Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Page 10 sur 13 PremièrePremière ... 89101112 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 136 à 150 sur 195
Arbre des j'aime189Aime

Faire visiter des abattoirs aux enfants, une bonne idée ?

C'est une discussion Faire visiter des abattoirs aux enfants, une bonne idée ? dans le forum Général & Actualités sur les Animaux et la Protection, dans la catégorie Protection et Mode de Vie ; ...

  1. #136
    Habitué
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    987
    Date d'inscription
    juin 2014
    Non, je ne suis pas du tout dans ce trip Liolia : '"Il est difficile d'affronter le fait de nourrir la maltraitance de par son alimentation", je n'affronte rien du tout. Je n'ai aucun problème avec le fait de manger de la viande d'élevage.
    J'en ai un quand il est abattu de manière rituelle sans être étourdi, ou quand les abattoirs font mal leur boulot.
    Je ne m'excuse pas du débat qu'a provoqué en moi ce sujet, je me suis excusée car, j'ai pris les posts des uns pour les autres. Je vous lis depuis des années et que j'aime votre engagement à défendre les animaux, à les sauver, les prendre en charge. je suis très déçue devous lire extrémistes et tellement dans vos convictions, que vous oubliez que les gens ne pensent pas comme vous.
    Quand on aime manger de la viande, on assume. Je suis comme tous les gens qui aiment de la viande et qui aiment aussi les animaux . On aime pas le type qui bat son chien, on aime pas les chevaux abandonnés sans manger dans leur champs, qui n'aime pas qu'on torture animaux domestiques et sauvages, on peut aimer la viande, et adorer les documentaires animaliers, aller dans les zoos-conservatoires, parler avec des soigneurs, bref, aimer les animaux.
    J'ai des amis effectivement, végétariens et non végan. Je comprends qu'on soit dégoûté de manger de la viande, et ne cherche pas à convaincre qui que ce soit d'en manger. Je ne milite pour rien, mais je ne suis convaincue par aucun de vos arguments. Pour moi à présent, il y a deux définitions, le végétarien, n'aime pas manger de la viande, le végan ne veut pas que quiconque en mange.
    Quand à l'éducation, j'ai justement transmis ma haine de la chasse, de la violence gratuite contre les animaux (il est prouvé qu'il n'y a qu'un pas entre torturer un animal, et tuer un être humain), mon amour de la vie des animaux, leur respect, mais aussi transmis le goût de la viande. Mon enfant adore la viande. Il ne l'aurait pas aimé, je ne me serai jamais permis d'intervenir, je l'aurais surpris à torturer un animal, il ne m'aurait pas revue .

    Comme le disait un politique, "Vous n'avez pas le monopole du coeur", vous n'avez pas le monopole de la sensibilisation à la maltraitance animale. On peut y être aussi sensible en aimant manger de la viande, et ne jamais considérer qu'il y a corrélation entre les deux.
    Dernière modification par mamandeuna ; 13/08/2018 à 17h58.
    dogeorge aime ça.

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #137
    Surprise ! Avatar de pomku
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 433
    Date d'inscription
    août 2009
    Non mais avant l'abattage, il y a l'élevage.
    Et dans l'élevage, on est trèèèèèès loin des images d'Epinal des vaches cromimi qui paissent mémère dans le champ ou de la poule qui caquète allègrement avant d'être couic.
    Bref. C'est une voie sans issue.
    Et je précise que je ne suis PAS vegan (mais c'est comme toute bonne chose, ça va venir ! ) . Pour autant, je ne me voile pas la face.

    Quant à "Vous n'avez pas le monopole du coeur", c'est VGE vs Mitterrand, 1974.
    lilyssie and Liolia aiment ça.

  3. #138
    Membre 3 étoiles Avatar de Liolia
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Charente-Maritim
    Messages
    3 362
    Date d'inscription
    février 2016
    J'en ai assez des qualificatifs comme extrémiste. Je considère que faire naitre un animal pour lui faire vivre une vie dont la seule raison d'être, c'est devenir de la nourriture c'est le comble de la maltraitance. Si ça fait de moi une personne extrémiste, alors soit!

    Ce qui a créé le mouvement vegane qui actuellement prend de l'ampleur dans toute l'europe, c'est l’extrémisme immonde de l'élevage intensif. Les animaux consommés n'ont même plus l’expérience d'une vie d'animal, ils naissent aliments. Le boycott est la seule arme des humains qui s'en soucient.

    Et je te rappelle mamandeuna que personne ici ne t'a conseillé de cesser de manger des produits d'origine animale. Tu nous trouves extremistes parce que nous ne voyons/ressentons/vivons pas les choses comme toi. Personne ne t'a affublée de qualificatifs insultants, alors pour la tolérance tu repasseras.

  4. #139
    Clavier greffé aux mains ! Avatar de superdogs
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    4 513
    Date d'inscription
    mars 2013
    Citation Envoyé par mamandeuna Voir le message

    Pour moi à présent, il y a deux définitions, le végétarien, n'aime pas manger de la viande, le végan ne veut pas que quiconque en mange.
    Quand à l'éducation, j'ai justement transmis ma haine de la chasse, de la violence gratuite contre les animaux (il est prouvé qu'il n'y a qu'un pas entre torturer un animal, et tuer un être humain), mon amour de la vie des animaux, leur respect, mais aussi transmis le goût de la viande. Mon enfant adore la viande. Il ne l'aurait pas aimé, je ne me serai jamais permis d'intervenir, je l'aurais surpris à torturer un animal, il ne m'aurait pas revue .

    Comme le disait un politique, "Vous n'avez pas le monopole du coeur", vous n'avez pas le monopole de la sensibilisation à la maltraitance animale. On peut y être aussi sensible en aimant manger de la viande, et ne jamais considérer qu'il y a corrélation entre les deux.
    Nan, tu n'as pas compris....

    Dessous, les notions que comprennent exactement les termes que tu emploies.

    [QUOTE=superdogs;3121554]
    Le végétaRien
    ne mange pas de viande-poisson-(coquillages-crustacés) et donc à priori les bonbons "élastiques"...
    Le végétaLien supprime de plus de son alimentation, les oeuf, produits laitiers sous toutes leurs formes (fromage, beurre, crème)
    Le vegan tente de supprimer au maximum toute matière animale de son mode de vie (cuir, laine, soie, cire, miel..)
    --------------

    A aucun moment, le vegan n'empêche qui que ce soit de vivre et de manger ce qu'il veut, en tout cas en ce qui me concerne, et comme je l'ai déjà exprimé à plusieurs reprises. ça finit par être fatigant, toutes ces généralités, ce "vous" perpétuel ; connais-tu l'usage de mots comme "certains, quelques uns, il arrive que, parfois.... " ?


    "Mon enfant adore la viande." ma mère est décédée il y a plusieurs années en n'imaginant pas une seconde, et moi non plus, que je cesserai de manger de la viande un jour : quand j'étais plus jeune, très souvent elle disait : XX ne sera pas végétarienne ça non alors, elle aime trop la viande. Oui, j'adorais la viande ! mais d'autres paramètres que ceux de mes papilles gustatives sont venus interférer...
    comme tu l'as dit plus haut, on ne met pas les enfants dans des cases... oui, et ils peuvent aussi en sortir à tout moment..
    Dernière modification par superdogs ; 13/08/2018 à 19h45.
    dogeorge, del28, pomku et 3 autres aiment ça.

  5. #140
    Girafe Sympa Avatar de phacélie
    Messages
    8 769
    Date d'inscription
    janvier 2010
    J'espère sincèrement ne pas te braquer par/ avoir ta réaction à mes propos, parce que je ne souhaite pas t'agresser et j'aimerais vraiment comprendre.

    Citation Envoyé par mamandeuna Voir le message
    Non,je ne suis pas du tout dans ce trip Liolia : '"Il est difficile d'affronter le fait de nourrir la maltraitance de par son alimentation", je n'affronte rien du tout. Je n'ai aucun problème avec le fait de manger de la viande d'élevage.
    J'en ai un quand il est abattu de manière rituelle sans être étourdi, ou quand les abattoirs font mal leur boulot.
    Mais tu as déjà vu ne serait-ce que les vidéos de L214 ou tu t'y refuses ?
    Les animaux entassés dans des hangars ou des cages qui ne verront jamais le jour, ne connaîtront jamais l'herbe ni la terre ?
    Où tu es déjà entrée par exemple dans un bâtiment qui engraisse les veaux tout juste séparés de leur mère ?
    Tu as déjà entendu ces vaches pleurer et appeler quand on leur prend leurs veaux ?
    Ces transports d'animaux vers les abattoirs ?
    Leur attente dans les batiments et leur stress, leur terreur qu'ils se communiquent les uns aux autres par les cris, les odeurs, même s'ils seront "étourdis" avant d'être abattus ?

    je suis très déçue devous lire extrémistes et tellement dans vos convictions, que vous oubliez que les gens ne pensent pas comme vous.
    Il ne s'agit pas vraiment de penser mais de ressentir mamandeuna.
    Si l'on regarde les différents modes d'alimentation/de vie des humains, se dire "carnivore" est à une extrémité du spectre tout autant que vegan est à l'autre.

    Quand on aime manger de la viande, on assume. Je suis comme tous les gens qui aiment de la viande et qui aiment aussi les animaux . On aime pas le type qui bat son chien, on aime pas les chevaux abandonnés sans manger dans leur champs, qui n'aime pas qu'on torture animaux domestiques et sauvages, on peut aimer la viande, et adorer les documentaires animaliers, aller dans les zoos-conservatoires, parler avec des soigneurs, bref, aimer les animaux.
    Quand à l'éducation, j'ai justement transmis ma haine de la chasse, de la violence gratuite contre les animaux (il est prouvé qu'il n'y a qu'un pas entre torturer un animal, et tuer un être humain), mon amour de la vie des animaux, leur respect, mais aussi transmis le goût de la viande. Mon enfant adore la viande.
    Tu sais, je suppose, que les chasseurs et les aficionados tiennent exactement le même discours.
    Il y a quand-même beaucoup de gens qui mangent de la viande par "culture", par habitude, parce que c'est facile à préparer, mais qui sont quand-même mal à l'aise avec ça, s'ils se représentent l'animal, l'être vivant que "ça " a été avant d'arriver dans leur assiette.

    Comme le disait un politique, "Vous n'avez pas le monopole du coeur", vous n'avez pas le monopole de la sensibilisation à la maltraitance animale. On peut y être aussi sensible en aimant manger de la viande, et ne jamais considérer qu'il y a corrélation entre les deux.
    Pour moi, et ici surtout, c'est ce qui ressemble à une absence totale d'empathie à leur égard qui est troublante chez quelqu'un qui dit aimer les animaux.
    Tout se passe comme s'il devait s'opérer une sorte de cloisonnement aussi étrange et qu'étanche dans le cerveau pour pouvoir "assumer"...
    lilyssie, pim-pam-poum et Liolia aiment ça.
    "Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ? Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure, jouit, souffre et meurt. Une seule. Et c’est déjà bien assez merveilleux." A. Einstein

  6. #141
    Berger Allemand Avatar de pim-pam-poum
    Fonction
    Inactif
    Messages
    490
    Date d'inscription
    juin 2013
    C'est tout à fait ça Phacélie, à croire qu'il y aurait des espèces faites pour être élevées dans des conditions sordides sans que ça n'occasionne un quelconque dégât, elles ne souffrent pas, ne ressentent pas, des espèces-objets en quelque sorte ...

    On peut te mettre des vidéos ignobles de ce qui se passe avant d'arriver dans ton assiette si tu n'y crois pas, et ça se passe aujourd'hui et en France.

    Pour finir, et franchement ça m'écorche d'écrire ça, mais je préfère presque les animaux tués à la chasse, ils ont eu une vraie vie eux au moins.
    Liolia aime ça.

  7. #142
    Moustique Atomique Avatar de del28
    Fonction
    Bénévole
    Âge
    53
    Messages
    7 360
    Date d'inscription
    juin 2006
    Tout se passe comme s'il devait s'opérer une sorte de cloisonnement aussi étrange et qu'étanche dans le cerveau pour pouvoir "assumer"
    raaa dommage je ne retrouve plus l'article que j'ai lu hier et qui illustre parfaitement ta dernière phrase, sur je ne sais plus quelle enseigne qui a installé une bergerie avec des ptits agneaux trop mignons pas loin de son rayon boucherie.
    les clients se sont plaint, ça devait leur couper l'appétit de voir leurs côtelettes sur pattes. l'enseigne s'est excusée et a retiré sa bergerie provisoire;

    je précise que même si moi je ne mange pas de chair animale 90% du temps, y a ces 10% (repas familiaux ou avec des amis) qui me pèsent et ce serait vraiment faux derche de revendiquer quoi que ce soit dans ces conditions.

  8. #143
    Membre 3 étoiles Avatar de Liolia
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Charente-Maritim
    Messages
    3 362
    Date d'inscription
    février 2016
    https://www.sudouest.fr/2018/08/10/d...98798-1552.php

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par pim-pam-poum Voir le message

    Pour finir, et franchement ça m'écorche d'écrire ça, mais je préfère presque les animaux tués à la chasse, ils ont eu une vraie vie eux au moins.

    Tout à fait d'accord.

  9. #144
    Clavier greffé aux mains ! Avatar de superdogs
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    4 513
    Date d'inscription
    mars 2013
    Tout le monde se souvient de Oscar, le chaton jeté contre un immeuble par le tristement "célèbre" Farid de la Morlette ?

    La réflexion suivante est intéressante (je précise qu'il n'y a rien de violent, sanglant, ni d'extrémiste.....)

    http://www.amongtheanimals.com/sensi...e-animale4815/

    certains voudront peut-être cliquer sur le lien cité en fin d'article

    https://penseravantdouvrirlabouche.c...-vegetarienne/
    lilyssie aime ça.

  10. #145
    Moulin à paroles ! Avatar de lilyssie
    Localisation
    77
    Âge
    34
    Messages
    1 803
    Date d'inscription
    mars 2013
    J'avoue que je ne comprends pas non plus comment on peut dire aimer son chien, détester les chasseurs et manger de la viande...

    Je vais sûrement passer pour une psychopathe (surtout sur ce forum) mais j'assume. Avant de devenir vegan, les animaux n'étaient même pas sur mon radar, ils étaient fait pour être mangés et les animaux de compagnie dans la maison.
    J'ai eu un chien à 10 ans, imposé par mes parents (d'habitude c'est le contraire!), je l'aimais bien mais bon voila, il était là, pas là c'était un peu pareil.
    Je ne comprenais pas pourquoi les gens critiquaient les Chinois qui mangeaient du chien, où bien les chasseurs puisque nous aussi on mangeait de la viande..

    Et tout ça jusqu'à ce que j'ai MON chien, à moi, que j'ai décidé d'avoir. Et là y'a eu bug dans mon cerveau. Je ne voyais plus de différence entre un chien et une vache.

    Je sais que le cheminement est différent pour chacun, mais vraiment, je ne comprends pas ce double langage.
    Je ne blâme absolument pas les omnis, je l'ai été tellement longtemps que ce serait de la pure hypocrisie (ça c'est la phrase pour qu'on ne me dise pas que j'attaque les gens. Parce que vraiment je n'attaque pas les gens).
    Quelqu'un sur le forum, Muzarègne je crois, a une super signature: "Les animaux sont mes amis, je ne mange pas mes amis".
    Simple, net et concis

  11. #146
    Girafe Sympa Avatar de phacélie
    Messages
    8 769
    Date d'inscription
    janvier 2010
    L'article dont as mis le lien Lilia est réservé aux abonnés, en voici un autre sur le même sujet
    https://www.vosgesmatin.fr/insolite/...nt-les-clients


    ... et un autre concernant une étude scientifique :

    Des chercheurs de l'Université de Lancaster et de l'UCL ont conduit trois expériences en faisant appel à 781 participants non végétariens, 353 femmes et 428 hommes. Leur but : vérifier si le visionnage de photos de jeunes animaux affectait leur envie de consommer de la viande.

    https://www.lindependant.fr/2018/08/...ux,4669144.php


    Merci pour les liens superdogs, j'y ai relevé ceci :

    Quand je montre que la fabrication de produits d’origine animale est cruelle (parfois même très cruelle) et que ceux qui continuent à consommer ces produits sont complices de cette cruauté, je ne fais pas du militantisme : je déroule une argumentation logique.
    L’évolution de la morale, du sens de la justice et de la réflexion éthique fait que la société, pour être en phase avec elle-même, se doit d’abolir les abattoirs.

    En élargissant le débat initial, pour dérouler l'argumentation logique au-delà, on peut se poser les questions (entr'autres certainement) :

    - Si la logique indéniable dont il est question finit par triompher, qu'on ferme les abattoirs, que deviennent les animaux dits de rente ( sans parler de tous ceux qui en vivent et des paysages qui en découlent), tous ces animaux "créés"pour/ ces espèces dédiées à la consommation humaine ne seront plus entretenus/maintenus en vie par leurs propriétaires puisqu'ils ne rapporteront plus, que prévoir pour eux tous ?

    - Si respecter les animaux carnivores implique de les nourrir de viande, comment fait-on pour les animaux de compagnie les chiens et les chats pour ne parler que d'eux ?
    superdogs aime ça.
    "Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait sur la Terre une multitude de vies ? Il n’y a qu’une vie qui, végétale, animale ou humaine, naît, rit, pleure, jouit, souffre et meurt. Une seule. Et c’est déjà bien assez merveilleux." A. Einstein

  12. #147
    Chenille Pressée Avatar de Delphane
    Fonction
    Inactif
    Localisation
    Dijon
    Messages
    9 576
    Date d'inscription
    septembre 2009
    Ce sont de pertinentes questions, Phacélie...


    Après, pour ma part et de façon globale, je comprends parfaitement la logique de l'argumentaire vegan.
    Cependant, j'ai tendance à penser qu'il s'agit d'une réponse simple à un problème compliqué. Je ne juge pas, attention, et en un sens je comprends la démarche (et même si je ne possède rien en fourrure et que je ne consomme que très peu de viande - de toute façon, je suis incapable de la cuisiner - mais bon, socialement parlant je trouve que c'est trop compliqué pour moi, et j'ai du mal à m'imposer quoique se soit).
    Mais je pense que finalement il y a comme une forme de recherche d'absolu, de "pureté" qui me semble... incompatible avec la psyché humaine qui est basé sur le chaos, l'illogique, le pulsionnel. On est d'accord que l'homme est effectivement capable de raison, heureusement, mais on ne peut pas nier qu'il est au moins, sinon plus, autant déraison.

    Quand on dit "vous aimez votre chien et pourtant vous mangez du bœuf ce n'est pas logique" oui effectivement, ce n'est pas logique. C'est un fait. Mais peut-être aussi qu'il n'y a rien de logique ni de cohérent non plus ni dans l'être humain, ni dans la vie elle-même finalement.
    Et après, à chacun de se débrouiller avec ça...


    Alors peut-être qu'effectivement, à long terme, le végétarisme, voire le végétalisme primera... Mais je pense que ça sera en premier lieu pour des questions de raréfactions des ressources, plus que pour des questions éthiques. Au final, je pense que les humains peuvent s'agiter autant qu'ils veulent, il y a toujours des "causes supérieures" qui auront raison de leur volonté.

    D'autre part, l'homme a toujours cherché à influencer et modeler son environnement (ce n'est pas rien que nous sommes depuis un moment à l'ère de l'Anthropocène, à l'Âge de l'Homme), qu'il s'agisse des paysages naturels, des plantes, des animaux, et peut-être, bientôt de lui-même (avec le transhumanisme), ou de l'espace. On peut le déplorer, considérer que l'être humain "souille" tout ce qu'il touche en le manipulant, ou considérer que cela relève, en bien comme en mal, du "génie" humain... Il n'empêche que c'est une donnée avec laquelle on est obligé de faire.
    Même si, encore une fois, il ne maîtrise sans doute pas tous les effets et toutes les causes...

    Enfin, bref, je suis pas persuadée d'être très compréhensible, mais se sont les réflexions qui me viennent à vous lire...
    dogeorge, del28, superdogs et 1 autres aiment ça.
    Tu crois pouvoir écraser cette chenille ? Bien, c’est fait : ce n’était pas difficile. Bien, maintenant, refais la chenille…
    Lanza del Vasto
    .


  13. #148
    Membre 3 étoiles Avatar de Liolia
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Charente-Maritim
    Messages
    3 362
    Date d'inscription
    février 2016
    Pour ma part, le fait de cesser de consommer des produits laitiers et des oeufs ( la viande je n'ai pas de mérite j'ai jamais trouvé ça très bon), c'est clairement un acte militant pour que cessent, un jour, peut-être, les abus.

    J'adore le fromage, et même si j'ai facilement arrêté parce que justement ce que j'ai découvert sur l'industrie du lait m'a revulsée, le fromage est un aliment qui me manque, au sens plaisir pas au sens besoin. Je vais d'ailleurs tester des fromages vegetaux sous peu.

    Je ne pense pas qu'un jour dans ce monde les gens cesseront toute consommation d'animaux, je n'espère pas ça, par contre j'espère qu'en boycottant les produits d'origine animale on fera couler ce sytème épouvantable. Si l'on pouvait revenir a un élevage plus raisonné, et respectueux des besoins vitaux des animaux, tels que savoir ce qu'est le soleil et la pluie, fouler l'herbe et la terre, connaitre l'odeur du vent ce serait déjà une énorme victoire. Je vois dans la presse beaucoup de protestation de la part des syndicats d'eleveurs au sujet des protéines végétales présentées en tant que steacks, ils ont peur bien sûr, bah tant mieux.

  14. #149
    Berger Allemand
    Fonction
    Bénévole
    Localisation
    Lille
    Messages
    422
    Date d'inscription
    novembre 2011
    Citation Envoyé par Liolia Voir le message
    Pour ma part, le fait de cesser de consommer des produits laitiers et des oeufs ( la viande je n'ai pas de mérite j'ai jamais trouvé ça très bon), c'est clairement un acte militant pour que cessent, un jour, peut-être, les abus.

    J'adore le fromage, et même si j'ai facilement arrêté parce que justement ce que j'ai découvert sur l'industrie du lait m'a revulsée, le fromage est un aliment qui me manque, au sens plaisir pas au sens besoin. Je vais d'ailleurs tester des fromages vegetaux sous peu.

    Je ne pense pas qu'un jour dans ce monde les gens cesseront toute consommation d'animaux, je n'espère pas ça, par contre j'espère qu'en boycottant les produits d'origine animale on fera couler ce sytème épouvantable. Si l'on pouvait revenir a un élevage plus raisonné, et respectueux des besoins vitaux des animaux, tels que savoir ce qu'est le soleil et la pluie, fouler l'herbe et la terre, connaitre l'odeur du vent ce serait déjà une énorme victoire. Je vois dans la presse beaucoup de protestation de la part des syndicats d'eleveurs au sujet des protéines végétales présentées en tant que steacks, ils ont peur bien sûr, bah tant mieux.
    Déjà si tous les humains baissaient drastiquement leur consommation de viandes/de produits laitiers les choses s'amélioreraient fortement.
    En tout cas c'est ce que j'essaie de faire comprendre à mes proches.
    Poska and superdogs aiment ça.

  15. #150
    Clavier greffé aux mains ! Avatar de superdogs
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    4 513
    Date d'inscription
    mars 2013
    Citation Envoyé par phacélie Voir le message
    L'article dont as mis le lien Lilia est réservé aux abonnés, en voici un autre sur le même sujet
    https://www.vosgesmatin.fr/insolite/...nt-les-clients


    ... et un autre concernant une étude scientifique :

    Des chercheurs de l'Université de Lancaster et de l'UCL ont conduit trois expériences en faisant appel à 781 participants non végétariens, 353 femmes et 428 hommes. Leur but : vérifier si le visionnage de photos de jeunes animaux affectait leur envie de consommer de la viande.

    https://www.lindependant.fr/2018/08/...ux,4669144.php


    Merci pour les liens superdogs, j'y ai relevé ceci :





    En élargissant le débat initial, pour dérouler l'argumentation logique au-delà, on peut se poser les questions (entr'autres certainement) :

    - Si la logique indéniable dont il est question finit par triompher, qu'on ferme les abattoirs, que deviennent les animaux dits de rente ( sans parler de tous ceux qui en vivent et des paysages qui en découlent), tous ces animaux "créés"pour/ ces espèces dédiées à la consommation humaine ne seront plus entretenus/maintenus en vie par leurs propriétaires puisqu'ils ne rapporteront plus, que prévoir pour eux tous ?

    - Si respecter les animaux carnivores implique de les nourrir de viande, comment fait-on pour les animaux de compagnie les chiens et les chats pour ne parler que d'eux ?

    J'avais fait toute une longue réponse..... mais j'ai tout perdu en cours de route, en allant en mode avancé (déconnexion "forcée")
    Pas le courage de recommencer

    En gros, nous avons une sensibilité qui ne peut qu'être renforcée par l'éducation . Que ce soit par l'école ou/et la famille, des cours d'éducation alimentaire seraient les bienvenus, avec renforcement de la valorisation des protéines végétales. Des documentaires animaliers pourraient ^tre visionnés par les classes.

    Les animaux pourraient ne servir qu'à une consommation comme elle l'était avant-guerre, occasionnelle, festive. Et pourquoi ces animaux, régulés naturellement, et non produits par insémination artificielle, ne serviraient-ils pas à l'alimentation des vrais carnivores (animaux de compagnie) naturels?

    Toute ma réponse ayant fichu le camp, je reviendrai pour en parler, si des questions sont posées. Là, j''avoue.. j'ai la flemme de tout refaire

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Liolia Voir le message
    Pour ma part, le fait de cesser de consommer des produits laitiers et des oeufs ( la viande je n'ai pas de mérite j'ai jamais trouvé ça très bon), c'est clairement un acte militant pour que cessent, un jour, peut-être, les abus.

    J'adore le fromage, et même si j'ai facilement arrêté parce que justement ce que j'ai découvert sur l'industrie du lait m'a revulsée, le fromage est un aliment qui me manque, au sens plaisir pas au sens besoin. Je vais d'ailleurs tester des fromages vegetaux sous peu.

    Je ne pense pas qu'un jour dans ce monde les gens cesseront toute consommation d'animaux, je n'espère pas ça, par contre j'espère qu'en boycottant les produits d'origine animale on fera couler ce sytème épouvantable. Si l'on pouvait revenir a un élevage plus raisonné, et respectueux des besoins vitaux des animaux, tels que savoir ce qu'est le soleil et la pluie, fouler l'herbe et la terre, connaitre l'odeur du vent ce serait déjà une énorme victoire. Je vois dans la presse beaucoup de protestation de la part des syndicats d'eleveurs au sujet des protéines végétales présentées en tant que steacks, ils ont peur bien sûr, bah tant mieux.
    Raisonné, ça veut dire dans les faits, une réduction de la production ; en ce sens, les choix de vie de chacun sont importants, c'est la loi de l'offre et de la demande.
    Si la production était raisonnée, il y aurait moyen de mettre en place un mode d'abattage "propre", et contrôlable ...
    Liolia aime ça.

 

 
Page 10 sur 13 PremièrePremière ... 89101112 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien