Un hommage pour un chien exceptionnel, Ryven aka Coco qui nous a quitté brutalement a tout juste 9 mois.

Mon Coco... Je me rappelerais toute ma vie ce 26 septembre 2003... Une amie venait de trouver une portée de chiots dans un container a verre, un *nom d'oiseau* vous avait enfermés dans un sac poubelle, toi et tes fréres et soeurs et balancés.
Quatres minuscules crevettes agés de tout juste une journée, encore avec votre cordon ombilical et recouvert du liquide amniotique, j'ai tout de suite pensé a votre maman... mais quel genre de monstre qui vit sur cette terre a pu faire ca??
Comment peut-on vouloir nuire a de si petites choses?? Comment peut-on faire ca?? Vous balancer comme ca sans scrupules et vous séparer ainsi de votre maman??
Le véto nous avait conseillé de vous faire piquer, nous avons refusé, vous aviez deja tous une famille prete a se battre pour vous sauver la vie et prendre soin de vous.
Nous t'avons emmené toi et ta soeur Lolo dans notre maison, ton frére et ta soeur sont partis dans une autre famille.
Nous avons veillé sur vous deux comme sur nos propres enfants, toujours a vérifier que vous respiriez encore, que vous aviez assez chaud, que vous ne manquiez de rien...
Vous vous etes battus jour aprés jour pour survivre faisant fermer la bouche de ceux qui nous disaient que vous ne passeriez pas la nuit et qu'ils valaient mieux vous laisser mourir.
Lolo a eu un poumon encombré, nous avons eu trés peur, peur qu'elle ne tienne pas le coup et abandonne... Que neni, Lolo s'en est sortie, petite louloute avait la rage de vivre!
Nous avons vu vos petits yeux s'ouvrir, vos premiers petits pas chancelants, vos 1ers jeux ensemble... Et nous étions fiers... Fiers de nous, de vous...
Vous aviez survécus et était devenus deux petits loulous plein de vie.
Je pensais souvent a votre maman...

Tout a basculé ce jour de juin 2004, je recois un appel de mon frére, Coco est au véto! Il l'a retrouvé sous le lit, pleurant tout ce qu'il pouvait et l'oeil completement sorti de son orbite...
Le véto n'est pas optimiste sur ses chances de survie... Il décide de le garder en observation pour le week end et promet de nous appeler au moindre souci.
Nous en avons pleurés des larmes ce fameux week end en priant pour que tu t'en sorte...
Le week end se passe, pas d'appel du véto. Quelque peu rassurés, nous y allons, heureux d'aller voir notre loulou!
Arrivés la bas, le véto nous fait asseoir. Il nous annonce que Coco est décédé dans le week end et qu'il n'a pas reussi a nous joindre...
Je me léve, abasourdi... Nous n'avions fait que ca, guetter le téléphone!! Nous nous effondrons en larmes, tu nous as quittés mon fils...
Nous demandons a te voir, je suis prise de sanglots incontrolés devant ton petit corps raide et droit, je te fais un millions de bisous en te disant je t'aime et aurevoir...
Officiellement, tu serais décédé d'une tumeur au cerveau mais nous en doutons forcement. Ce véto était un charlatan. Nous sommes persuadés qu'il t'a tout simplement laissé seul le week end (raison pour laquelle nous n'avons pas eu d'appel) et t'a retrouvé décédé a son retour le lundi.
Savoir que tu est surement parti seul sans personne a tes cotés me déchire le coeur.
J'en veux a ce vétérinaire, nous lui avions confié NOTRE chien, NOTRE fils et lui n'en a strictement rien eu a faire.
Nous décidons bien sur de garder tes cendres dans une urne a la maison, tu méritais bien ca mon chien.
Les jours qui suivirent furent extrémement difficiles. Tu avais laissé un trop grand vide derriére toi, nous nous remémorions tous les souvenirs de toi, tes petites mimiques, ta facon de marcher tellement drôle, tu étais un chien exceptionnel tellement reconnaissant et plein d'amour a donner.
Ta soeur Lolo elle, te cherchait désesperement partout, elle passait son temps a couiner couché dans un coin, ne mangeant plus... Nous avions bien cru la perdre elle aussi.

Tu as rempli notre vie de bonheur durant 9 mois.
Tu méritais de vivre, tu méritais de partir d'une meilleure facon, tu avait ta place dans ce monde tu t'étais battu pour survivre et l'avoir...
Tous les jours, je regarde ton urne et une larme m'échappe quand je dépose un bisou dessus, tu me manque toujours autant...
Mais je sais que de la haut, tu veille sur nous et sur ta soeur...

A mon Coco, parce que tu nous manque...