https://www.facebook.com/events/450786785006304/ En France la corrida , dispose d'une dérogation à une loi qui interdit et punit les sévices et cruautés commis sur des animaux de 2 ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. Les termes de la loi sont clairs: il s'agit donc bien de "SÉVICES ET CRUAUTÉS SUR DES ANIMAUX"

CONTACTONS LES !

1/ Philippe Cuillé le prestataire de "sévices et cruautés sur des animaux" (corridas)" (dixit la loi). Merci de lui faire savoir qu’il n’est pas le bienvenu à Alès (envoyez lui le courrier ci dessous en le reprena...nt à votre compte, ou prenez appui pour en écrire un autre )
Adresse postale : Philippe Cuillé, association Tracorarte, 1 Grand Rue, 30510 GENERAC
Adresse mail : toroalescevennes@yahoo.fr

2/ Max Roustan maire d’Alès. Merci de lui demander l’annulation de ces deux jours (par an) de "sévices et cruautés sur des animaux" (corridas)
Téléphones :
• Accueil : 04 66 56 11 00
• Secrétariat du maire : 04 66 56 42 88
• Direction Pôle temps libre : 04 66 56 42 52
Fax : 04 66 56 10 31
Adresse mail : communication@ville-ales.net
Adresse postale :
Monsieur Max Roustan
Place de l’hôtel de ville
30115 ALÈS Cedex BP 345
N’hésitez pas à envoyer aussi des messages au cabinet du maire en utilisant la page contact et en sélectionnant " cabinet du maire":http://www.alescevennes.fr/portal/portal/pac/contact

3/ François GILLES, avocat et 3ème adjoint au maire (délégué à la tauromachie). Vous pouvez lui exprimer votre position et lui demander l’arrêt de "sévices et cruautés sur des animaux" (corridas) à Alès, puisqu’il en est l’organisateur !
Téléphone : 04 66 52 43 22 (aux heures ouvrables ,car pas de répondeur)
Adresse mail : francoisgilles30@orange.fr

INVITEZ ! PARTAGEZ ! SOYONS NOMBREUX ! Ne ménageons pas nos efforts pour la CIVILISATION et surtout pour EUX ,
LES 18 taureaux qui seront soumis à des "sévices et cruautés " les 11 et 12 mai à ALES (dans quelques jours)
MERCI A TOUS ! ET ABOLITION DES SPECTACLES DE SÉVICES ET CRUAUTÉS SUR DES ANIMAUX (CORRIDAS) !!!

Modele de courrier pour P. Cuillé (à reprendre a votre compte) :

Monsieur Cuillé,
Vous n’êtes pas le bienvenu à Alès. 55% des citoyens de notre ville sont pour l’abolition des pratiques barbares que vous organisez. Nous attendons des milliers de manifestants pour vous accueillir dignement, pour dénoncer votre propre indignité. Vous organisez des spectacles qui constituent des « sévices graves et des actes de cruauté » aux yeux de la loi (article 521.1 du code pénal). Le saviez-vous au moins ?
Dès le samedi 11 mai, vous entendrez le son de l’exaspération des citoyens qui refusent que vous salissiez la capitale des Cévennes avec le sang des innocents. Partout la corrida régresse, partout elle est en perte de vitesse, la désaffection du public est vertigineuse, en France comme en Espagne. Lors d’un conseil municipal mémorable, le lundi 28 janvier 2013, madame Jacqueline Vilamir, conseillère municipale d’opposition (PC) et aficionada, se lamentait : « mais comment le prestataire va-t-il s’en sortir sans subventions municipales, les arènes d’Alès sont toujours à moitié vide ! »
En effet, M. Cuillé, par quel miracle comptez-vous vous en sortir financièrement ? La mairie vous a-t-elle promis l’achat de centaines de places de corrida pour compenser, ce qui serait malhonnête après les annonces du maire de la ville ? Comptez-vous sur un soutien financier du conseil général, du conseil régional ? Quel nouveau montage baroque a donc été négocié?
En tout cas, vous pouvez compter sur nous pour faire comprendre au maire de la ville que la barbarie doit cesser. Vous annuleriez de vous-même toutes ces séances de torture, vous recevriez tous nos remerciements et félicitations pour votre clairvoyance. Dans le cas inverse, il faudra peut-être constater que votre activité est génératrice de troubles à l’ordre public et qu’il convient de l’interdire. Il serait temps. Quoiqu’il arrive, pour la première fois, nous serons plus nombreux dehors, citoyens abolitionnistes, que les sadiques et tortionnaires à l’intérieur.
Recevez, monsieur, nos sentiments les plus déterminés.
Pour l’équipe du CRAC, A Alès
Jean-Pierre Garrigues, président
Cette lettre a été envoyée à Philippe Cuillé en "accusé réception"