Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire
RESCUE a besoin de votre aide

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 20
Arbre des j'aime5Aime

Assistance Aux Animaux : un refuge lucratif pour ses dirigeants [Le Canard enchaîné]

C'est une discussion Assistance Aux Animaux : un refuge lucratif pour ses dirigeants [Le Canard enchaîné] dans le forum Pétitions, Actions, et Manifestations, dans la catégorie SOS - Appels Divers ; ...

  1. #1
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007

    Assistance Aux Animaux : un refuge lucratif pour ses dirigeants [Le Canard enchaîné]

    Encore un article du Canard (mercredi 11 février 2015) consacré aux fondations véreuses.
    Rappel :
    la SPA du boulevard Berthier
    la fondation 30 millions d'amis

    Quand on pense aux associations qui quémandent 1 € sur Rescue...

    ********************************************

    Le Canard enchaîné – mercredi 11 février 2015

    La fondation ASSISTANCE AUX ANIMAUX AAA
    un refuge lucratif pour ses dirigeants !


    La fondation d'aide aux animaux qui se soigne sur la bête


    Un magot de 49 millions, un parc immobilier impressionnant… Longtemps cajolée par l'État, la fondation Assistance aux animaux est dans le collimateur du fisc. La pâtée est bonne !


    Depuis 11 heures, l'attroupement grossit. Nous sommes le vendredi 7 février, et, comme chaque jour,une foule de mamies flanquées de leurs chats ou de leurs toutous malades se presse à la porte de ce dispensaire parisien pour animaux, aux n° 23 de l'avenue de la République. L'intérieur n'a rien d'une clinique de luxe, même si une ex-Miss Paris assure l'accueil des visiteurs et des « patients ». Les salles d'attente et de soins sont décaties. Le sous-sol est encore moins ragoûtant. À gauche de l'escalier, les toilettes et un débarras. À droite, une porte grande ouverte sur un drôle de bloc opératoire : ni masques, ni bonnets, ni blouses...
    Les employés vont et viennent entre les piles de dossiers, tandis qu'un chirurgien opère un gros clébard, les quatre fers en l'air et le ventre ouvert. « Ah ! C'est pas stérile comme pour les hommes ! » s'esclaffe le secrétaire général, Gilbert Mouthon, un personnage haut en couleur. Bienvenue au siège de la fondation Assistance aux animaux. Une maison qui gagne à être connue et qui va l'être : elle intéresse sérieusement la Cour des comptes et les Impôts…

    Niches de luxe

    Reconnu d'utilité publique depuis vingt-cinq ans, cette œuvre caritative soigne les bêtes dont les maîtres sont sans le sou. Un danger qui ne menace guère la fondation : elle affiche 49 millions de fonds propres et reçoit plus de 15 millions de legs immobiliers et de dons par an. Son carnet d'adresses non plus n'est pas pauvre. Le conseil d'administration siège dans de beaux locaux au cœur du parc du château de Versailles et compte parmi ses membres éminents l'ex-ministre UMP Jean-Jacques Aillagon, qui « adore les animaux ».
    Mais cette richissime institution a surtout une particularité : elle gère quatre fois plus d'appartements et de villas que de dispensaires et de refuges pour animaux ! Pas moins de 74 biens immobiliers situés à Paris, dans les Hauts-de-Seine, dans la banlieue sud et sur la Côte d 'Azur...contre 17 établissements pour accueillir les toutous et les matous ! « Nous les investissons dans la pierre, car nous dépendons des dons, et nous n'avons que quatre années de trésorerie d'avance », gémit la présidente, Arlette Alessandri, 76 piges. Elle vient encore de faire l'acquisition de quatre appartements à Saint-Cloud.
    Las ! Depuis peu, cet impressionnant patrimoine est passé au scanner par le Direction nationales d'enquêtes fiscales… Le fisc soupçonne les dirigeants d'Assistance aux animaux de profiter de son statut de fondation, qui l'exonère de tout impôt ou taxe (sur les sociétés, revenus fonciers, plus-values immobilières, T.V.A, etc.), pour bâtir une entreprise plus commerciale que caritative. Bref, de se goinfrer sur la bête, ce qui pourrait leur coûter « 10 millions de redressement sur trois ans », confie une bonne âme du ministère.


    Droit de vétos

    Les enquêteurs ont déjà répertorié pas moins de 16 comptes bancaires au nom de la fondation, dont deux comptes titres, et de plus de 15 millions de valeurs mobilières qui font des petits, à côté des rentrées de loyers (un demi-million par an). Ce remarquable sens des économies s'allie à celui de la famille. Jusqu'en décembre, le président s'appelait Jean-Noël Alessandri, le fiston d'Arlette, qui lui avait succédé avant qu'elle lui (re)succède.Il était défrayé 5 800 euros par mois. Il loge à La Celle-Saint-Cloud dans une villa appartenant à la fondation. « Il loue, et plus cher que le prix du marché », jure la maman. Une mère intraitable qui s'apprête à propulser son fifils au poste de directeur, cette fois, à la place d'une dénommée Luisa Ferrara, rémunérée … 6 600 euros mensuels.
    « Oui, ce salaire est scandaleux ! » balance, impavide, le secrétaire général, Gilbert Mouthon. Lequel, en poste depuis des lustres, feint encore la stupéfaction sur un autre sujet délicat. Comment ? La gratuité des soins dans ses dispensaires n'est pas respectée ? Les mamies qui défilent l'attestent d'une seule voix : « On nous demande entre 12 et 18 euros. Mais ça reste trois fois moins que chez le vétérinaire, c'est pour ça qu'on vient. » Au mur, une affichette mentionne une demande de « participation aux frais ». Le fisc y voit un business déguisé et une concurrence déloyale aux vétos, dont les syndicats hurlent depuis des années. Mouthon, lui, poursuit son numéro : « Mais où est passée l'affiche mentionnant la gratuité ? » Pas de chance, elle a disparu juste le jour de la venue du « Canard ». « Elle était pourtant là, on va la remettre dare-dare ! »

    Muselière fiscales

    À la fondation, l'oseille paie aussi les billets d'avion d'Arlette Alessandri lorsqu'elle se rend dans ses résidences secondaires en Corse. « Seulement un voyage toutes les trois semaines », minimise Mouthon. « Non, c'est tous les trois mois, et pour me rendre au refuge de Bastelicaccia ! » rectifie la présidente… Dans cet univers pittoresque où bossent 110 salariés, dirigeants et personnel s'entendent comme chien et chat : des fiches sur la vie privée des uns circulent, des données piquées dans des ordinateurs des autres filtrent, les boules puantes et les plaintes se croisent. Gilbert Mouthon n'hésite pas à se vanter encore : « Cet été, nous avons été mis au courant du contrôle fiscal. J'ai appelé l'un de nos administrateurs, Bernard Gaudillère, pour qu'il intervienne auprès de l'agent. Ça a dérouillé ! »
    Le Gaudillère en question, élu PS de Paris et ex-premier adjoint aux finances de Delanoë, se trouve être, à Bercy, le grand chef du contrôle général des fondations. À ce titre, il siège dans celle de la famille Allessandri. Joint par le « Canard », il admet : « J'ai appelé l'agent, mais pas pour lui dire de ne pas faire de contrôle fiscal. Je voulais juste vérifier si cet agent avait des relations étroites avec un employé de la fondation. » Représentant de l'État, son boulot consisterait plutôt à surveiller la fondation. Pour l'instant, rien n'a attiré son attention…
    Son pote Mouthon a gardé le « plus grave » pour la fin : « Nous sommes la cible d'un règlement de comptes de salariés et d'anciens employés qui veulent mettre la main sur l'argent de la fondation pour financer le djihadisme. »
    La défense est déjà au poil !

    Le Canard enchaîné – mercredi 11 février 2015
    Jean-François Julliard et Christophe Nobili


    ********************************************
    Dernière modification par NdNc ; 11/02/2015 à 15h51.

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Tortue Endurante Avatar de corinnebergeron
    Fonction
    Association
    Association
    Entraidechatsvil
    Localisation
    VILLEJUIF (94)
    Âge
    61
    Messages
    10 015
    Date d'inscription
    mars 2005
    J'adore la ligne de défense choisie.
    NdNc aime ça.
    https://entraidechatsvillejuif.wordpress.com/ Dons et parrainages sont toujours bienvenus pour une asso débutante ayant pour but de stériliser, identifier, soigner si nécessaire, placer si possible, et nourrir toujours les chats libres de VILLEJUIF ...

  3. #3
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Sur le site de la fondation : un article sur le Noël des animaux du 29 et 30 novembre et une magnifique photo du calendrier 2014 : on sent les gars hyper-réactifs ...

  4. #4
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Sur le site du JPA (Le Journal de la Protection Animale www.lejpa.com) , vous avez le dessin humoristique accompagnant l'article du canard : ici

  5. #5
    Plus rien ne l'arrête !
    Messages
    4 100
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Oui, j'ai déjà pris connaissance de l'info.
    Ca va décourager plus d'un !

  6. #6
    Pro du blabla ! Avatar de shdjld
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Sud du 92
    Messages
    1 538
    Date d'inscription
    mai 2012
    cela fait des années que certaines presses en parlent mais les particuliers qui ne sont pas dans la PA, leurs font confiance, évidement, ils sont connues faute d'être reconnues par les bénévoles, qui eux font un boulot de fourmi au sein de petites d'associations de PA.
    Dans un incendie, entre un Rembrandt et un chat, je sauverais le chat...
    Alberto Giacometti

  7. #7
    Tortue Endurante Avatar de corinnebergeron
    Fonction
    Association
    Association
    Entraidechatsvil
    Localisation
    VILLEJUIF (94)
    Âge
    61
    Messages
    10 015
    Date d'inscription
    mars 2005
    Et en sont souvent de leur poche ...
    NdNc aime ça.
    https://entraidechatsvillejuif.wordpress.com/ Dons et parrainages sont toujours bienvenus pour une asso débutante ayant pour but de stériliser, identifier, soigner si nécessaire, placer si possible, et nourrir toujours les chats libres de VILLEJUIF ...

  8. #8
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    J'ai failli donner de l'argent à cette fondation, puis j'ai vu qu'il y avait plus d'une centaine de salariés...
    Pour pouvoir salarier plus de 100 personnes, il faut avoir de très très gros moyens.

    J'ai bien aimé aussi "nous n'avons que quatre années de trésorerie d'avance"
    Sur Rescue, on en est plutôt à " plusieurs mois de factures non réglées"
    Dernière modification par NdNc ; 11/02/2015 à 16h34.

  9. #9
    Presque étoilé ! Avatar de aurore
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Oise
    Âge
    45
    Messages
    3 006
    Date d'inscription
    octobre 2005
    « Non, c'est tous les trois mois, et pour me rendre au refuge de Bastelicaccia ! »

    Je me demande s'ils ont des refuges dans le Pas de calais, les Ardennes ou la Creuse, et si elle s'y rend aussi souvent

    Décidément, dès qu'il y a beaucoup de sousquelque part, soit les gens finissent par perdre la tête, soit ça finit par attirer des morfales...
    shdjld aime ça.



  10. #10
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    « Non, c'est tous les trois mois, et pour me rendre au refuge de Bastelicaccia !
    et encore heureux qu'ils n'aient pas ouvert un refuge à Tahiti ou à l'île de la Réunion !

    Je me demande s'ils ont des refuges dans le Pas de calais, les Ardennes ou la Creuse, et si elle s'y rend aussi souvent
    ...ne soyez pas si cruelle !



    Ne manque pas d'air la famille Alessandri qui a privatisé la fondation !
    Salemo aime ça.

  11. #11
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    ...
    Sergine Van De Velde J'y étais enquêtrice. et donatrice Au bout d'un an je les ai envoyé ballader

    Article sur "Le Journal de la Protection Animale www.lejpa.com"
    shdjld aime ça.

  12. #12
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    un témoignage :

    Assistance Aux Animaux : un refuge lucratif pour ses dirigeants [Le Canard enchaîné]-capturefaa.jpg

  13. #13
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Pour la SPA-boulevard-Berthier, certains ne lâchent pas prise :
    La SPA jugée au Tribunal de Grande Instance à Paris

    délibéré au 14 avril 2015.

  14. #14
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Un autre témoignage :

    Assistance Aux Animaux : un refuge lucratif pour ses dirigeants [Le Canard enchaîné]-capturefaa2.jpg

  15. #15
    Saint Bernard
    Messages
    617
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Suite...
    Maintenant la FAA est dans le collimateur de la Cour des Comptes, du fisc et de l'ordre des vétérinaires.

    On apprend que la FAA perçoit par an entre 10 et 14 millions d'euros des donateurs !

    Si la FAA perd ses agréments (Utilité publique + reconnaissance d'intérêt général) et a un redressement fiscal , c'est la fin complète de la FAA.

    Le Parisien
    Le Figaro
    Le Journal de la Protection Animale JPA

    Page facebook de la FAA

    L'an dernier, suite à l'article du Canard Enchainé, toutes les demandes ou les critiques sur la page facebook de la FAA étaient consciencieusement supprimées dans l'heure qui suit.
    Enquête : les drôles de pratiques de la Fondation Assistance aux animaux

    LE FAIT DU JOUR. Gestion et pratiques douteuses, utilisation curieuse de son parc immobilier... Notre enquête sur cette fondation reconnue d'utilité publique.

    Sur le papier, on en miaulerait presque d'admiration. Créée en 1930, estampillée « d'utilité publique » depuis 1989, la Fondation Assistance aux animaux (FAA) recueille chats et chiens victimes de mauvais traitements, soigne gratuitement les animaux dont les propriétaires sont dans le besoin, les héberge dans des « maisons de retraite » — ces « havres de paix » qui permettent de surmonter le choc du départ de leur maître.

    Chaque année, la FAA reçoit entre 10 et 16 M€ de dons et de legs. En échange, les 65 000 donateurs annoncés sur le site peuvent déduire 66 % de leurs dons de leur impôt sur le revenu.

    Au vu de l'orage qui s'annonce, cette manne financière risque pourtant de se tarir. A la suite du signalement d'un ancien salarié, la Cour des comptes mais aussi le fisc ont lancé voilà près d'un an des investigations approfondies sur cette Fondation, qui ne met en ligne aucun rapport financier, et ont levé des lièvres. Les soins gratuits, marque de fabrique de la FAA ? Quasi introuvables dans les dispensaires. Ce qui n'a pas manqué d'irriter l'ordre des vétérinaires, parti en guerre. L'énorme patrimoine immobilier issu des legs ou acheté grâce aux dons ? Certains appartements sont occupés par des salariés, voire par des enfants d'administrateurs. Quant au siège social, officiellement basé avenue de la République, à Paris, au-dessus d'un dispensaire fatigué, il est en réalité sis dans le parc du château de Versailles, à la suite d'un rocambolesque accord passé il y a plus de vingt ans ! « C'est sûr que, pour faire miséreux et recueillir des dons, Versailles, ça passe mal », ironise un salarié.

    Elle risque de perdre son agrément fiscal

    Estimant que la gestion de la FAA, plus proche du commercial que de l'humanitaire, « n'est pas désintéressée », le fisc, qui n'a pas encore livré son verdict final, militerait pour que cette Fondation soit assujettie à l'impôt sur les sociétés et à la TVA. Dans ses observations provisoires, que nous avons pu consulter, la Cour des comptes de son côté égrène un chapelet de reproches, d'autant plus surprenants que pas moins de quatre ministères de tutelle — sollicités par nos soins, aucun n'a répondu — sont représentés dans son conseil d'administration (Intérieur, Agriculture, Finances, Ecologie et Environnement).

    Une certitude : la Cour des comptes ayant conclu à l'absence de conformité entre l'appel à la générosité publique et les dépenses effectuées, la Fondation risque fort de perdre son agrément fiscal. « On hésite toujours à cause des emplois en jeu, mais ces questions seront forcément posées », conclut un enquêteur. La fondation s'attend-elle à perdre son agrément ? « Vous verrez bien », répond sèchement sa présidente, Arlette Alessandri.

 

 
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien