Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Udine, ça fait si longtemps...

C'est une discussion Udine, ça fait si longtemps... dans le forum Hommages, dans la catégorie Vos Animaux ; ...

  1. #1
    Caniche
    Messages
    92
    Date d'inscription
    avril 2009

    Udine, ça fait si longtemps...

    J'aimerais une nouvelle fois rendre un hommage à Udine, ma première chienne qui a eu une vie très brève malgré la très longue histoire qui la résume.
    Je ne dirai pas le nom de l'élevage pour éviter d'avoir des problèmes avec "l'éleveur" (si vous tenez à le savoir, envoyez moi un MP)

    En 2003, après le décès de notre chatte siamoise, Noisette, âgée de 19 ans et adoptée à la SPA, nous avons décidé de prendre un chien de race jack russell terrier dans un élevage afin d'être sûr d'avoir un chiot équilibré et en parfaite santé, que je pourrais éduquer et avec lequel je pourrais pratiquer de l'agility dog. Nous commencions à nous renseigner sur des élevages quand un jour, le dentiste nous a dit qu'il connaissait un élevage de chiens où il y avait des jack russell terrier. C'était un élevage reconnu par le club du jack russell terrier. Nous sommes allés voir ce fameux élevage. Quand nous sommes arrivés là-bas, c'est la femme de l'éleveur qui nous a accueillis. Tous les chien étaient enfermés dans des cages ou attachés, cela ne me plaisait pas du tout mais quand j'ai dit ça à ma mère, elle m'a répondu que de toute façon, si je voulais un chien, il fallait l'acheter dans un élevage et que tous les élevages étaient comme ça. La femme de l'éleveur nous a montré une femelle jack russell toute peureuse. Elle nous a expliqué comment cela se passait. Nous avons réservé notre future chienne avant même sa naissance, et avons payé une première somme d'argent.
    Un jour, l'éleveur nous a téléphoné pour nous dire que des chiots étaient nés (ils avaient vu le jour le 29 mai 2003). Nous sommes allés à l'élevage et avons été très mal accueillis. A 14h, heure du rendez vous, après plus de 2h de route, nous étions devant la porte, et il n'y avait personne. L'éleveur est enfin arrivé en nous demandant pourquoi nous étions là, car si nous étions arrivés un quart d'heure plus tard, il n'aurait pas été là. Nous sommes entrés mais devions rester collés car les dizaines de molosses lâchés nous escortait, et il ne fallait surtout pas toucher les chiens car selon leur maître, ils mordaient. Il nous a montré les chiots : nous voulions une femelle et avons hésité entre 2 chiennes ; Udine et une autre, plus grande, avec une tache sur le dos. Nous avons opté pour Udine, la plus petite, celle qui avait un coquard sous l'oeil. Quand nous avons vu la taille de la mère des chiots (qui était une parson, nous avions demandé un jack), nous avons demandé : C'est la mère avec ?! et l'éleveur nous avait répondu : Bien sûr que c'est la mère, je ne mets pas une chienne avec des chiots qui ne sont pas à elle !!! . Puis nous avons demandé à voir le père, il nous a répondu : Mort au combat ! .
    Un mois plus tard, le 1er août 2003, nous y sommes retournés pour acheter le chien (nous avions déjà payé le tiers du prix avant la naissance) et avons reçu le même accueil. Il restait Udine et la chienne avec laquelle nous avions hésité. Celle-ci était nettement plus grande ! J'avais apporté un linge pour le frotter où dormaient les chiots, pour que Udine soit rassurée la nuit en sentant l'odeur de ses frères et soeurs mais quand j'ai demandé, l'éleveur m'a répondu : Faut arrêter de lire !!! C'est que des conneries des livres !!! . Je me suis tue. Nous avons pris la chienne et sommes allés dans le bureau de l'éleveur. Il nous a expliqué 2-3 choses, comme quoi la veille, elle avait reçu un "traitement de choc", et qu'elle avait mangé la ration de sa soeur le matin, c'était donc pour cela qu'elle avait du mal à tenir sur ses pattes. Il nous a dit : Surtout, si le chien est malade, vous n'allez pas voir le véto, vous m'appelez d'abord, vous ne faites rien sans me prévenir ! . Quand nous avons demandé la ration de croquettes à lui donner, il nous a sèchement répondu que c'était marqué sur le paquet. Puis nous sommes partis avec Udine. C'est là que les ennuis ont commencés. Elle est allée chez le vétérinaire pour ses vaccins et avant même qu'il la pique avec l'aiguille, elle a hurlé (tout le contenu a giclé sur moi).
    Nous avons suivi les consignes de l'éleveur : la chienne dormait dans sa cage (vari kennel). Le lendemain, elle avait fait ses besoins dans sa cage. Elle vomissait aussi de longs vers blancs, avait la diarrhée et il y avait du sang dans ses selles. Nous avons appelé l'éleveur qui nous a dit que ce n'était rien. Quand Udine venait de manger, elle ne pouvait plus bouger, elle restait au sol. Les jours ont passés et elle faisait toujours ses besoins dans sa cage. Un jour, nous avons remarqué qu'elle était assez rose, qu'il lui manquait des poils. Direction le vétérinaire. Celui-ci nous annonce qu'elle a la gale. Il nous donne des produits. En revenant à la maison, nous avons téléphoné à l'éleveur pour le prévenir et il nous a insulté, nous a crié qu'il fallait le voir avant, et que c'était impossible qu'elle ait la galle. Il nous a raccroché au nez. Bref, nous n'avions plus envie de lui téléphoner. Udine est allée dans un club d'éducation canine (j'avais l'intention de faire de l'agility avec).
    La carte de tatouage acquise chez l'éleveur lors de l'adoption de Udine n'était valable que 21 jours, et nous étions censé recevoir la définitive. Or, mi octobre, nous n'avions toujours pas la carte définitive et Udine était donc toujours inscrite au nom du producteur dans le Fichier National Canin, nous avons donc envoyé une lettre à la société centrale canine leur expliquant tout cela, et quelques jours après (était-ce un hasard ?), nous avons reçu la carte de tatouage définitive.
    Quand Udine avait environ 6 mois, le 5 décembre 2003, nous l'avons faite stériliser. En revenant du vétérinaire, elle tremblait de tous ses membres comme si elle courait alors qu'elle était couchée, elle haletait beaucoup et ne pouvait plus marcher ! Nous l'avons ramenée chez le vétérinaire et l'a calmée au valium. Le lendemain, tout était redevenu normal. De plus, elle ne supportait pas l'éther (qui provoquait de violentes réactions dans le même genre que les crises de tremblements). Nous avons ensuite remarqué qu'elle n'arrivait ni à monter, ni à descendre les escaliers : elle dégringolait. Les éducateurs du club canin nous ont dit qu'elle marchait bizarrement et qu'il fallait attendre pour l'agility. Le vétérinaire nous a dit qu'elle avait un problème neurologique. Elle tombait souvent quand elle marchait, ses pattes antérieures restaient toutes raides tandis que les pattes postérieures partaient sur le côté, entraînant le reste du corps. Cette pauvre petite chienne saignait souvent des pattes arrières : elle s'éraflait et à force de marcher sur la pointe des pattes, elle n'avait presque plus de griffes alors que celles des pattes avant ne s'usaient pas. C'était de pire en pire. Les éducateurs m'ont fait comprendre que pour l'agility, c'était impossible.
    Le 6 janvier 2004, après avoir mangé de la neige, elle a eu des vomissements et une forte diarrhée, puis a refait une crise de tremblements (qui comme d'habitude, s'est arrêtée le lendemain). A la suite de cela, le vétérinaire lui a fait une prise de sang qui s'est avérée normale, mais Udine a eu de nombreux médicaments (6 différents) pendant 15 jours, afin de calmer les diarrhées et vomissements. Les 20 et 28 janvier, ainsi que le 24 février, elle a encore fait une crise après vomissements et/ou diarrhée (mais ces fois ci elle n'avait pas mangé de neige). Nous nous sommes renseigné sur les maladies neurologiques et avons trouvé une maladie qui correspondait aux symptômes de Udine : l'ataxie cérébelleuse, maladie héréditaire du cerveau. Nous avons ensuite rencontré des personnes qui possédaient des jack russell du même élevage. La première personne avait une chienne qui avait un problème de patte (maladie de Legg-calve-perthes ou nécrose aseptique de la tête fémorale), on avait dû lui enlever un morceau d'os et sa propriétaire avait dû acheter une autre chienne pour qu'elle court plus. Les autres personnes avaient des problèmes de dents non sorties, crises d'épilepsie, boîteries à vie (anomalie de l'articulation coxo-fémorale droite avec dysplasie et remaniements osseux de l'articulation), ectopie testiculaire..... Bref, un grand nombre de chiens de cet élevage étaient malades.
    Fin février, nous avons envoyé une lettre à la société centrale canine car il y avait encore un problème de papiers ; Udine était inscrite au LOF, nous devions recevoir les papiers en fin d'année 2003. Mais bien entendu ce n'était pas le cas. La SCC nous a informé qu'elle attendait toujours le règlement de l'éleveur pour lui délivrer les papiers, nous avons alors envoyé une lettre à ce monsieur pour le prévenir. Le 20 mars, nous avons enfin reçu le pedi******* de notre petite chienne.
    En avril, les problèmes de Udine s'aggravant, nous sommes allés rendre visite chez le vétérinaire de la personne possédant la chienne atteinte de legg-calve-perthes, à Strasbourg. Celui-ci nous a dit que c'était une maladie insoignable mais que l'on pouvait confirmer ce que c'était en détails en faisant une radio, et dans ce cas il fallait endormir la chienne donc nous avons refusé, de peur qu'elle y reste et qu'elle refasse une grosse crise. D'ailleurs, ce jour là, nous étions allés chez les propriétaires des parson à Strasbourg, et le soir, sans doute à cause de l'excitation causée par la rencontre avec d'autres chiens, Udine a encore fait une violente crise de tremblements, c'était le 10 avril 2004. Peu de temps après, nous avons fait venir un ostéopathe et celui-ci nous a dit que tous les symptômes étaient ceux de l'ataxie cérébelleuse (Udine avait 10 mois environ). Là, nous avons compris qu'un un jour ou l'autre, il faudrait la faire euthanasier.
    Le 27 avril, nous avons adressé une lettre au président du club du jack russell en lui expliquant toute cette aventure, afin qu'il soit au courant des problèmes avec l'éleveur. Nous avons aussi contacté un certain nombre d'élevages de jack russell, mais ceux là dignes de ce nom, pour essayer de comprendre ce qu'il se passait.
    Le 10 mai, nous avons envoyé un courrier au marchand de chiens (appelons un chien un chien) lui annonçant que nous n'irions pas chez lui avant la confirmation de Udine, comme il nous l'avait demandé, étant donné qu'elle était atteinte d'une grave malade neurologique.
    Nous lui avons tout laisser passer : le lit, le canapé, toutes mes peluches, etc.... Quand elle a eu un an, nous sommes allés voir un particulier qui tient un élevage familial, qui a quelques jack russell et qui fait deux portées par an (c'est la personne de Strasbourg qui nous a donné l'adresse). Nous lui avons tout expliqué et il nous a demandé de lui montrer le pedi******* de la chienne (c'est une chienne LOF). Quand il l'a vu, il a été surpris et nous a dit : Quoi ?! C'est impossible que son père soit (je ne cite pas le nom), comme c'est écrit, ce chien est mort il y a 3 ans, à la chasse ! . Nous venions d'apprendre une nouvelle chose sur cet éleveur : il faisait de fausses déclarations ! Et même s'il avait nié, il était de toute façon en tort car celui qui était censé être son père était également son arrière grand-père maternel. Et un de ses arrières grand-père maternels apparaissait aussi plusieurs fois dans le pedi******* ; et en remontant bien plus loin (grâce à d'autres arbres généalogiques d'autres chiens), ce chien apparaît 4 fois !
    Le 12 mai, nous avons téléphoné à l'éleveur pour lui dire qu'il nous avait vendu un chien malade et il nous a répondu : Ben faites-la piquer pis en en reparle plus ! Je remplace !!! Ma mère lui a rétorqué : Un chien, ce n'est pas un paquet de gâteaux, cela ne se remplace pas comme ça ! Et la discussion a continué. Nous n'avions aucune envie de lui redonner Udine comme il le disait (il l'aurait tuée, on ne sait de quelle façon...), et de reprendre un chien chez lui !
    Mais les problèmes sont allés de mal en pire. Dès qu'elle s'excitait un peu, qu'on se déplaçait ou qu'elle vomissait et/ou avait une diarrhée, elle faisait une crise de tremblements (comme à la stérilisation) et il fallait la calmer au valium (calmant très fort). Un jour, elle courait après la balle et en voulant s'arrêter, elle a fait un roulé boulé (comme très souvent), résultat : queue cassée. Un soir, à 23h, elle a glissé sur le carrelage et s'est fait mal à une patte, elle boitait. Ce n'était une vie ni pour elle, ni pour nous.Et quand Udine avait environ 14 mois, le 27 juillet 2004, nous avons pris la décision de la faire euthanasier, elle souffrait et nous voulions abréger ses souffrances. Nous l'avons fait pour elle.
    Après son euthanasie, le vétérinaire nous a proposé d'envoyer son cervelet pour faire une autopsie (qui confirmerait la présence d'ataxie cérébelleuse), mais ces recherches n'ont pas donné suite, nous n'avons jamais eu les résultats mais après toute cette triste histoire, ne voulions pas devoir refaire des démarches.
    Puis, le 11 octobre 2004, nous avons envoyé une lettre au marchand de chiens (étant donné qu'il était impossible de parler normalement avec lui de vive voix), lui annonçant que nous avions fait euthanasier Udine mais que nous ne souhaitions pas la remplacer. Ayant signé la charte des éleveurs, garantissant le remplacement du chien ou le remboursement de la moitié du prix d'achat, il aurait dû nous verser une somme, chose qu'il a toujours refusé de faire.

    Voilà, si vous avez eu le courage de tout lire, c'était la triste histoire de notre petite Udine, cette chienne qui nous a malgré tout apporté beaucoup de bonheur et que nous n'oublierons jamais.

    Avant qu'il y ait des polémiques, je tiens à préciser que maintenant, je sais que les portées des personnes qui ne sont pas de vrais éleveurs ne sont pas une bonne solution, mais il y a 7 ans, après l'expérience qu'ont eue mes parents avec une chatte de la SPA qui était assez déséquilibrée, et il y a 6 ans, après l'expérience d'un élevage qui était pourtant reconnu par le club de la race dont l'éleveur était délégué régional, nous avons cherché une autre solution. La chienne que nous avons achetée chez ce monsieur est en parfaite santé jusqu'à présent, je fais de l'agility, de l'obé rythmée, elle se promène beaucoup et jour en permanence à la balle.
    Et au jour d'aujourd'hui, si je devais prendre un animal, je me tournerais naturellement vers une SPA.

    Quelques photos d'Udine (elles sont petites, mais sinon c'était énorme)

    Quelques jours après son arrivée à la maison, à 9 semaines ;


    A l'âge adulte :


    Et pour vous montrer comment elle marchait et s'asseyait :





    Repose en paix ma petite, je ne t'oublierai jamais, et encore maintenant, quand je parle de toi, je ne peux m'empêcher de pleurer...

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Membre 2 coeurs bleus Avatar de anniec
    Fonction
    Bénévole
    Association
    SPA Montbéliard
    Localisation
    Lembeye 64
    Messages
    6 586
    Date d'inscription
    août 2006

    Re: Udine, ça fait si longtemps...

    Quelle triste histoire

    :bisous3: :bisous3: :bisous3:

  3. #3
    Saint Bernard Avatar de isa0164
    Fonction
    Association
    Association
    refuge free
    Localisation
    seine et marne
    Âge
    51
    Messages
    666
    Date d'inscription
    avril 2009

    Re: Udine, ça fait si longtemps...

    c est hallucinant :shock: :shock: pauvre petite puce elle etait si mignonne
    mes animaux mon oxygene
    Kali et lola mes bebes

  4. #4
    Coupe de bronze !
    Localisation
    aix en pce
    Âge
    62
    Messages
    5 810
    Date d'inscription
    mars 2009

    Re: Udine, ça fait si longtemps...

    petite loupiote ,il me semble que cette maladie est souvent la maladie des bulls terriers , elle est trop mignonne , ne regrette pas de l avoir aidé a s envoler , tu l as aidé a partir dignement
    udine

    *signature éditée par Jade01 - une seule grande bannière merci*

  5. #5
    Ecureuil Vif
    Localisation
    alsace
    Messages
    8 127
    Date d'inscription
    février 2009

    Re: Udine, ça fait si longtemps...


 

 

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien