Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 16
Arbre des j'aime15Aime

ma façon de voir les choses...

C'est une discussion ma façon de voir les choses... dans le forum Végétarisme : Informations et Discussions, dans la catégorie Protection et Mode de Vie ; ...

  1. #1
    Carrément à l'aise ! Avatar de garfielda
    Fonction
    Bénévole
    Association
    CHIPNOUM
    Localisation
    80500
    Âge
    32
    Messages
    1 136
    Date d'inscription
    mars 2009

    ma façon de voir les choses...

    Bonjour à tous,
    cela fait plusieurs jours que je réfléchis à tout ça et surtout aux choses que je fais/mange et qui ne sont pas toujours cohérentes.
    J'aimerai que vous me donniez votre avis, je ne cherche pas à ce qu'on me critique pour critiquer bien sûr, mais à me faire évoluer tout simplement (dans un sens comme dans l'autre même si je sais que je post ce sujet dans la section végétarisme et que vous êtes sûrement plus de végétariens que de carnivores).

    Quand j'étais petite (7-8 ans), je mangeais du "saucisson rouge" j'adorais ça. Jusqu'au jour où on m'a dit que c'était du cheval et qu'il fallait le tuer pour que j'ai ce fameux saucisson rouge. Bref, du jour au lendemain, je n'en ai plus mangé. Et puis, je me suis dit "mais une vache c'est pareil qu'un cheval" alors idem j'ai arrêté de manger du boeuf. En fait, j'ai arrêté de manger tous les animaux qui étaient proches de chez moi (je vivais à la campagne).
    J'ai donc toujours fait comme ça jusqu'à aujourd'hui.

    C'est stupide mais je "hiérarchise" les animaux. Je ne dis pas que certains méritent plus de mourir que d'autres, mais certains animaux me touchent moins. Ainsi, je m'autorise à manger de la volaille et du porc. J'ai déjà eu des poules et jamais je ne les aurais tué/mangé mais c'était "mes" poules... et j'ai jamais été en contact avec des porcs, mais j'imagine très probablement que si j'en connaissais, ma perception aurait très certainement changée. En gros, je mange les animaux avec qui je n'ai jamais eu trop de feeling quoi.

    Mais voilà, je remarque des incohérences me concernant :
    - Je n'achète que des œufs de poule plein air alors qu'à côté de ça je mange du poulet 1er prix (qui n'a sûrement pas été élevé en plein air lui). Au resto, je mange des œufs alors qu'eux non plus n'ont certainement pas été élevés en plein air. Idem pour les gâteaux ou produits industriels. Alors, je me donne bonne conscience en achetant des œufs plein air mais à côté de ça, tout est de poules de batterie.

    - Je ne mange pas de bœuf, mais tout le système de production du lait est, selon moi, encore pire. Ça veut dire, faire pleins de veaux, les séparer brutalement pour voler le lait de leur mère, et ces veaux finiront eux aussi à l'abattoir. En gros, en consommant du lait et produits laitiers, je fais peut être pire que finalement manger de la viande. J'entends par là que certains animaux sont tellement élevés dans des conditions de stress, de maltraitance générale, que finalement la mort est en quelque sorte une délivrance : si ma vie est pourrie, je préfère qu'elle soit courte. Lorsque je regarde dans les pâtures, j'envie bien plus les vaches à viande qui sont avec leurs veaux, on les voit vivre ensemble, courir etc. alors que lorsqu'on voit les vaches laitières, leurs conditions de détention et de séparation avec leurs veaux font peine à voir. Alors, ne plus manger de viande mouais mais c'est finalement pire de consommer des produits laitiers. Alors, renoncer à tout ou au contraire devrais je me remettre à re-consommer de tout (viande)...

    - Même si moi je deviens végétarienne/végétalienne, mes animaux (chiens et chats) eux ont besoin de manger de la viande... alors au final on ne peut pas ne plus tuer les animaux pour en nourrir d'autres !? Donc à quoi ça sert de devenir végétarien/végétalien alors que mes animaux ont besoin de viande eux.

    Et pourtant, je prends tous les jours l'autoroute pour le boulot et je vois très fréquemment des camions qui amènent ces animaux à l'abattoir... je vois des cochons et aussi des poulets... et je me dis "pauvres bêtes". Alors que pourtant je fais partie de ces consommateurs... mais quand je vois dans quel état ils sont (tous déplumés pour les poules), je me dis aussi finalement que la mort doit être une délivrance pour eux...

    Voilà où j'en suis aujourd'hui, à me poser toutes ces questions et à ce stade de réflexion. Généralement, lorsque je fais des choses, je les fais à fond, mais là je suis "le cul entre deux chaises" et je n'aime pas ça...
    Je compte sur vous pour me faire réfléchir/évoluer sur tout cela...

    Merci par avance !
    spatule2 aime ça.
    "Prenez parti ! La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le bourreau, jamais l’oppressé." Elie Wiesel

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Labrador
    Fonction
    Inactif
    Association
    Bazar des Nac
    Localisation
    Lyon
    Messages
    343
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Bonjour Garfielda, bienvenue au club ! Effectivement, dans cette section du forum tu trouveras essentiellement des végétariens et des végétaliens, et même des véganes
    Bah, je me dis que si tu commences à te poser ces questions avec 20 ans de moins que moi c'est que tu es forcément sur une bonne voie ^^ . Laisse l'idée faire son chemin. Chacun va à son rythme, certains c'est du jour au lendemain qu'ils trouvent leur solution, d'autres plus progressivement.
    Si tu fouilles un peu sur cette section du forum, tu verras que tout ce que tu viens de dire c'est ce qui turlupine tout le monde ici.

    Et si si, ça sert toujours de devenir végétarien (-lien / véganes encore plus) même si on a l'impression d'être tout seul et que ça ne peut rien changer, et même si tu te sens dans l'obligation de continuer à nourrir tes animaux avec de la viande parce que eux n'ont pas vraiment le choix. Déjà, c'est refuser de cautionner un système qui réduit des êtres vivants à l'état de martyres, et ça tu l'as bien ressenti. Ensuite et pour faire court, de toute façon on n'a plus vraiment le choix, puisque l'élevage industriel est l'une des principales causes d'émission de gaz à effet de serre, de la résistance des bactéries, de la déforestation, de la production d'OGM... et même de la faim dans le monde.
    Je disais hier sur un autre post que de nos jours, devenir végé et l'afficher, ce n'est ni "gnangnan" ni moralisateur, c'est une prise de position et de responsabilité.

    Maintenant, il est certes plus confortable de garder ses oeillères devant les yeux et se retrancher derrière des "ah mais en France ce n'est pas comme ça, voyons !" et d'y croire.
    Peut-être qu'effectivement il y a 50 ans avant la cadence infernale à la rentabilité ce n'était pas comme ça... Mais ce temps est révolu, et on ne va pas pouvoir non plus revenir en arrière. Alors le seul moyen c'est une prise de conscience d'ampleur qu'il faut arrêter la bidoche.
    Maintenant, ceux qui ont les moyens de s'acheter du vrai "bio" nourrit aux pâturages (parce que là aussi, il y a beaucoup à dire en matière de tromperie sur la marchandise et de marketing...) et que ça ne dérange pas de savoir que leur steak est mort dans les mêmes conditions que le hallal, ma foi... (qu'ils en claquent de maladies cardiovasculaires !)

    edit : je me suis laissée emporter, je ne souhaite à personne d'en claquer bien entendu, mais je trouve que c'est presque justice que ça fiche des maladies de manger trop de viande, voilà.
    Dernière modification par MarieSue ; 16/10/2015 à 19h38.
    "Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots." Martin Luther King

  3. #3
    Labrador Avatar de Tchymnis
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    309
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Bonjour ! =)

    Tu me rappelles moi à l'époque où j'ai commencé à me poser des questions et à réaliser qu'il y avait une incohérence entre ma sensibilité vis-à-vis des animaux et mon alimentation. J'ai eu le même type de cheminement de pensées.

    Agir selon ce qu'on ressent, c'est ce que tout le monde fait. On prêtera toujours plus d'attention à quelque chose qui nous rend sensible, même si on sait que ce n'est pas tout à fait logique. Ne culpabilise pas si tu te sens dans ce cas : c'est la norme, le naturel. Passer au-delà de ça demande de la réflexion et un effort, plus ou moins important selon les personnes, la période, le contexte, etc... Pour certains, c'est facile, pour d'autres, c'est difficile.
    Tu as la sensibilité. Tu as la réflexion qui se fait tout doucement. =) Tu es déjà allée plus loin que beaucoup de gens.

    Voilà mon avis sur les trois options qui s'offrent à toi :
    - Continuer à t'alimenter comme tu le fais maintenant, ou avec quelques variantes. Cette solution n'a pas l'air de te convenir. Je pense aussi que si tu veux te sentir mieux, il est préférable que tu te positionnes plus clairement pour te sentir plus "stable".
    - Recommencer à manger de tout. J'ai une amie qui fonctionne comme ça. Elle ne fait pas de spécisme. Elle n'aurait pas de problème à manger de chien, de chat ou de cheval. Pour elle, ce n'est pas différent d'une vache ou d'un porc. Simplement, elle sait qu'elle refuserait de manger un animal qu'elle a connu, quel qu'il soit, parce qu'il aura passé un stade dans sa sensibilité. C'est une option viable, mais qui me semble risquée dans ton cas. Avec ce que tu nous dis là, je pense que si tu te remets à manger de tout, tu continueras quand même à te dire "pauvre bête" à chaque fois que tu verras des camions transportant des animaux, par exemple. Tu risques de te retrouver dans le cas où tu te sentiras encore plus mal qu'avant, parce que même si ta consommation sera plus cohérente, ça ira quand même encore à l'encontre de ta sensibilité.
    - Arrêter de consommer tout produit d'origine animale. Cette solution élimine complètement le problème de ton implication dans des choses qui ne te conviennent pas. C'est un changement, ça peut paraître impressionnant et compliqué, mais c'est surtout parce que c'est différent de ce qu'on connait. Je pense que c'est, sur le long terme, ce qui peut te correspondre le mieux, avec le stade de réflexion que tu as déjà. Le mieux, c'est encore d'essayer. Commence par te faire une journée végétalienne, puis une semaine, et regarde si ça peut te convenir, tant sur le plan "cohérence" que sur le plan "mode de vie". Regarde pour remplacer les petit à petit les produits animaux par des produits végétaux, en commençant par les plus simple. Et au pire, si ça ne te convient pas, ce n'est pas irréversible. ^^

    La mort est peut-être une délivrance pour les animaux qui passent leur vie à souffrir, oui. Mais il faut aussi se dire que s'il n'y avait moins de demande pour les produits animaux, la production s'amenuiserait et avec elle, le nombre d'animaux souffrants.

    Citation Envoyé par garfielda Voir le message
    - Même si moi je deviens végétarienne/végétalienne, mes animaux (chiens et chats) eux ont besoin de manger de la viande... alors au final on ne peut pas ne plus tuer les animaux pour en nourrir d'autres !? Donc à quoi ça sert de devenir végétarien/végétalien alors que mes animaux ont besoin de viande eux.
    Allons, je suis sûre que tu peux trouver la réponse toi-même. ^^
    Si ça peut t'aider, je te donne une variante de ta question en version "politique" : "A quoi ça sert que j'aille voter ? C'est pas ma voix qui va changer quelque chose !"
    MarieSue t'a aussi bien aiguillé sur la question.
    Détail en passant : Il existe des croquettes végétales pour chiens en chats, certains utilisent cette option (même si tous les végétaliens ne sont pas d'accord sur la question).

    Au cas où ça peut aider pour ta réflexion :
    Maintenant que je suis végétalienne et que j'ai du recul sur ma propre expérience, je me rends compte qu'à l'époque où j'étais, comme toi, en pleine remise en question, certaines remarques que je me faisais étaient en fait des feintes, des excuses que j'essayais de me trouver pour garder mes oeillères et me faire renoncer à/ retarder ce que j'envisageais. Je le savais, au fond de moi, mais je ne voulais pas le voir. Essaie d'étudier, de ton côté, si certaines de ces interrogations ne sont pas du même type.

    En tout cas, si tu envisage le végétalisme, garde à l'esprit que tu dois aussi et avant tout le faire pour toi, pour te sentir en accord avec ta sensibilité. Ce que font les autres, c'est ce qui leur correspond à eux, ça ne veut pas dire que c'est forcément ce qui va te correspondre à toi.

    En espérant que ça puisse t'aider !
    spatule2 aime ça.

  4. #4
    Champion du forum ! Avatar de Aynudya
    Fonction
    Indépendant
    Association
    CASF
    Localisation
    UK
    Messages
    2 068
    Date d'inscription
    avril 2012
    Tu te poses des questions et c'est déjà énorme, je ne vois pas pourquoi on irait te critiquer pour ça. Si on y réfléchis on vit dans un monde spéciste et à moins de vivre en ermite loin de tout et de tout le monde, a un moment ou un autre on participe de manière indirecte à la souffrance animale. Pour moi être végane c'est juste essayer de faire du mieux qu'on peut pour ne pas participer à tout ça. Certains iront plus loin que d'autres parce qu'ils le veulent, parce qu'ils le peuvent, ce n'est pas une compétition.

    Aussi je pense que tout "pas dans le bon sens" n'est pas à négliger. Oui acheter ses œufs plein air et aller au restaurant et manger des œufs qui viennent probablement d'élevage en batterie ou sur sol dur c'est contradictoire (et je confirme pour avoir travailler dans un restaurant qu'à moins que le restaurant soit bio il ne faut pas trop compter sur du plein air, ça coute très cher) et ça l'est mais c'est toujours mieux dans un certains sens que d'acheter aussi ses œufs en batterie. A mon sens le mieux à faire c'est de réduire ces incohérences petit à petit. En commençant parce ce qui te semble le plus simple à faire : arrêter toute la viande, réduire ta consommation de lait, ne plus acheter que des produits avec des œufs plein air ou bio. Comme le dit Tchymnis rien n'est irréversible.

    On peut penser qu'en effet la mort peut être une délivrance pour certains de ces animaux, mais certains sont sauvé, vont dans des sanctuaires et finalement vivent une belle vie. C'est quand même mieux que la mort au final pour eux. C'est plus compliqué à faire, ça coute plus d'argent et malheureusement on ne peut pas tous les sauver mais pour ces animaux là, leur sauvetage a fait une énorme différence. Je suis allé dans des sanctuaires pour animaux que j'ai pu aider, j'ai pu caresser des cochons, des vaches, voir des dindes, des poules et rien que pour eux je me dis que mon cheminement et qu'être végane vaux le coup. Si tu veux voici un lien ou l'on raconte un peu nos journées là bas, il y a des photos, des vidéos : http://aufildariane67.blogspot.co.uk...on-ou-mon.html et il y a plus de vidéos et photos sur la page facebook du blog : https://www.facebook.com/aufildarian...24919464234965

    Enfin comme l'a déjà souligné MariSue, devenir végétarien ou végétalien c'est essayer d'être cohérent avec notre ressenti et c'est faire un grand geste pour la planète et pour les animaux (http://latestvegannews.com/400-milli...ng-less-meat/#) Il y a aussi que sans faire de prosélytisme, rien qu'en mangeant végétarien devant tout le monde on montre que ce régime est possible et normal. Dans ma famille on n'a jamais parlé de bien être animal avant que je devienne végétarienne et maintenant ça revient régulièrement dans la conversation, avec mes amis aussi alors que ce n'est jamais moi qui amène le sujet sur la table. Mais en montrant que je peux manger tout aussi bien qu'eux en mangeant végétalien, je leur montre que c'est une possibilité, qu'elle est viable, qu'elle est goûteuse. Certains font même des efforts, se renseignent, change un peu leur habitude... Mon père est devenu le meilleur ambassadeur pour le régime végétalien (bien meilleur que je ne pourrais l'être) juste parce qu'il est tellement fier de moi qu'il parle régulièrement des bons plat que je lui préparait, des gâteaux que je fais. Et comme il n'est pas végétarien, les gens acceptent beaucoup mieux ses dires sans se braquer et bavent devant les photos de mes gâteaux.

    Je suis peut être un peu confuse mais j'espère avoir répondu a quelques unes de tes questions.
    spatule2 aime ça.

  5. #5
    Modérateur Avatar de Kyt's
    Fonction
    Bénévole
    Messages
    13 099
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Tu as vu Earthling ?

  6. #6
    Carrément à l'aise ! Avatar de garfielda
    Fonction
    Bénévole
    Association
    CHIPNOUM
    Localisation
    80500
    Âge
    32
    Messages
    1 136
    Date d'inscription
    mars 2009
    merci à tous pour vos messages
    Oui on va dire que se poser des questions c'est déjà pas si mal.
    D'ailleurs, avec mon ami, on s'était dit qu'on allait justement se faire une semaine sans viande pour voir... ce qui me semble le plus dur en fait c'est de me passer des produits laitiers et principalement le fromage et la crème fraîche.
    Après, je disais que remanger de tout pourrait être une possibilité sauf que clairement j'ai un blocage psychologique maintenant, le fait de voir une viande rouge je ne peux même pas imaginer la manger ni un gigot d'agneau par exemple...
    J'imagine que ce doit être pareil avec celles qui ont fini par arrêter la charcuterie etc.
    Ce sont principalement les conditions d'élevage et d'abattage qui me font poser toutes ces questions. Lorsqu'on voit toutes les dérives.,, Les gens ne respectent même pas un minimum les animaux qu'ils mangent. Ma relance psychologique a été faite par l'abattoir d'Alès, je n'ai clairement pas eu le courage de regarder la vidéo, mais j'ai lu les commentaires et ça m'a suffit. Le pire étant que là c'est dévoilé mais que ces dérives doivent être présentes partout (ou presque) et que de toutes façons il y a toujours souffrance psychologique pour les animaux.

    Kyt's non je n'ai jamais vu Earthling. J'ai regardé ce que c'était sur go*gle et c'est un documentaire de 2005. Vu qu'il date de 10 ans, est-il toujours d'actualité ?

    Je n'ai pour le moment rien lu du tout concernant le végétarisme etc. Je connais justement des gens qui sont végétariens et c'est pour ça que je me suis posée des questions, en me disant que certes ils consommaient aucune viande mais que les produits laitiers c'était pas plus gai au final.

    Je vais aller voir tous les liens Aynudya, merci !!

    merci pour vos commentaires et témoignages en tous cas!
    je vais aussi aller voir le post des recettes, ça me donnera sûrement des idées pour démarrer tout doucement, ne serait ce qu'un jour par semaine déjà pour me dire que c'est faisable.
    spatule2 aime ça.
    "Prenez parti ! La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le bourreau, jamais l’oppressé." Elie Wiesel

  7. #7
    Berger Allemand Avatar de Coppélia
    Localisation
    78
    Messages
    464
    Date d'inscription
    avril 2013
    Moi, le déclic radical s'est fait quand j'ai croisé le regard précis d'un cochon dans un camion qui partait à l'abattoir sur l'autoroute; il me regardait avec un regard si profond, un regard de détresse....

  8. #8
    Labrador Avatar de Tchymnis
    Fonction
    Indépendant
    Messages
    309
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Citation Envoyé par garfielda Voir le message
    ce qui me semble le plus dur en fait c'est de me passer des produits laitiers et principalement le fromage et la crème fraîche.
    Pour ce qui est de la crème fraîche, j'en étais une grande consommatrice avant d'être végétarienne. J'en mettais partout ! Je l'ai remplacé par de la crème de soja et ça passe... Tout crème ! ^^ Le changement de goût me semblait un peu bizarre au début, mais finalement, j'aime beaucoup. Tu as aussi de la crème de noix de coco (plus parfumée, par contre) ou de la crème d'épeautre.
    Il existe une grande variété de laits végétaux (soja, riz, amande, noisette, épeautre, millet, châtaigne, et j'en passe...), basiques ou aromatisés (vanille, chocolat, thé vert, etc...). Ils sont généralement plus "liquides" que du lait de vache, mais il y a de quoi trouver son bonheur, pour la cuisine comme pour déguster tel quel.
    Les fromages végétaux existent aussi. Tu peux en trouver en magasin bio ou en faire toi-même.
    Même pour la viande et le poisson, il existe des similis-carnés, imitant la texture et le goût du produit original.
    Bien sûr, ça n'en sera pas la copie conforme. Parfois ce sera bluffant, parfois ce sera différent.

    Citation Envoyé par garfielda Voir le message
    Le pire étant que là c'est dévoilé mais que ces dérives doivent être présentes partout (ou presque) et que de toutes façons il y a toujours souffrance psychologique pour les animaux.
    Même s'il n'y avait que peu de dérives, on aura toujours un doute en achetant le produit finit. Et dans le doute, s'abstenir, comme on dit. ^^

    Citation Envoyé par garfielda Voir le message
    je vais aussi aller voir le post des recettes, ça me donnera sûrement des idées pour démarrer tout doucement, ne serait ce qu'un jour par semaine déjà pour me dire que c'est faisable.
    Je te rassure, c'est largement faisable, et c'est une flemmarde qui te dit ça !
    spatule2 aime ça.

  9. #9
    Champion du forum ! Avatar de Khaine Dragonheart
    Localisation
    91
    Messages
    1 999
    Date d'inscription
    décembre 2011
    En ce qui concerne les croquettes chiens/chats, pour le moment on est sur de la fabrication avec des morceaux issus de l'abattage d'animaux en batterie.

    Néanmoins, si une grande majorité de la population devenait végétarienne/végétalienne, les élevages en batterie n'existeraient plus (ils ne sont là que pour fournir de la viande en quantité astronomique à bas prix) ou quasiment plus, ce qui est déjà un pas énorme.

    Ensuite, si les gens stérilisaient convenablement leurs animaux, on aurait plus d'animaux domestiques errants à sauver, ou quasiment plus; l'achat de nourriture carnée se limiterait aux quelques animaux domestiques avec propriétaire. Et là, vu qu'il y a moins d'animaux "à charge", ça permet financièrement de se tourner vers des croquettes faite avec de la volaille de plein air par exemple (il me semble qu'orijen ou nutrivet le font), ce qui n'enlève pas le fait de tuer un animal pour en nourrir un autre, mais au moins ça minimise pas mal la vie de souffrance que le poulet va avoir.
    Rien n'empêche aussi de faire du BARF uniquement avec de la viande label plein air/bio pour son chien.

    Enfin bref, tout ça pour dire que devenir VG ne va pas soudainement faire arrêter la souffrance animale dans le monde, mais ça permet, au long terme, d'ouvrir de nouvelles possibilités plus correctes pour les animaux d'élevages.
    Dernière modification par Khaine Dragonheart ; 17/10/2015 à 12h55.
    spatule2 aime ça.

  10. #10
    Berger Allemand
    Fonction
    Bénévole
    Localisation
    CHALON SUR SAONE
    Messages
    400
    Date d'inscription
    mars 2015
    bonjour, etre vegetarien c'est penser que l'animal possède un coeur, un cerveau et de ce fait ressemble quelque peu aux humains (ceci dit pour ne pas séparer les autres animaux des mamiferes) l'animal est plus noble que le vegetal qui pourtant est aussi un organisme vivant!!!!!!!!!! arrachez vous les mauvaises herbes ou les gardez vous parcequ'elles sont utiles? LES LAISSEZ VOUS POUR LES OISEAUX ET LES MILLIERS D'INSECTES ET AUTRES?

    ou arretez vous la reflexion sur ce qui est vivnt et ne l'est pas sur ce qu'il est utile de tuer pur se nourrir car si on ne se nourrit pas on meurt?

    JE PENSE BEAUCOUP A TOUT CELA........ c'est assez perturbant . Qu'en est-il pour vous tous?

  11. #11
    Champion du forum ! Avatar de Khaine Dragonheart
    Localisation
    91
    Messages
    1 999
    Date d'inscription
    décembre 2011
    J'y pense aussi car j'adore les plantes.
    Mais quand on y regarde de près, beaucoup de végétarien et végétalien sont, sans le savoir, déjà frugivores.

    Les légumes les moins chers sont pour la plupart des fruits: tomate, courges/courgettes/concombres, haricots divers etc.... La plante meurt naturellement quelques semaines après après la saison des récoltes, qu'on ramasse ses fruits ou pas.

    Le blé, le soja, le riz, le maïs sont aussi produits par des plantes annuelles: quand les graines sont prêtes à être récoltées, la plante est déjà morte. Les tiges séchées finissent en fourrage, en paille, en compost, en en amendement direct pour la terre.

    La question se pose effectivement avec certaines plantes qu'on mange avant leurs montées en graines comme la salade.

    Mais si on a un jardin, et qu'on fait soit-même sa salade, il faut savoir que si on coupe certaines variétés, le pied repousse pour monter en graines et meurt naturellement ensuite ! On ne tue pas la plante à proprement parler

    Il existe aussi beaucoup de légumes dits "perpétuels" qui passent l'hiver et repoussent, et qui perdurent malgré un prélèvement de récolte: rhubarbe, céleri, poireau (le pied raciné repousse), etc...

    Et pour les tubercules, il existe des variétés dites "aériennes": on trouve ainsi des oignons, échalotes et ail dont les germes poussent en hauteur, comme des fruits. La récolte se fait donc sans tuer la plante-mère, qui vivra encore quelques années sans soucis, tout en continuant de donner des oignons chaque année.


    La nature est quand même vachement bien fichue, c'est comme si elle nous donnait toutes les cartes en main pour devenir VG de nous même.

    En y repensant, les humains ont subit de grand évolutions qui sont passés par leur changement de mode de vie: des nomades chasseurs cueilleurs trapus et musclés et à la vie courte, on est passés des sédentaires agriculteurs et cultivateurs plus gras et plus grands avec une espérance de vie allongée mais entrecoupées de "maladies modernes" (le stress professionnel, les maladies cardio-vasculaires dues à la malbouffe plus qu'à des malformations ou une blessure, les empoisonnements aux métaux lourds et aux divers agents actifs).

    Notre prochaine étape est peut-être d'être principalement cultivateurs cueilleurs, moins gras, avec une espérance de vie encore plus grande et plus paisible.

    Mais je vis peut-être dans le monde des bisounours

    Il n'empêche que ça me conforte dans l'idée qu'un jardin, c'est sacré, et que si toutes les personnes pouvaient bénéficier d'un petit jardin, même juste un lopin de terre de 3m2, leur vie changerait positivement: on a un rapport avec la nature différent, on mange différemment et jardiner permet d'évacuer le stress. Bref, c'est cool.
    Dernière modification par Khaine Dragonheart ; 17/10/2015 à 14h34.

  12. #12
    Je campe ici !
    Fonction
    Indépendant
    Localisation
    Alsace
    Messages
    1 221
    Date d'inscription
    septembre 2014
    J'adore ce sujet et les remarques qui sont faites

    Je crois beaucoup au pouvoir de l'exemple, au fait de rayonner autour de soi, à son "petit" niveau d'abord, son entourage, puis mine de rien ça fait boule de neige et ça peut aller vite...

    Au tout début, quand ça ne m'avait jamais traversé l'esprit de devenir végétarienne ou végan, j'admirais les gens VG qui ne la ramenaient pas mais qui me semblaient juste être en accord avec leurs principes : ils aimaient les animaux, et n'en mangeaient pas... je crois que c'est au tout début, sans le savoir, ce qui a été le commencement d'une réflexion, d'une toute petite prise de conscience : ha tiens, j'aime aussi les animaux, et moi je les mange...

    Il y a une forme d'autisme dans notre société, à avoir du jambon ou du steack ou un bâtonnet de poisson pané dans notre assiette et à être incapables d'arriver à faire le lien avec l'animal qui souffre/ a souffert, je suis persuadée que pour beaucoup de personnes c'est le cas, intellectuellement on y arrive mais viscéralement, non. Si l'on devait tuer nous-mêmes les animaux pour les manger en revanche, je crois qu'il y aurait bien peu de mangeurs de viande ! Je suis frappée de voir que peu sont informés aussi, hors milieu VG/Végan/PA, des réelles conditions de vie, d'élevage, de transport, d'abattage des animaux, enfin de toutes les horreurs qui existent...

    C'est en venant sur ce forum et en rencontrant des gens végans qui ne jugeaient pas, ne critiquaient pas, mais me semblaient être en parfait accord avec eux-même (et avec mes convictions persos) que j'ai eu envie de devenir comme eux.

    Je crois que se poser des questions comme tu le fais, être sensibilisés à la cause animale est un super bon début. Pour le reste, il faut suivre sa progression perso, sans se juger, continuer à fréquenter les bonnes personnes, celles qui montrent le chemin, pas celles qui ont un avis sur tout et sur vous et vous cassent dès qu'on ne fait pas comme elles voudraient qu'on fasse, de ces gens intégristes y'en a légion, et partout...

    Perso je vise le véganisme, qui correspond parfaitement à mes convictions/ma manière de voir les choses, et j'y arrive lentement mais sûrement, même si c'est encore loin d'être parfait aujourd'hui. Je ne me donne pas d'objectif précis à court terme, mais quand je fais des courses je visualise maintenant le parcours de l'animal jusqu'à la forme finale, je lis toutes les étiquettes de tous les produits et du coup je n'arrive plus à acheter grand-chose, pour moi c'est un sacré progrès !
    On va déménager et dès qu'on aura déménagé de toutes manières y'aura un jardin, je planterai des légumes et des patates, enfin des tas de trucs J'aurai des poules de sauvetage, mes poules auront une belle vie, et si elles donnent des oeufs je les mangerai, bien sûr !

    Etre indulgent avec soi-même aussi, c'est important

    Chaque acte que l'on pose entraîne des conséquences, par exemple acheter un Iphone contribue à entretenir de grandes souffrances chez des humains, des enfants qui sont exploités pour sa fabrication, chacun aussi se pose les questions en fonction de sa sensibilité personnelle, de son vécu, de son regard sur la société et aussi de là où il pense pouvoir intervenir. Pour moi, ce sont l'exemple, la prise de conscience par le dialogue et l'échange, le témoignage de différents vécus aussi, l'humilité (on ne changera pas le monde, mais on peut se changer soi-même) et l'information, qui font bouger les choses...

    En tous les cas bravo pour ta démarche !
    Dernière modification par spatule2 ; 17/10/2015 à 19h02.
    Aynudya and MarieSue aiment ça.

  13. #13
    Carrément à l'aise ! Avatar de garfielda
    Fonction
    Bénévole
    Association
    CHIPNOUM
    Localisation
    80500
    Âge
    32
    Messages
    1 136
    Date d'inscription
    mars 2009
    Encore merci pour vos messages

    Tchymnis, oui je pourrais tenter d'autres crèmes pour tenter, merci ! par contre, j'ai déjà essayé des laits végétaux et je n'aime pas du tout (mais j'en avais essayé que quelques uns donc je pourrais essayer les autres). J'ai vu des sites de commande en ligne d'ailleurs avec tout ce dont tu parles, c'est vrai qu'il y a plein de choix.

    Khaine Dragonheart, tu soulèves là un gros problème effectivement. Il faudrait au minimum que les animaux consommés aient des conditions de vie/de transport et d'abattage décentes ! ce serait à mon sens la moindre des choses... C'est aussi pour ça que je n'achète que des oeufs plein air, juste à côté de chez moi, il y a un élevage de poules plein air, elles ont pas mal d'espace et ont l'air d'avoir une vie correcte, contrairement aux poules de batterie. D'ici l'année prochaine, j'espère justement avoir mes 2 poules (que je prendrais idéalement sauvées de batterie justement) pour me dire aussi que mes poules ne seront pas exploitées et ne seront jamais mangées. Et ce sera tout benef si j'ai quelques oeufs

    Aramis1 alors là très honnêtement pour moi les végétaux je n'ai aucun état d'ame à les manger, ils sont vivants dans le sens où ils poussent mais je ne leur reconnais aucun sentiment ni aucune souffrance (peut être à tort).

    Je suis tout à fait ok avec toi spatule2, c'est important d'aller à on rythme et effectivement on ne fait jamais suffisamment le rapport entre la viande et la souffrance derrière. Il est évident que je ne serais aucunement capable de tuer le moindre animal pour me nourrir ! C'est ça aussi qui me fait réfléchir.

    Je vais aller à mon rythme, continuer mon questionnement, et me renseigner davantage sur tout ça à travers les documentaires ou livres... afin de faire ce qui me paraît être le plus cohérent avec moi même

    encore merci à tous !!!!
    spatule2 aime ça.
    "Prenez parti ! La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le bourreau, jamais l’oppressé." Elie Wiesel

  14. #14
    Habitué Avatar de VLC
    Localisation
    Cergy (95)
    Âge
    53
    Messages
    949
    Date d'inscription
    février 2007
    Un peu d'informations à toutes fins utiles :
    Les œufs : http://www.l214.com/oeufs/codes
    Annuaire et guide végan : http://www.vegan-france.fr/vegan-france.php

    personnellement je ne regrette qu'une seule chose : ne pas avoir été végane plus tôt.
    tu le sera bien avant moi, c'est certain

  15. #15
    surmulot
    Invité
    @Aramis : oui je laisse les plantes sauvages proliferer de facon maitrisee, dans mon jardin qui est aussi de la prairie et ce, pour sauver ce qui peut encore l'etre, de la biodiversite, proteger les ecosystemes et attirer ainsi de nombreux pollenisateurs, mais aussi des tas d'insectes, arachnides, petits invertebres , reptiles et amphibiens sur les verges de l'extinction. En revanche, je n'ai aucun etat d'ame a croquer une carotte cultivee. Sinon devrai je manger des cailloux ? Je suis contre l'exploitation des plantes sauvages protegees car je respecte la flore tout autant que la faune. J'entends le cri de plantes extrement rares qui sont pietinees en foret, comme les orchidees sauvages. Mais cultiver ses propres legumes est de l'elevage vegetal en quelque sorte qui nous donne les racines, les feuilles, les fruits et les graines susceptibles de nous nourrir. En revanche, il est imperatif de proteger la flore sauvage pour permettre a la faune de se nourrir. Je suis farouchement opposee a ces cuisiniers d'aujourd'hui qui vont a la cueillette de plantes sauvages pour agrementer leur cuisine et attirer les consommateurs dans un but lucratif d'effet de mode. De grace, laissons ces plantes a la nature !
    N
    Dernière modification par surmulot ; 18/10/2015 à 14h36.
    spatule2 aime ça.

 

 
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien