Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Page 1 sur 7 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 102
Arbre des j'aime172Aime

Le "bio" ou comment prendre les gens pour des cons ...

C'est une discussion Le "bio" ou comment prendre les gens pour des cons ... dans le forum Végétarisme : Informations et Discussions, dans la catégorie Protection et Mode de Vie ; http://colibris.ning.com/profiles/bl...types=og.likes Bonne lecture ......

  1. #1
    Membre 1 coeur bleu Avatar de Kybou!
    Messages
    6 421
    Date d'inscription
    janvier 2012

    Le "bio" ou comment prendre les gens pour des cons ...


    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Docteur message Avatar de Phnix
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Cantal
    Messages
    5 280
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Je vais finir par vivre en auto-suffisance...
    Hier, alors que l'on faisait du jus de pomme et des compotes avec des amies de l'asso, on parlait de prendre un corps de ferme (et de faire entre autre un sanctuaire pour chats), puis vivre le plus possible avec ce que l'on produit

  3. #3
    Caribou Nordique Avatar de corinnebergeron
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    VILLEJUIF (94)
    Âge
    63
    Messages
    12 244
    Date d'inscription
    mars 2005
    Je n'y ai pas accès ...
    Désormais libre comme l'air, je ne fais plus de PA sous étiquette mais j'en fais toujours !

  4. #4
    Chihuahua
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    5
    Date d'inscription
    août 2014
    Bonjour Kibou.

    Ca fait un moment que je consulte le forum, quelques temps que j'y suis inscris, et ca sera pour moi un premier post. (d'ailleurs je remercie ma copine qui m'a fait découvrir le forum )

    C'est un sujet qui tombe bien, car il se trouve que mon métier est justement de contrôler les agriculteurs bio. J'ai lu avec attention le post de blog de M. Haidin sur la plate forme colibri. En effet il y a du vrai, mais aussi beaucoup de bêtises. Que ca vous rassure, les produits que nous retrouvons sur nos étals ou sur nos marchés bio sont autrement meilleurs pour nous et notre monde que les cochonneries que nous déverse l'industrie agroalimentaire.

    Mais justement, pour reprendre un des reproches du lien. Il est clair qu'aujourd'hui des grosses entreprises ont investies dans le bio. Elle n'y sont pas venue par militantisme, mais pour faire de l'argent. Comme beaucoup d'autres en ce monde malheureusement ...
    Par contre, grosse entreprise ou petit artisan, les règles sont les mêmes. Il faut le savoir c'est important. Après libre à chacun d'entre nous de laisser notre argent à telle ou telle marque, c'est de notre responsabilité citoyenne.

    Pour le reste, le passage sur les poules m'a pas mal choqué, car celui comprenant le plus d'erreurs.
    En premier lieu, une poule en bio aura à sa disposition au minimum (on parle bien de minimum !) 4 m² de prairie . C'est loin des 40cm² évoqués. 4m², vous vérifierez, c'est environ le densité à laquelle vous observerez nos poules domestiques dans nos jardin.
    Deuxièmement, reprocher l'utilisation d'un antiobitique par an maximum à un animal me semble assez curieux. Je pense qu'on sera tous d'accord ici pour trouver raisonnable de soigner un animal malade plutôt que de le laisser mourir. En bio, après consultation de son vétérinaire, il est donc possible de donner au maximum 1 antibiotique par an. Sachant qu'ensuite, la viande ou l'œuf de la poule ne devra plus être vendu pendant un certains temps. Ca vaut aussi pour les autres espèces animales. Quant au végétal, un agriculteur doit se justifier si il réalise un traitement bio (bouillie bordelaise, purin d'ortie, ect ...)

    Le post de blog recèle quelques autres approximations et fausses informations. Pour les curieux, les règlements de la bio sont tous disponibles sur le net. On appelle ca la transparence, et c'est heureux.
    Voici donc mon livre de chevet : http://www.ecocert.fr/sites/www.ecoc...nvier-2014.pdf
    Dedans, vous trouverez toutes les densitées, les produits autorisées, ou les ingrédients (des conservateurs par exemples) utilisables en bio.

    En gros, mon sentiment personnel, c'est que la règlementation bio nous assure de ne pas manger de pesticides, et de ne pas participer à la destruction de la planète par l'utilisation d'engrais chimiques et autres techniques agricoles peu ragoutantes. En animal, c'est de préserver un minimum de bon sens en faisant manger à ses animaux de l'herbe ou du grain selon leurs régimes. En prohibant les maltraitances à l'élevage (reste à savoir ce qu'il se passe dans les abattoirs ...). Et en prohibant les animaux sous perfusions de médicaments 24h sur 24.

    Mais lorsque nous en avons la possibilité, biensur qu'il est bien plus efficace d'aller trouver le producteur bio près de chez nous. Sachez le, quelqu'un qui se dit bio sur un marché ou ailleurs, il doit pouvoir vous montrez son certificat officiel de producteur. Les consomacteurs, ca a vraiment du sens là !

    Enfin, petite parenthèse Bjorg. Lors de courses récentes avec ma copine, nous avons constatés que certains produits Bjorg pourtant en rayon bio ne l'étaient pas.
    C'est simple, si la boite à le logo, c'est qu'elle a été contrôlée et validée dans sa fabrication. Dans notre cas, la boite était du même style que le Bjorg officiel, mais sans les logos. Les ingrédients précisent bien que tout n'est pas bio à l'intérieur, voila donc la réponse. Bref, sur le papier la règle est respectée puisque pas de logo bio. Mais Bjorg n'a surement rien expliqué aux chefs de rayon dans les magasins et supermarchés, et donc on retrouve ces boites présentées comme des bio.
    Encore une fois, à nous d'être vigilants
    Dernière modification par Goofer ; 08/09/2014 à 15h10.

  5. #5
    Caribou Nordique Avatar de corinnebergeron
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    VILLEJUIF (94)
    Âge
    63
    Messages
    12 244
    Date d'inscription
    mars 2005
    Excellente mise au point !
    Désormais libre comme l'air, je ne fais plus de PA sous étiquette mais j'en fais toujours !

  6. #6
    Membre 1 coeur bleu Avatar de Kybou!
    Messages
    6 421
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Personnellement, j'ai beaucoup de mal à croire que tout soit contrôlé (l'espace dont disposent réellement les poules, les produits utilisés pour traiter les végétaux ...). La théorie, c'est très bien mais à mon avis, sur le terrain, c'est loin d'être aussi reluisant ...

    Bref, je rejoins Phnix, vous voulez savoir ce que vous consommez ? Vivez en auto-suffisance
    loulouk, Fahn et spatule2 aiment ça.

  7. #7
    Membre 1 coeur bleu Avatar de Kybou!
    Messages
    6 421
    Date d'inscription
    janvier 2012
    En gros, mon sentiment personnel, c'est que la règlementation bio nous assure de ne pas manger de pesticides, et de ne pas participer à la destruction de la planète par l'utilisation d'engrais chimiques et autres techniques agricoles peu ragoutantes.
    En tout cas, elle ne nous assure pas de ne pas consommer d'OGM (et ça, personne n'en fait mention, évidemment) ... Pour les engrais chimiques, hé bien, la bouillie bordelaise est blindée de cuivre, ce qui est aussi mauvais pour la terre que pour notre santé ... De plus en plus de gens développent des maladies à cause d'intoxications aux métaux lourds, ce n'est certainement pas pour rien ...

    Pour manger sainement, ce n'est pas sur le bio que je compte pour ma part mais sur mes petits bras

  8. #8
    Chihuahua
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    5
    Date d'inscription
    août 2014
    Kybou je t'assure que je passe énormément de temps à mettre mon nez dans les moindres placards des agriculteurs bio. Le terrain, c'est justement mon métier.
    Sur rdv, ou par surprise, je visite les fermes. Vérifie tous les champs, bâtiments, outils. Je prélève pour faire des analyses. J'épluche toute la comptabilité, les factures, les talons de chèques, les virements bancaires aux besoins. Savoir ou va et d'où provient l'argent sur une ferme, je vous assure que par là il n'y à pas grand chose de camouflable. Tu a déjà eu quelqu'un qui vient chez toi regarder tout ca ?

    Après ca ne sera jamais du 0% de fraudeurs. C'est malheureusement la nature l'espèce humaine. Sérieusement, mon bilan c'est que quelqu'un qui fraude il passera peut être une fois, mais jamais deux.

    Mais l'autosuffisance, je la pratique aussi en partie, et quand c'est possible ca reste de loin la meilleure des choses à faire pour la planète (pour peu qu'on cultive sans produits chimiques !)

  9. #9
    Membre 1 coeur bleu Avatar de Kybou!
    Messages
    6 421
    Date d'inscription
    janvier 2012
    http://www.ecoactitude.fr/article.php?article=234

    Penchez-vous sur cette partie les gens:

    En France, la perte du cahier des charges national plus strict entraine des baisses non négligeables dans le domaine de l’élevage : plus de traitements vétérinaires allopathiques autorisés (notamment anti-parasitaires), suppression de l’obligation de produire une part - 50% minimum - de l’alimentation des animaux sur la ferme (désormais cette part peut aussi être achetée, même si ce doit être dans la « région »), baisse ou disparition de certains critères de qualité (âge d’abattage des volailles et des porcs), etc…
    De plus, le nouveau texte reste lacunaire sur un certain nombre de points (mesures de précaution OGM,…).
    - - - Mise à jour - - -

    Je ne remets ni ton métier ni tes compétences en question Goofer ... Mais il y a encore beaucoup trop de zones d'ombres dans le bio à mon goût ...
    spatule2 aime ça.

  10. #10
    Chihuahua
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    35
    Date d'inscription
    décembre 2013
    comme dit précedemment, bio c'est un cahier des charges à respecter, rien de plus.

    Biologique rime aujourd'hui avec culture intensive et industrielle.

    Monoculture, monoélevage, importation de denrées venant de l'autre côté de la terre, destruction des habitats naturels... (l'huile de palme peut être bio aussi...), le bio ne participe pas toujours à la préservation de notre environnement.

    Et bientôt on nous fera bouffer des semences bio commericalisées par Monsanto...
    Kybou! aime ça.

  11. #11
    Membre 1 coeur bleu Avatar de Kybou!
    Messages
    6 421
    Date d'inscription
    janvier 2012
    L’usage du logo communautaire deviendra obligatoire sur tous les produits bio européens à partir de juillet 2010, mais il restera possible d’utiliser un logo national à coté. Le logo AB, propriété du ministère de l’agriculture français, peut donc toujours être apposé sur les produits bio.Ce qui change, c’est son contenu. Jusqu’à aujourd’hui, il pouvait être apposé sur tout produit agricole brut ou alimentaire, contenant plus de 95% d’ingrédients bio, sans restriction de provenance, à condition que les règles bio françaises soient respectées.
    La plus grande partie des règles bio françaises viennent d’être remplacées par le nouveau règlement :le logo AB pourra donc être apposé sur tout produit, d’où qu’il vienne, respectant les règles européennes de la bio, à condition de contenir un minimum de 95% d’ingrédients bio.
    Cela constitue indéniablement une perte d’exigence pour le consommateur… même si les produits bio selon la règlementation européenne restent toujours une alternative intéressante aux produits issus de l’agriculture « chimique ».
    Et ça ....

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par bullyson Voir le message
    comme dit précedemment, bio c'est un cahier des charges à respecter, rien de plus.

    Biologique rime aujourd'hui avec culture intensive et industrielle.

    Monoculture, monoélevage, importation de denrées venant de l'autre côté de la terre, destruction des habitats naturels... (l'huile de palme peut être bio aussi...), le bio ne participe pas toujours à la préservation de notre environnement.

    Et bientôt on nous fera bouffer des semences bio commericalisées par Monsanto...
    Ahah, quelqu'un m'a justement dit la même chose ce matin ! Et je suis entièrement d'accord

  12. #12
    Chihuahua
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    35
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Citation Envoyé par Kybou! Voir le message
    Et ça ....

    - - - Mise à jour - - -



    Ahah, quelqu'un m'a justement dit la même chose ce matin ! Et je suis entièrement d'accord

    Tu dois côtoyer des gens intéressants

  13. #13
    Membre 1 coeur bleu Avatar de Kybou!
    Messages
    6 421
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Donc, tu peux dire que TU me l'as dit aujourd'hui, y avait que toi pour poster un message comme ça !

    Edit: je m'adresse à bullyson of course !
    Dernière modification par Kybou! ; 08/09/2014 à 17h25.
    bullyson aime ça.

  14. #14
    Chihuahua
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    5
    Date d'inscription
    août 2014
    Je suis désolé mais vous vous méprenez. Vous devriez mettre les pieds sur une ferme bio, vous trouveriez ca intéressant j'en suis certains.

    Bullyson, tu ira dire aux maraichers que je contrôles que les 1000m² de légumes qu'ils travaillent et désherbent jour après jour à quatre pattes c'est de la culture industrielle ...

    Après, encore une fois, c'est pas le label bio qui va vaincre le capitalisme et l'appât du gain des humains. Il n'a pas été pensé pour ca. Personne ne vous force la main, si les seuls produits bio que vous envisagez d'acheter ce sont des productions de l'autre bout de la planète libre à vous. Heureusement, je ne pense pas que cela soit le cas

    PS : La transparence c'est d'aller pouvoir vérifier une info. Il suffit de consulter le règlement bio et vous trouverez vos réponses. C'est quand même mieux que des rumeurs qui ne font que se copier coller de forum en forum. Au pire, si il y a des points qui vous interrogent, il ne faut pas hésitez à me poser la question.
    Je suis pas un ardant défenseur du règlement, il a parfois ses travers, mais vraiment à l'heure actuelle c'est la seule solution contrôlée et fiable qui amène un progrès de l'agriculture. Et de la nourriture à peu près saine dans nos assiettes ... (sauf à vivre de l'autosuffisance, que je pratique en partie, mais qui n'est pas réaliste pour tous)
    Bringée, vmmiss et Nieggue aiment ça.

  15. #15
    Champion du forum ! Avatar de Andromaque
    Localisation
    RP
    Messages
    2 053
    Date d'inscription
    décembre 2010
    les puristes vont vraiment finir par tuer la filière bio...
    Déjà, cet article, c'est vraiment du réchauffé : c'est en janvier 2010 que le logo AB s'est calqué sur le logo européen ! D'ailleurs, la législation européenne est en cours de révision pour être un peu plus stricte et il y a un autre logo, Bio cohérence, qui reprend le cahier des charges du logo AB d'origine.

    Pour ce qui est des audits et vérifications, en non bio, il n'y en a quasi aucune et les agriculteurs peuvent utiliser des substances interdites extrêmement dangereuses en toute impunité (d'ailleurs, la bouillie bordelaise, c'est seulement pour certains types de culture et on en utilise largement autant en non bio).
    L'auteur a l'air de découvrir qu'il y a parfois des fraudes... bah oui, comme partout. Cependant, il y a aussi beaucoup de contrôles et les fraudeurs finissent toujours par se faire repérer. Le pb vient en effet plutôt des produits importés de pays reconnus pour leur fort taux de corruption (Chine, Roumanie, etc.)

    Concernant les légumes hybrides (précisons qu'il ne s'agit pas d'OGM), il est en effet très difficile de trouver des variétés anciennes, et kokopelli peut en effet en témoigner, mais ce n'est pas du fait des agriculteurs bio donc ça ne sert à rien de les dénigrer. Les jardiniers amateurs utilisent eux-mêmes des variétés hybrides le plus souvent : il faut souvent acheter des semences "illégales" pour échapper aux hybrides.

    Cet article part dans tous les sens et mélange beaucoup de choses (le type trouve scandaleux de payer des charges salariales et des impôts tout en critiquant "l'industrie", se dit climato-sceptique, dit vouloir promouvoir le bio tout en se plaignant de l'engouement actuel et du fait que cela rapporte en effet de l'argent -mon dieu, la filière bio est rentable, les gens sont de plus en plus sensibilisés à la question et donc la filière ne risque pas de péricliter ! même les grands groupes ont fini par comprendre que c'était dans leur intérêt d'investir !).

    Il prétend que la Répression des fraudes ne fait presque rien : j'ai une amie qui a une minuscule entreprise de produits écologiques et qui s'est faite contrôler l'année dernière, et ils épluchent tout et analysent tout. Elle n'est pas seule dans ce cas.

    Pour le passage sur les poulets, il y a qqs erreurs : il y a bien des limites de taille (4800 poulets ou 3000 pondeuses par bâtiment -contre 100.000 à 200.000 pour l'intensif). Idem pour l'alimentation : c'est min. 20% produit sur la ferme ou une ferme voisine (mais on peut en effet inclure du soja et de l'huile de palme importés -dont les certifications sont aussi plus douteuses vu leur pays d'origine) ; les mutilations sont limitées par rapport au conventionnel mais certaines sont accordées sur dérogation ; le logo AB n'est certes pas du tout suffisant pour l'élevage; reste que c'est bien mieux que l'intensif au niveau environnemental, sanitaire, et pour les animaux (parce qu'il faut voir ce qui est autorisés en conventionnel... hormones, antibio quotidiens, animaux génétiquement modifiés sans que cela soit indiqué sur l'étiquette, épandages massifs de lisiers générant algues vertes & co, cages et isolement ou surpopulation, etc.).

    Pour le 0.9% d'OGM, ça ne veut absolument pas dire que l'éleveur ou l'agriculteur a le droit d'acheter des OGM (cf article 9 du règlement (CE) n°834/2007 ). Simplement, si un type vient planter des OGM à côté de votre champ, ce serait dégueulasse que vous soyez en plus condamné à perdre votre label : une faible contamination de votre champ est tolérée tant qu'elle reste minime. Après, encore une fois, c'est au niveau de la législation sur les OGM qu'il faut agir, mais il est inutile de taper sur les agriculteurs qui doivent déjà répondre à des conditions multiples pour obtenir leur label.

    Pour la culture hors-sol, il ne faut pas non plus être naïf : le bio tente de se plier aux exigences du consommateur pour ne pas convaincre que les écolos militants qui ne sont pas légions ces temps-ci, mais si vous consommez des fraises en décembre, vous savez à quoi vous en tenir.

    Après, l'industrialisation du bio est une vraie problématique, et il y a un débat à avoir sur comment nourrir les masses sans chimie, sans détruire la terre : cela suppose d'avoir beaucoup, beaucoup plus de main-d'oeuvre pour travailler les champs, hors la population agricole ne cesse de décroître. Le bio en soit nécessite plus d'heures de travail par hectare pour l'agriculteur ; je vous laisse imaginer ce que ce serait pour produire du 100% bio artisanal sur le territoire. Enfin si, à la limite, si on devient tous quasi végétaliens, il y aura beaucoup moins de surface à cultiver, mais c'est pas pour demain et ça ne suffira pas.

    La législation européenne est faite pour pouvoir produire du bio de masse et pour ne pas trop décourager les conversions avec des règles trop restrictives et trop coûteuses pour les agriculteurs, après, il y a d'autres labels (N&P, Demeter, Bio cohérence) qui promeuvent un bio plus artisanal, plus rigoureux, de même que certains agriculteurs AB s'imposent à eux-mêmes des règles plus drastiques, et si vous avez un jardin, en effet, il faut absolument se lancer dans le jardinage !
    lAlicel, Bringée, Saigure et 6 autres aiment ça.
    Eco-gestes/ecologie/permaculture/etc. : http://ecologie-du-quotidien.puzl.com/

 

 
Page 1 sur 7 123 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien