Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 21

Sauver les abeilles

C'est une discussion Sauver les abeilles dans le forum Pétitions, Actions, et Manifestations, dans la catégorie SOS - Appels Divers ; ...

  1. #1
    Grenouille Saoule Avatar de Chenille
    Messages
    15 030
    Date d'inscription
    septembre 2011

    Sauver les abeilles

    ATTENTION
    La pseudo-interdiction des néonicotinoides annoncée par la Commission Européenne est en fait un leurre échafaudé par les firmes agrochimiques pour faire accepter définitivement leurs pesticides tueurs d'abeilles
    Si nous n'agissons pas immédiatement, ce plan entrera en vigueur dans les jours qui viennent.


    Les pesticides sont en train de tuer les abeilles et menacent toute notre chaîne alimentaire. Dans 24 heures, les actionnaires du plus grand fabricant de produits chimiques, Bayer, pourraient voter l'arrêt de cette production toxique. La pression massive du public a déjà fait passer en force ce débat à leur Assemblée annuelle, faisons en sorte qu'ils votent l'arrêt des pesticides et sauvent les abeilles. Signez la pétition urgente:

    Sans un bruit, des milliards d'abeilles sont en train de mourir, ce qui menace nos cultures et notre alimentation. Mais si Bayer stoppe la vente d'une catégorie de pesticides, nous pourrons éviter l'extinction des abeilles.

    Suite à l’interdiction de ces poisons par quatre pays européens, plusieurs populations d'abeilles sont déjà en recrudescence. Mais Bayer, le plus grand producteur de néonicotinoïdes, a exercé de fortes pressions pour maintenir ces pesticides sur le marché. L'immense mobilisation mondiale menée par Avaaz et d'autres organisations les a obligés à se pencher sur ce problème, et dans 24 heures, les actionnaires de Bayer voteront une motion qui pourrait mettre fin à ces produits chimiques toxiques. Agissons tous maintenant pour demander aux actionnaires d'arrêter de tuer les abeilles.

    La pression marche, et c'est notre meilleur moyen de sauver les abeilles. Signez la pétition urgente et essaimez-la sur le web -- allons jusqu'à 500 000 signatures pour remettre notre appel aux actionnaires de Bayer demain en Allemagne !
    Dernière modification par Chenille ; 18/11/2013 à 13h28.

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Grenouille Saoule Avatar de Chenille
    Messages
    15 030
    Date d'inscription
    septembre 2011
    C'est scandaleux: malgré la remise en mains propres de notre gigantesque pétition lors de l'assemblée générale de Bayer, ses principaux actionnaires ont voté la poursuite de la production des pesticides qui déciment les abeilles.Faisons monter la pression -- signez la pétition et envoyez-la à tous vos contacts. Dès que nous aurons atteint un million de signatures, nous la remettrons au Conseil d'administration et au Conseil de surveillance de Bayer. Notre prochaine étape sera d'appeler à une régulation gouvernementale pour sauver les abeilles.


    http://www.avaaz.org/fr/bayer_save_the_bees_fr

  3. #3
    roxanne81
    Invité
    L'épandage aérien d'insecticides autorisé

    lu ce jour ( LA DEPECHE - TOULOUSE )

    environnement


    Le préfet de la Haute Garonne prendra aujourd'hui un arrêté autorisant l'épandage aérien de pesticides contre l'avis de nombreux élus et des apiculteurs.Le préfet de la Haute-Garonne prendra aujourd'hui un arrêté dérogatoire autorisant l'épandage aérien de pesticides sur les cultures de maïs du département. Cet arrêté qui porte sur 8 000 hectares et sur quatre zones classées Natura 2000 restera en vigueur jusqu'au 12 septembre. Il autorisera des entreprises spécialisées de survoler les champs de maïs à une altitude d'une cinquantaine de mètres pour y épandre de la deltamétrine, de la cyperméthrine et du chlorantraniliprol pour traiter les insectes ravageurs du maïs.
    Selon Olivier Fernandez, président du syndicat des apiculteurs de la Haute-Garonne, qui s'appuie sur trois études réalisées par des chercheurs du Centre National d'Études Vétérinaires et Alimentaires Sophia, Antipolis et de l'institut de recherches en apiculture de l'académie des sciences agricoles de Pékin, la deltamétrine et la cyperméthrine sont des insecticides toxiques pour les abeilles. La député européenne Europe écologie-Les Verts Catherine Grèzes, et le député maire de Saint Jean Gérard Bapt ont d'ailleurs écrit au préfet de la Haute-Garonne pour attirer son attention sur les risques encourus par le rucher départemental et le réseau hydrique ainsi que sur les conséquences pour la santé publique de ces épandages qui seront réalisés à 50 mètres des habitations.
    Un courrier a également été adressé au préfet par le président du conseil général Pierre Izard.

    Les abeilles menacées

    Pour le président du syndicat des apiculteurs, cette décision préfectorale va encore fragiliser le rucher du département déjà frappé chaque année par un taux de mortalité de 60 % de son cheptel d'abeilles, alors que le taux moyen national est de 35 %. Il précise par ailleurs que des rotations de cultures et des techniques de lutte intégrée qui sont pratiquées dans le Gers et dont l'efficacité est reconnue par l'INRA (Institut national de recherches agronomiques) permettent de lutter contre les insectes ravageurs du maïs sans avoir recours aux pesticides. Olivier Fernandez s'étonne enfin que cet arrêté dérogatoire à la directive européenne de 2009 qui interdit les épandages de pesticides aériens puisse être pris sans qu'une épidémie nécessitant un traitement de choc à base d'insecticides ne se soit déclarée.
    En 2011 le syndicat des apiculteurs du Loiret qui avait attaqué un arrêté similaire avait obtenu gain de cause devant la justice.


    Préventif

    Dans un communiqué de presse, la préfecture de la Haute Garonne explique que « ces traitements sont indispensables pour prévenir des maladies pouvant entraîner e développement de produits toxiques dans le maïs destiné à la consommation animale et humaine. » La secrétaire générale de la préfecture précise par ailleurs « que ces traitements aériens ont déjà été pratiqués en 2 011 et qu'un seul cas de mortalité d'abeilles a alors été constaté dans le département. »
    B. dv
    Dernière modification par roxanne81 ; 05/07/2012 à 10h13. Motif: taille texte

  4. #4

  5. #5
    Champion du forum ! Avatar de Andromaque
    Localisation
    RP
    Messages
    2 055
    Date d'inscription
    décembre 2010
    Envoyez un message au ministre de l'agriculture :
    http://avaaz.org/fr/bye_bye_bees_france/?slideshow

    Qqs éléments pour rédiger votre message :
    - plus du tiers de notre alimentation dépend directement du travail des insectes pollinisateurs
    - le rapport de l'Agence européenne de sécurité alimentaire conclut que les pesticides néonicotinoïdes posent "d'importants risques réels" pour les abeilles. Ce n'est pas la 1ère étude à pointer du doigt les pesticides : 47 études scientifiques condamnaient déjà ces pesticides (http://www.pollinis.org/spip.php?pag...&id_article=74)
    - Le travail qu'effectuent gratuitement les insectes pollinisateurs est irremplaçable aussi bien pour notre agriculture que notre économie
    => la seule solution, c'est d'interdire ces produits et de s'orienter vers une agriculture plus responsable.
    Eco-gestes/ecologie/permaculture/etc. : http://ecologie-du-quotidien.puzl.com/

  6. #6
    Giemma
    Invité
    pétition signée et message envoyé.

  7. #7
    chiro
    Invité
    déja signée

  8. #8
    Champion du forum ! Avatar de Andromaque
    Localisation
    RP
    Messages
    2 055
    Date d'inscription
    décembre 2010
    Moins de 500.000 personnes ont envoyé un message pour l'instant (il ne s'agit pas de la pétition avaaz, c'est une action postérieure pour franchir la dernière ligne droite et obtenir la majorité qualifiée au Conseil).

    Un ex de message rédigé :

    Monsieur le Ministre,

    Le travail qu'effectuent gratuitement les insectes pollinisateurs est irremplaçable, aussi bien pour notre agriculture que notre économie.
    Or, le rapport de l'Agence européenne de sécurité alimentaire conclut que les pesticides néonicotinoïdes posent "d'importants risques réels" pour les abeilles. Ce n'est d'ailleurs pas la 1ère étude à pointer du doigt les pesticides : l'association Pollinis a répertorié 47 études scientifiques condamnant déjà ces pesticides (http://www.pollinis.org/spip.php?pag...&id_article=74).
    Nous vous demandons donc instamment de faire en sorte que ces produits ne soient plus utilisés et soient remplacés par des alternatives sûres pour notre santé et notre environnement.

    Respectueusement,
    Eco-gestes/ecologie/permaculture/etc. : http://ecologie-du-quotidien.puzl.com/

  9. #9
    Grenouille Saoule Avatar de Chenille
    Messages
    15 030
    Date d'inscription
    septembre 2011

  10. #10
    Champion du forum ! Avatar de Andromaque
    Localisation
    RP
    Messages
    2 055
    Date d'inscription
    décembre 2010
    mouais... je reste sceptique :
    2 ans, c'est tout juste le temps qu'il faut pour écouler les stocks. De plus, la France va continuer à produire ces substances, notamment les semences enrobées. Officiellement, elles seront uniquement destinées à l'exportation, mais sans contrôle strict, on imagine bien que certains continueront à se les procurer.
    De plus, l'interdiction ne concerne que 4 cultures (dont le coton, qui n'est pas produit en France), tandis que des centaines d'autres cultures continueront à avoir recours à ces produits (blé, orge, fruits et légumes, etc.), et les céréales d'hiver contamineront le tournesol qui poussera sur le même champ en été.
    Dans tous les cas, il faudra en outre bien plus que 2 ans pour que ces substances disparaissent de l'environnement.

    Evidemment, tout est toujours bon à prendre quand ça va dans ce sens là, mais ma crainte est qu'au bout de 2 ans, voire avant, la Commission puisse ainsi affirmer que rien n'a changé pour les abeilles et réintroduire ces produits

    Un article plus détaillé ici : http://www.lemonde.fr/planete/articl...8902_3244.html
    Eco-gestes/ecologie/permaculture/etc. : http://ecologie-du-quotidien.puzl.com/

  11. #11
    Grenouille Saoule Avatar de Chenille
    Messages
    15 030
    Date d'inscription
    septembre 2011
    Il nous reste peu de temps pour faire barrage au plan anti-abeilles des lobbys agrochimistes – la Commission européenne doit publier son règlement définitif dans quelques jours !

    Pour qu'on soit le plus grand nombre de citoyens possible à faire pression sur la Commission européenne pour obtenir une interdiction réelle des pesticides tueurs d'abeilles, nous devons redoubler d'énergie pour mobiliser un maximum de personnes.

    Faites passer le message autour de vous ! Demandez à vos collègues, vos amis, votre famille, de signer aussi la pétition.

    Pour transmettre la pétition, vous pouvez copier/coller le lien suivant :
    http://actions.pollinis.org/interdiction-neonicotinoides-petition-commission-europeenne

    Relayez l'action sur Facebook et Twitter !


    Aidez Pollinis à protéger les abeilles
    Dernière modification par Chenille ; 12/07/2013 à 21h44.

  12. #12
    Grenouille Saoule Avatar de Chenille
    Messages
    15 030
    Date d'inscription
    septembre 2011
    Le 29 avril 2013, après des années de lutte des apiculteurs, et la mobilisation de centaines de milliers de citoyens en France et en Europe, la Commission Européenne annonce enfin l'interdiction de trois, puis de quatre pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles...
    Il s'agit en fait d'une grosse arnaque :
    Un plan désastreux imaginé par les firmes agrochimiques pour blanchir leurs produits et sécuriser des centaines de millions d'euros de profits annuels - au détriment des abeilles et de la biodiversité... Et au mépris de tous ceux qui se sont battus pendant des années pour faire interdire REELLEMENT ces produits ultra-dangereux ! (1)
    Aussitôt, POLLINIS lance une pétition pour sonner le tocsin, remobiliser les citoyens et contrer le plan anti-abeilles des firmes agro-chimiques. La pétition rassemble en quelques semaines plus de 580.000 signataires et continue à tourner aujourd'hui à travers toute l'Europe.
    Fin août, en réaction au raz-de-marée provoqué par notre action, les firmes chimiques Bayer et Syngenta - qui fabriquent et commercialisent la plupart des pesticides visés par la Commission - annoncent à grands renforts de communiqués de presse et de déclarations menaçantes, qu'ils attaquent la pseudo-interdiction de leurs produits devant la Cour de Justice de l'Union Européenne...
    C'est une tentative désespérée de rendre plus crédible leur plan anti-abeilles :
    Leurs avocats savent mieux que personne que la Cour de Justice ne pourra pas statuer sur ce cas avant des années... Et que sa décision, quelle qu'elle soit, ne pourrait rien changer de toutes façons à la décision de la Commission Européenne : il s'agit uniquement de gesticulations médiatiques !
    Tout va se jouer dans les deux ans qui viennent.
    Le Sénateur des Hautes-Alpes, M. Bernard Raymond, encouragé par l'ampleur de la pétition lancée par Pollinis, a interpellé directement la Commission Européenne. Celle-ci se défend d'avoir été influencée par les lobbys, et annonce qu'elle étudiera pendant les deux ans à venir chaque information qui lui sera fournie - pour décider ou non d'une interdiction totale. (2)
    C'est exactement ce que souhaitent les firmes agrochimiques :
    Mener pendant deux ans un lobbying acharné pour rétablir leurs produits - pression sur la Commission, menaces sur l'emploi et les délocalisations…
    Et faire produire par leurs labos de nouvelles "évidences" que leurs pesticides - pourtant 700 fois plus toxiques que le DDT utilisé il y a encore 20 ans ! - n'ont aucun impact sur les pollinisateurs et l'environnement...
    Le compte à rebours a déjà commencé.
    Le plan de bataille que nous mettons en place en ce moment avec les bénévoles de POLLINIS, en France, en Belgique et en Suisse, en Autriche, en Espagne et en Angleterre, ne vise qu'un objectif : résister aux lobbys des agrochimistes et rassembler un maximum de citoyens à travers toute l'Europe pour peser tous ensemble dans la balance face aux Commissaires Européens et aux élus de Bruxelles.
    Nous n'avons aucuns moyens financiers à opposer aux montagnes d'argent des firmes agrochimiques - et c'est bien pour ça que nous avons désespérément besoin de votre soutien aujourd'hui !
    Mais nous avons l'avantage écrasant du nombre. Et c'est un argument que nous allons faire entendre aux décideurs européens.
    L'énorme succès des campagnes que POLLINIS a mené au cours des derniers mois nous laisse espérer que nous allons l'emporter tous ensemble - si nous faisons correctement le travail à Bruxelles et au niveau des Etats européens.
    700 000 citoyens nous ont déjà rejoints l'an dernier, et ce n'est qu'un début. Grâce à votre aide, nous allons alerter et convaincre dans les mois qui viennent le plus de citoyens possible à travers toute l'Europe que c'est MAINTENANT qu'il faut se battre pour en finir avec la mainmise des firmes agrochimiques sur nos institutions et pour sauver les abeilles.
    Ces derniers mois, j'ai passé une bonne partie de mon temps à Bruxelles pour essayer de monter une petite équipe chargée de mener le combat au plus proche du pouvoir européen - en quelque sorte, notre lobby à nous les défenseurs de l'abeille et des pollinisateurs !
    Notre principale limite pour le moment, c'est le manque de moyens financiers : même si j'ai rencontré beaucoup de personnes pleines d'énergie et de bonne volonté, il est difficile de trouver des gens qui ont à la fois l'expérience et la compétence juridique pour mener à bien cette mission de combattant et d'avocat de l'abeille... bénévolement et à plein temps !
    Autant dire que toutes les contributions, même les plus petites, sont les bienvenues !
    Si vous avez la possibilité d'aider financièrement POLLINIS à monter cette équipe et à soutenir ce travail vital pour l'avenir de la biodiversité en Europe, merci de le faire dès aujourd'hui en cliquant ici.
    Nous sommes en train petit à petit de gagner du terrain :

    • la pétition continue à circuler à travers l'Europe. Nous déposerons les signatures à la Commission européenne d'ici la fin du mois de novembre, avant que le plan anti-abeilles des firmes agrochimiques ne soit appliqué ;
    • Nous étudions les recours possibles devant la Commission européenne et le Parlement ;
    • Nous accumulons les preuves que les néonicotnioïdes restent dans le sol et les eaux pendant plus de trois ans, et que les pollens des plantes non traitées contiennent ces poisons quand les cultures précédentes ont été traitées avec (3), etc. ;

    Notre objectif d'ici deux ans est clair :
    1/ Empêcher Bayer, Syngenta et consors de blanchir leurs produits et de sacrifier notre santé, notre alimentation et notre environnement pour sauver leurs profits immédiats ;
    2/ Obtenir une interdiction totale de ces substances hautement toxiques qui empoisonnent les abeilles et l'environnement.
    Aussi, si vous pouvez nous aider à mener ce plan de bataille à terme, jusqu'à la victoire, nous vous en serons tous très reconnaissants ici à POLLINIS. Quelle que soit la somme que vous pourrez donner, ce sera une aide précieuse. L'enjeu est colossal.
    Si personne n'a les moyens de se dresser face aux lobbys agrochimiques - et à leurs montagnes de dollars - les pesticides tueurs d'abeilles seront complètement blanchis dans deux ans, et pleinement autorisés dans toute l'Union Européenne... Et ils détruiront ce qui reste encore de colonies d'abeilles et de pollinisateurs sauvages en quelques années ! Merci pour votre engagement et votre soutien dans ce combat pour la vie.

  13. #13
    Grenouille Saoule Avatar de Chenille
    Messages
    15 030
    Date d'inscription
    septembre 2011


    L'Europe affiche un déficit de 13,4 millions de colonies d'abeilles, soit 7 milliards de ces insectes, pour correctement polliniser ses cultures, estiment des chercheurs de l'Université de Reading (Royaume-Uni).

    Selon les conclusions de l'étude publiée mercredi dans la revue Plos One, en raison du développement des cultures oléagineuses notamment utilisées dans les agrocarburants, les besoins de pollinisation ont crû cinq fois plus vite que le nombre de colonies d'abeilles entre 2005 et 2010.

    D'où, aujourd'hui, une situation de déficit: "L'Europe a seulement deux tiers des colonies d'abeilles dont elle a besoin, soit un déficit de 13,4 millions de colonies, l'équivalent de 7 milliards d'abeilles", indiquent les auteurs. Dans la moitié des 41 pays étudiés, "il n'y a pas assez d'abeilles pour polliniser correctement les cultures, notamment en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie", précisent les chercheurs.

    Le cas de la Grande-Bretagne est particulièrement préoccupant avec moins d'un quart des abeilles nécessaires à la pollinisation. En France et en Allemagne, entre 25 et 50% des colonies d'abeilles nécessaires sont présentes.

    Du coup, soulignent les scientifiques, l'agriculture est de plus en plus dépendante des pollinisateurs sauvages (bourdons etc), des espèces qui peuvent se révéler vulnérables, notamment dans le cas de monocultures.

    "Nous allons vers une catastrophe à moins d'agir maintenant"

    "Cette étude montre que la politique européenne en matière d'agrocarburants a pour conséquence imprévue de nous rendre plus dépendants des pollinisateurs sauvages", relève Tom Breeze, l'un des auteurs de l'étude. Selon son collègue Simon Potts, "nous allons vers une catastrophe à moins d'agir maintenant: les pollinisateurs sauvages doivent être mieux protégés".

    "Il y a une déconnexion entre les politiques environnementales et agricoles en Europe: les agriculteurs sont encouragés à cultiver des oléagineux, mais il n'y a pas suffisamment de réflexion sur la manière d'aider les insectes à assurer la pollinisation", estime M. Potts. (7sur7.be)

  14. #14
    Champion du forum ! Avatar de Andromaque
    Localisation
    RP
    Messages
    2 055
    Date d'inscription
    décembre 2010
    Eh bien, espérons que la proposition de réforme de Stéphane Le Foll puisse voir le jour en France et que les citoyens européens agiront davantage pour promouvoir une agriculture durable à leur niveau
    Eco-gestes/ecologie/permaculture/etc. : http://ecologie-du-quotidien.puzl.com/

  15. #15
    Grenouille Saoule Avatar de Chenille
    Messages
    15 030
    Date d'inscription
    septembre 2011
    Signez l'Appel aux futurs députés européens pour faire interdire définitivement les pesticides tueurs d'abeilles en Europe.

    Pollinis fera suivre cet Appel à tous les candidats de votre circonscription qui se présentent aux élections européennes - au fur et à mesure que les signatures nous arriveront.

    Et sil vous plaît, faites passer le message à vos amis et contacts de lEurope entière, pour mettre la pression aux candidats de tous les pays de lUE ! Nous voulons les noyer sous un flot de messages exigeant leur engagement ferme à faire interdire définitivement les néonicotinoides en Europe s'ils veulent être élus (ou ré-élus).

    Explication:

    Les lobbys de l'agrochimie viennent de tenter un coup de poker magistral au Parlement européen.

    Et il s'en est fallu de peu que les députés adoptent, sans même en avoir conscience, un texte qui aurait réhabilité sans conditions les pesticides tueurs d'abeilles dans toute l'Europe...

    Un texte qui aurait remis en question le rapport de l'EFSA, l'autorité sanitaire européenne, préconisant le retrait pur et simple des néonicotinoïdes de tout l'espace européen... Et tiré un trait sur plus d'une centaine d'études dénonçant la toxicité exceptionnelle de ces insecticides et leurs effets catastrophiques sur les abeilles, l'environnement et l'avenir même des cultures qui nous nourrissent aujourd'hui.

    Cette tentative scandaleuse des lobbys et des députés européens qui leur sont favorables méprise les efforts acharnés menés par les apiculteurs et des millions de citoyens à travers l'Europe pendant plus de dix ans pour sauver les pollinisateurs et les cultures qui en dépendent.

    Elle trahit surtout l'influence grandissante des lobbys de l'agrochimie auprès des institutions européennes, et le détournement du processus démocratique au profit d'une petite poignée d'intérêts particuliers.

    Il est encore temps d’agir : la façon la plus efficace de contrer, une bonne fois pour toutes, l’influence des lobbys agrochimiques, c'est d'obtenir une interdiction réelle des pesticides tueurs d’abeilles. Et pour ça, un moyen de pression exceptionnel se présente à nous- les élections européennes de Mai 2014.

    D’ici peu, les candidats vont se mettre en campagne pour essayer de glaner nos voix.
    C'est une occasion unique de leur faire entendre, par une mobilisation massive et immédiate de millions de citoyens à travers toute l'Europe :
    Nous refusons que les futurs députés européens censés nous représenter sacrifient lalimentation et lenvironnement des générations futures pour satisfaire les profits immédiats de quelques multinationales bien placées... Leur élection dépend de leur engagement aujourd'hui !
    Dernière modification par Chenille ; 12/05/2014 à 00h22.

 

 
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien