Exigez de votre député la vidéosurveillance dans les abattoirs !

Parmi les 65 propositions de la commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs, la vidéosurveillance était la mesure phare. Malheureusement, cet article a été retiré de la proposition de loi "relative au respect de l'animal en abattoir" par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée (14/12/2016). La Fondation 30 Millions d’Amis déplorait alors ce rejet pur et simple d’une mesure qui pourrait préserver de bien des dérives !
Vidéosurveillance : une mesure forte

Cette proposition de loi doit être débattue à l’Assemblée en séance publique le 12 janvier 2017 : à cette occasion, la Fondation 30 Millions d’Amis a sensibilisé les 577 députés français. Dans une lettre commune co-signée par 9 autres organismes de protection animale*, la Fondation 30 Millions d’Amis demande à la représentation nationale de soutenir massivement l’amendement réintroduisant cette mesure, porté par Olivier Falorni, président de la commission d’enquête.
Le courrier souligne qu’il n’y a « aucun frein juridique réel à l’installation des caméras de contrôle » dans ces établissements. Il rappelle également que cette mesure est très massivement demandée par nos concitoyens.
Scandale #abattoirs : selon vous, quelle mesure efficace doit être prise pour lutter contre la #maltraitance ?
— Reha Hutin (@30millionsdamis) 4 avril 2016
Vous aussi, pesez dans le débat : votre voix compte !

Pour soutenir cette initiative, chacun est invité à solliciter son député pour qu’il tienne compte de la volonté du peuple. Interpellez-le directement - avant le 12 janvier 2017 - pour lui demander de soutenir cet amendement.
Comment ? Une démarche simple et rapide

  • 1/ Rendez-vous sur le site de l'Assemblée nationale pour trouver l’adresse email de votre député ; indiquez votre ville ; cliquez sur la fiche du député et sur « Contact » pour obtenir son email.
  • 2/ Voici le modèle du texte que vous pouvez envoyer.


Objet du mail : Séance publique du 12 janvier 2017

« Madame la Députée/Monsieur le Député [à personnaliser]

Comme une majorité de Français, j’ai été choqué(e) par les mauvais traitements dont sont victimes les animaux en abattoirs et il apparaît urgent de prendre des mesures fortes pour mettre un terme aux abus dénoncés par les associations de protection des animaux depuis de nombreuses années. Le 12 janvier, vous avez la possibilité d’agir lors de la discussion, en séance publique, de la proposition de loi n°4312.

L’installation de caméras de contrôle vidéo sera proposée via l’amendement présenté par le rapporteur Olivier Falorni. Je vous demande de soutenir cet amendement qui permettra de pallier, en partie, l’insuffisance des contrôles vétérinaires sur la manipulation et la mise à mort des animaux.

Je compte sur vous et vous transmets mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année riche en échéances électorales.

Bien cordialement,
»

* Association en Faveur de l’Abattage des Animaux dans la Dignité, Association Droits des Animaux, Compassion in World Farming France, Fondation Assistance aux Animaux, Fondation Brigitte Bardot, Fondation Droit Animal Ethiques et Sciences, Fondation 30 Millions d’Amis, L214, Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs, Welfarm Protection mondiale des animaux de ferme.