En France le blaireau est victime d’une chasse-loisir qui consiste à extraire violemment cet animal de son terrier avant de l’abattre. Le déterrage est autorisé pratiquement toute l’année, même lors de la période de fermeture générale de la chasse. À cela vient s’ajouter les nombreux blaireaux tués chaque année sur les routes. Il est urgent de réagir face à ce véritable fléau, le blaireau tient une place prépondérante dans la bonne santé de son écosystème.

En partenariat avec l'ASPAS, le RAC demande au ministère de l’Ecologie d’abolir la pratique cruelle du déterrage ou vénerie sous terre et d’établir un statut de protection de cette espèce afin de la préserver d’un avenir incertain.

Le déterrage, ou vénerie sous terre, est une pratique de chasse très cruelle. L’animal angoisse durant plusieurs heures et souffre énormément, notamment à cause des morsures par les chiens et de la saisie avec une pince métallique. Rien ne peut justifier une telle pratique inutile, sinon le plaisir pervers de s’amuser à torturer un animal sauvage.
Le déterrage divertit quelques centaines de personnes et en révolte des millions.

Nous demandons l’abolition immédiate de la vénerie sous terre (déterrage).

De plus, le blaireau est une espèce très fragile. C’est pour cela qu’elle est protégée dans la plupart des autres pays européens : Grande-Bretagne, Espagne, Luxembourg, Italie, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Grèce, Irlande, Portugal, etc.

Nous souhaiterions aussi que le blaireau soit inscrit dans la liste des espèces protégées.



http://www.abolition-deterrage.com/p..._deterrage.htm