pas ainsi. Ce pauvre loulou, ce chien si parfait, il risque de passer bien des années dans le refuge. Un oublié de plus, comme Rita, Mirza, Caporal et tant d’autres laissés pour compte. Peu de gens regardent ces chiens de "seconde main" préférant adopter des chiots. Pourtant ces loulous ont tant d’espoir en l’humain, tant d’amour en eux et n’attendent qu’une chose, le donner à une famille aimante... Chacun d’eux ferait un très bon chien de famille, même si l’âge est là. Contrairement à l’humain, l’animal n’a pas de rancune, juste de l’amour que personne ne veut.

    Elle ne peut rien dire ; pour sa défense, l’homme se comporte, un peu plus dignement que certains, il le confie à la SPA. Au moins, le chien ne sera pas abandonné sur l’autoroute, ou pire à la fourrière, ou il serait euthanasié en direct...

    Mais pour elle, le problème reste entier. Plus de place face à ces afflux d’abandons. Il y a quelques années, le pic était réservé aux vacances, maintenant, c’est toute l’année. Les murs ne se poussent pas et les chiens sont déjà à plusieurs par box ; on ne peut faire plus. Alors, faute de place, le couperet doit tomber ; une liste noire pour les plus vieux résidents. Rocky, l’adorable loulou de 8 ans dont 6 de SPA et sa gentille compagne Belle 9 ans, 6 ans de cage, ou encore Blacky, Rex... Eux aussi étaient arrivés à 2, 3 ou 4 ans, des gentils chiens à replacer "facilement." Un choix terrible mais nécessaire.

    Bon sang, comment l’humain en est-il arrivé là ? A considérer les chiens et chats comme un bien de consommation et à les jeter dès qu’ils ne plaisent plus... Et au retour des vacances, sous la pression des enfants, beaucoup rachèteront un chiot... Un cycle sans fin.

    Elle regarde le chien toujours collé à la jambe de son maître, il garde toujours le contact , espoir (?)... pauvre lou si inquiet, et dans quelques minutes, il sera tapi terrorisé au fond de son box. Il regarde sans cesse vers la porte, sursaute à chaque bruit, et ce bruit sourd aboiements incessants, le bruit des portes d’acier ... Pauvre chien qui ne comprend pas et il ne le sait pas mais c’est la dernière fois qu’il voit son maître... celui-ci va le laisser sans un regard en arrière. Pendant des jours, des mois ou pire des années, le malheureux va attendre son retour, un retour qui ne viendra jamais. La responsable le sait; l’humain, une fois sortit du refuge oublie tout immédiatement, la page est tournée. Bien peu demande des nouvelles et personne ne revient jamais. Quant au gentil loulou, s’il a de la chance, il sera adopté dans le cas contraire sa vie se passera derrière les barreaux... , tant qu’il y aura une place de libre.

    L’homme sort et remonte dans la voiture. On est parti, direction " les vacances, trois semaines de bonheur...
    Dans un box, un toutou tétanisé de peur commence à attendre...
    Les « vacances !» Le mot magique !


    Gédéon et la belle comtoise

    La porte s’est ouverte. Gédéon s’est élancé, heureux de revoir son cher pépère. Mais ce n’est pas lui, juste ses enfants et un étranger avec un cartable. Il a attendu une parole, un geste, mais personne ne l’a regardé, sauf l’inconnu. Gédéon a rejoint son panier, les oreilles basses. Ils ont visité les pièces de la maison et maintenant ils se disputent. Gédéon n’aime pas les cris, à vrai dire, il ne connait pas ; son pépère n’a jamais haussé la voix.
    La grosse horloge comtoise sonne dix coups. Gédéon se rassure, se bruit est familier. C’était à ce moment que le pépère, qui s’était fait tout beau, disait "C’est l’heure, Gédéon, va chercher ta laisse, le boulanger et le boucher nous attendent, fiston." Mais depuis quelques temps, le pépère n’est plus là, pour la promenade ; c’est le voisin qui vient matin et soir et il n’oublie jamais de remonter l’horloge pour qu’elle ne se dérègle pas.
    La maison s’est vidée de ses meubles, tous emportés par les enfants. L’homme au cartable jette un dernier coup d’œil et demande :
    - Et le chien ?
    Problème.
    - Mon Rex ne l’acceptera jamais.
    - Moi mon propriétaire n’accepte pas les chiens.
    - Alors ?
    - Il y a une SPA dans le coin, c’est un chien de race, il trouvera une famille.
    - Tu t’en occupes, tu as eu la comtoise, tu peux bien faire ça.
    - Bien tous les problèmes sont résolus. Met son panier et sa couverture dans le sac poubelle. Ils ont ce qu’il faut là-bas.
    Et hop, en passant le sac file dans la benne.

    "Pas chouette comme coin ! Et ce bruit ! Et pas aimable, cette bonne femme ! Flute, c’est son boulot de récupérer les chiens. C’est un chien de race, le père l’avait payé très cher, il y a quinze ans. Bien sûr qu’il trouvera une famille ! Défaitiste va ! Bon, voila une affaire rondement menée. Allons installer la belle comtoise dans le salon.

    Gédéon a peur. Les aboiements, les cris, les portes des box qui claquent, les gamelles qui s’entrechoquent, l’odeur de désinfectant... Et ce panier qui sent la lessive... la douceur de sa couverture lui manque, il ne veut pas dormir ici ; il veut son vieux pépère. Il écoute les bruits dans la nuit ; un chien gémit dans son sommeil, un autre aboie, plus loin, un troisième se frotte inlassablement contre la grille...
    Les jours se suivent. Des gens passent devant son box sans s’y arrêter. Les bénévoles l’emmènent en promenade avec la vieille Daisie, celle qui attend sa mémère depuis si longtemps.

    Les soigneurs murmurent tristement le mot "vacances." Gédéon lui est heureux ; les vacances c’est bien mais il ne se souvient plus pourquoi.

    Un matin, l’homme en blouse blanche est venu chercher Daisy. Puis il est revenu pour Gédéon. Il est gentil l’homme mais si triste ; il discute et sa main caresse. Gédéon le suit en remuant la queue. L’assistante vétérinaire le monte sur la table. Un sac poubelle attend, le même que celui qui avait pris son panier et sa couverture. L’homme murmure :
    - Encore une horrible journée, et il est à peine dix heures.
    Puis il explique à Gédéon qu’il va lui faire une piqure, il lui caresse la tête une dernière fois, avant de chercher la veine. "Tu vas être en paix, petit. Je suis désolé mais les abandons sont si importants... Et les places si chères ! Pardonne aux humains si tu peux, moi je n’y arrive plus." La voix douce berce Gédéon. L’assistante se tourne pour cacher ses larmes.
    Dans un salon, une belle comtoise égrène gaiement ses 10 coups.
    Gédéon et la belle comtoise
    Dernière modification par phacélie ; 05/07/2018 à 12h04.
    dogeorge and arden56 aiment ça.
    "Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ? Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure, jouit, souffre et meurt. Une seule. Et c’est déjà bien assez merveilleux." A. Einstein

  3. #18
    Saint Bernard
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    724
    Date d'inscription
    juin 2014
    J'ai failli lancer une discussion sur ce sujet, à savoir qui abandonnait en 2018 et pourquoi. J'ai lu que maintenant il y avait plus de chiens abandonnés en refuge que abandonnés dans ma nature.
    Etonnant ces jeunes couples avec chien, puis avec enfants
    arden56 aime ça.

  4. #19
    Je campe ici ! Avatar de dogeorge
    Fonction
    Association
    Association
    BOXER'AMI
    Localisation
    LOT 46
    Âge
    67
    Messages
    1 395
    Date d'inscription
    mai 2006
    si vrai
    trop vrai
    je ne peux retenir mes larmes, ni ma rage
    j'en sort tous les jours soit de chez des particuliers qui ont une raison en or massif pour s'en débarrasser, soit de refuges
    mais j'ai l'impression de vider l’océan avec une cuillère percée
    et encore je ne m'occupe que de nez plats!!!!!!

  5. #20
    Petit moineau Avatar de Origan
    Fonction
    Inactif
    Messages
    7 189
    Date d'inscription
    juillet 2006
    Le jeune homme réfléchit alors à une manière de s'en débarrasser. "Jamais je ne l'aurais donné, ou à un ennemi à la rigueur", plaisante Marc, refroidi par de précédentes expériences. Quand il partait en vacances et laissait son chat à des amis, "il ruinait leur appartement". C'est sa petite amie qui lui suggère une solution : "Elle connaissait un champ, pas loin d'où elle avait grandi, où vivaient pas mal de chats plutôt sauvages. Un ami, un peu hippie, vivait à côté et récupérait tous les chats du coin." Marc se persuade que l'abandonner là constitue "une façon de lui redonner sa liberté", ce qu'il fait, un midi de septembre
    Mais quel connard de merde !!!

    Refiler le "problème" au "hippie" qui nourrit de sa poche déjà plusieurs chats errants et "je ne suis pas un salaud".

    Pire :
    S'il aimerait croire à une fin heureuse, il se dit sans grande illusion : pour lui, son chat "a dû rapidement se faire choper par un renard".
    Le mec a conscience d'avoir sans doute condamné son chat mais ne se juge pas pour autant un salopard !
    L'interview en entier est à pleurer de colère !!

  6. #21
    PC Addict Avatar de ~Mirtille~
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Refuge Mordant
    Localisation
    54
    Messages
    4 668
    Date d'inscription
    septembre 2015
    Citation Envoyé par Origan Voir le message
    Mais quel connard de merde !!!

    Refiler le "problème" au "hippie" qui nourrit de sa poche déjà plusieurs chats errants et "je ne suis pas un salaud".

    Pire :

    Le mec a conscience d'avoir sans doute condamné son chat mais ne se juge pas pour autant un salopard !
    L'interview en entier est à pleurer de colère !!
    Nan mais, c'est lui la victime dans l'histoire pas le Chat

  7. #22
    Membre 4 coeurs bleus Avatar de phacélie
    Messages
    6 761
    Date d'inscription
    janvier 2010
    180 secondes entre chaque abandon, 16 066 animaux abandonnés depuis le 5 juin.... c'est ce qu'indique le compteur de la SPA visible ici :

    https://action.la-spa.fr/legestequis...cebookorganic#
    "Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ? Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure, jouit, souffre et meurt. Une seule. Et c’est déjà bien assez merveilleux." A. Einstein

  8. #23
    PC Addict Avatar de ~Mirtille~
    Fonction
    Bénévole
    Association
    Refuge Mordant
    Localisation
    54
    Messages
    4 668
    Date d'inscription
    septembre 2015
    Mon dieu quel horreur ...

  9. #24
    Petit moineau Avatar de Origan
    Fonction
    Inactif
    Messages
    7 189
    Date d'inscription
    juillet 2006
    Dernière modification par Origan ; 08/07/2018 à 14h22.

  10. #25
    Labrador
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    349
    Date d'inscription
    mars 2016
    J'ai lu l'article et clairement le mec il est d'une mauvaise foi atroce d'un coté il sait qu'il a condamné le chat mais bon il considère qu'il n'est pas un salaud ben si coco t'es un salopard c'est juste que tu veux pas l'admettre c'est tout sous entendu "c'est qu'un chat y'a plus grave" et là on ressort le bon vieux poncif des gens qui meurent de faim en Afrique dont ils foutent autant que de leur première chemise

    Ces gens là ils se fichent de tout à part d'eux même ils sont égocentriques et ne connaissent pas le sens du mot "empathie" ce mec il se fiche bien de la souffrance de son chat livré à lui-même perdu sans repère sans nourriture, tout ce qui a vu c'est qu'il était enfin débarrassé de son "problème" et c'était son but à tout prix, en fait c'est comme si il était dépourvu ou avait perdu son humanité peut-etre un manque dans l'éducation je sais pas

    Des gens pareils moi ca m'effraie c'est révélateur de ce qu'ils seraient capables de faire pour leur seul intérêt et sans se soucier des conséquences même graves pour autrui


    C'est comme ceux qui abandonnent le chat en déménageant ou avant de partir en vacances y'a un déni terrible ils l'abandonnent pas ils le "placent contre bons soins" voyons c'est nous qu'on comprend rien franchement en plus ils disent "pas sérieux s'abstenir" sur leur annonce passée sur le mauvais coin qu'est ce que vous voulez qu'ils fassent de plus franchement

    N'empêche que comme vous je ris jaune en ce moment quand je regarde mes 2 chats largués tous les 2 par des abrutis au bord de la route dont Oscar à l'âge de seulement 6 semaines et Dora qui a passé des années dans la rue à crever de faim et à faire les poubelles pour survivre je me dis au moins 2 de sauvés (comme avant eux, Bart, Mémère, Lili Nelson tous mes loulous qui m'ont quittés)
    On fait ce qu'on peut à notre échelle pour essayer de réparer le mal qu'ils font
    Dernière modification par Oscarine ; 08/07/2018 à 15h40.

  11. #26
    Membre 4 coeurs bleus Avatar de phacélie
    Messages
    6 761
    Date d'inscription
    janvier 2010
    A l'occasion des vacances d'été, APRR continue de lutter contre l’abandon des animaux et lance une vaste opération de sensibilisation en partenariat avec la Société Protectrice des Animaux (SPA).

    Pour la deuxième année consécutive, le réseau autoroutier APRR s'engage aux côtés de la SPA contre l'abandon des animaux. A l'occasion des grands départs en vacances, la groupe autoroutier lance la campagne de sensibilisation #APRRcontrelabandon avec une vidéo sur la page Facebook du groupe. À chaque partage de la vidéo sur les réseaux sociaux, APRR s’engage à reverser un euro à la SPA, pour atteindre 40 000 partages.Cette initiative s’accompagne d’un événement sur l'aire de La Chaponne (autoroute A6, sens Paris-Lyon) avec diverses activités dédiés aux adultes, aux enfants mais aussi aux animaux eux-mêmes, en partenariat avec EmmèneTonChien.com, site communautaire et collaboratif au service des animaux, qui offrira des solutions pratiques aux vacanciers.

    http://www.ladn.eu/news-business/act...x-avec-la-spa/



    Dernière modification par phacélie ; 10/07/2018 à 16h07.
    "Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ? Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure, jouit, souffre et meurt. Une seule. Et c’est déjà bien assez merveilleux." A. Einstein

  12. #27
    Abeille Travailleuse Avatar de Delphane
    Fonction
    Inactif
    Localisation
    Dijon
    Messages
    9 262
    Date d'inscription
    septembre 2009
    C'est toujours bien ce genre d'initiative... cela permet de bien marquer que l'abandon est un acte "incivique" et illégal, et que ceux qui le font finalement ne sont pas du bon côté de la barrière...

    De toute façon, avec toutes les solutions de garde maintenant (si des fois on a pas juste des voisins ou de la famille pour le faire), entre les pensions, les gardes à domiciles, les refuges qui proposent même de faire pension... franchement, l'excuse des vacances (qui déjà n'est pas une obligation en soi, au passage...), c'est vraiment de la mauvaise foi. Quand on veut se débrouiller, on y arrive...
    gamba, phacélie et ~Mirtille~ aiment ça.
    Tu crois pouvoir écraser cette chenille ? Bien, c’est fait : ce n’était pas difficile. Bien, maintenant, refais la chenille…
    Lanza del Vasto
    .


  13. #28
    Membre 4 coeurs bleus Avatar de phacélie
    Messages
    6 761
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Regain d'animaux abandonnés à la SPA l'été : "Nous sommes dans un goulot d'étranglement"

    17.586 : c'est statistiquement le nombre d'animaux abandonnés en France rien que depuis le 5 juin. Soit un animal abandonné toutes les trois minutes. Un chiffre livré par la Société protectrice des animaux (SPA) qui se base sur les données de l'année 2017. Il pourrait finalement s'avérer encore en dessous de la réalité, puisque l'association constate que le nombre d'abandons augmente chaque année.
    Pour tenter d'enrayer le phénomène, la SPA lance tous les ans des campagnes estivales de sensibilisation. Cette année, elle s'est associée pour cela au quatrième groupe autoroutier européen, APRR (autoroutes Paris-Rhin-Rhône), qui s'engage à lui reverser 1 euro chaque fois que la vidéo de la campagne est partagée, dans la limite des 40.000. Lancée le 4 juillet sur les réseaux sociaux, la vidéo rencontre un certain succès puisque ce mercredi 11 juillet, l'APRR annonce que 75% de l'objectif fixé a déjà été atteint. Entretien avec Géraldine Barral, directrice de la communication de la SPA.


    Les abandons sont-ils nettement plus important en été qu'en hiver ?

    Géraldine Barral : Oui, c'est très net pendant la période estivale, qui peut commencer dès la fin mai. On observe 40% de la totalité des abandons pendant l'été, soit 40.000 animaux ! Un chiffre qui est aussi lié aux portées de chatons qui arrivent en avril-mai. Pour les chats, nous avons des chiffres alarmants puisqu'on note une augmentation des abandons de près de 20% entre 2015 et 2017. Pour les chiens, on relève une hausse de 6,5% en deux ans. Mais ces chiffres ne concernent que les abandons directement dans nos refuges. Lorsqu'un animal est recueilli par la fourrière, cela n'entre pas dans nos statistiques. Mais globalement, on constate une augmentation des abandons.

    Pourquoi ce phénomène ne faiblit-il pas au fil des années et des campagnes de sensibilisation ?

    Parce que les gens ne sont pas assez responsabilisés au moment de l'adoption. L'animal est encore trop souvent traité comme un bien de consommation et il n'échappe pas à la règle : comme tout appareil cassé, on finit par le mettre à la poubelle. Ce phénomène est renforcé par le fait que beaucoup de personnes se procurent leur animal par Internet : c'est un achat facile et peu impliquant. Un manque de responsabilisation auquel viennent s'ajouter des déclencheurs comme des séparations, des déménagements ou un manque de temps… Il faut également sensibiliser les propriétaires d'animaux à la stérilisation.

    Comment vous adaptez-vous à la situation estivale ?


    Nous sommes dans un goulot d'étranglement : on recueille plus d'animaux et ce n'est pas la période propice pour adopter, juste avant les départs en vacances. On est aujourd'hui confronté à des refuges saturés, ce qui conduit parfois à mettre quatre chiens dans le même box. Les adoptions vont reprendre mi-août mais pour le moment, c'est compliqué. Alors nos équipes se mobilisent, poussent les murs, font leur travail avec toujours énormément de passion et de motivation. Tout est mis en œuvre pour procurer des soins d'urgence, nourrir, hydrater, rassurer, donner beaucoup d'amour aux animaux, même si les conditions sont plus compliquées pour l'équipe.

    Pourquoi avoir choisi campagne de sensibilisation en partenariat avec l'APRR ?

    C'est la 2ème année que l'on a ce partenariat avec l'APRR, qui est venu nous voir avec ce souhait de s'impliquer. L'APRR apporte un réel plus à la sensibilisation sur le sujet car les autoroutes sont souvent un lieu d'abandon. Cette campagne se fait autour d'un film diffusé sur les réseaux sociaux mais également, et c'est nouveau cette année, par une sensibilisation sur le terrain. Sur les aires d'autoroutes, on a des actions ciblées sur les départs en vacance avec des parcours canins et des éducateurs présents pour répondre aux questions, qui insistent sur l'importance de partir en vacances avec son animal. On rencontre une très bonne réception, les gens sont très sensibles au sujet.

    Aviez-vous atteint votre objectif financier l'an dernier ?

    Via le #APRRcontrelabandon et pour chaque partage du film, APRR s'engage à reverser 1 euro à la SPA dans la limite de 40.000 partages. L'an dernier, c'était plafonné à 20.000 et nous avions atteint largement l'objectif, avec près de 8 millions de vues de la vidéo de sensibilisation.

    Le sujet de l'été, c'est aussi de ne pas laisser son animal dans a voiture au soleil…

    En effet, on a lancé parallèlement une autre campagne de sensibilisation (legestequisauve.la-spa.fr) contre les dangers de la chaleur pour les animaux. On a envoyé à nos soutiens des autocollants à coller sur la voiture, qui indiquent la température exacte à l'intérieur du véhicule, et on essaye d'alerter sur les bons gestes à adopter pour son animal en période de forte chaleur.

    https://www.marianne.net/societe/reg...d-etranglement
    "Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ? Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure, jouit, souffre et meurt. Une seule. Et c’est déjà bien assez merveilleux." A. Einstein

  14. #29
    Membre 4 coeurs bleus Avatar de phacélie
    Messages
    6 761
    Date d'inscription
    janvier 2010
    "Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ? Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure, jouit, souffre et meurt. Une seule. Et c’est déjà bien assez merveilleux." A. Einstein

 

 
Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien