Suivez nous...
Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Facebook Google+
S'inscrire



Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Viande et santé publique

C'est une discussion Viande et santé publique dans le forum Végétarisme : Informations et Discussions, dans la catégorie Protection et Mode de Vie ; ...

  1. #1
    Invité

    Viande et santé publique

    Bonjour à tous,

    Je suis en master d'expertise des politiques publiques, et on a un séminaire sur les politiques de santé publique. Pour chaque séminaire, nous devons réaliser un dossier d'expertise, et pour celui-ci, je me suis mis en tête de le réaliser sur la viande (on ne se refait pas).

    Je me permets de coller une partie de la "consigne", non pas par flemme, quoique... Mais expliqué comme ça ça me paraît clair...

    A partir d’un problème de santé publique présent dans l’actualité, vous proposerez une note de
    synthèse problématisée présentant successivement les enjeux du problème tels qu’ils
    apparaissent dans « l’actualité » (médiatique, professionnelle, etc.), les acteurs engagés dans la
    définition du problème, les lignes de partage des points de vue constitués à son sujet et les
    solutions envisagées pour le résoudre.
    Vous proposerez ensuite une problématique pour la réalisation d’une évaluation de l’effectivité
    des solutions proposés pour résoudre le problème en question (en choisissant par exemple
    d’évaluer un programme / dispositif supposé le traiter).
    Votre note d’actualité comportera trois parties :
    - une synthèse de la question telle qu’elle est envisagée par les pouvoirs publics, les
    professionnels, les associations et les médias (un examen attentif de la presse écrite et
    audiovisuelle ( ?) et de la littérature grise disponible est notamment requis) ;
    - une analyse des termes du « problème » choisi : qu’est-ce qui fait le caractère problématique de
    la question ? Quelles sont les pistes envisagées pour le résoudre ? Y a-t-il des partisans ou des
    opposants à tel ou tel type de solution ? Le problème a-t-il déjà été « saisi » par des entreprises
    d’évaluation et sinon, en est-il question ?
    - une proposition de protocole d’évaluation selon un angle d’analyse personnel qui sera
    expliqué et commenté : quels aspects du problème de santé publique choisi seraient selon vous à
    suivre, dans une perspective visant à mesurer l’effectivité des solutions mises en oeuvre ? Dans le
    cadre de quel(s) dispositif(s) ou de quel(s) programme(s) ? Quels objectifs de connaissance
    l’évaluation peut-elle se donner, et avec quelles limites ?


    Bon, mon souci majeur, c'est que je ne peux pas traiter en 10-15 pages maximum le sujet global de la viande, et surtout, je dois rester la plus neutre possible pour que ça ne passe pas pour du militantisme pur et dur.

    Je suis donc à la recherche de documents/rapports scientifiques, médicaux très précis sur le sujet. Je pensais m'attaquer aux hormones, mais mon conjoint m'a signifié que ça agitait les médias il y a 20 ans et plus maintenant .

    Pour le coup, je pense me tourner plutôt vers l'augmentation du nombre de cancers joyeusetés de ce genre dus à la consommation aberrante de produits carnés, cependant, je n'ai jamais enregistré mes sources lorsque je me renseignais sur le sujet, et je m'en tape la tête contre le mur maintenant.
    Mais peut-être auriez-vous d'autres idées de thématiques liées à la viande et casable dans ce genre de rendus?

    Je suis avide de sources diverses et variées qui pourraient contribuer à faire un truc béton (quitte à ce que ça ne plaise pas aux intervenants, mais franchement, je m'en fiche.)

    Sur un autre forum de PA on vient de me conseiller le rapport Campbell, je ne l'ai effectivement jamais lu (d'ailleurs est-ce que quelqu'un sait si on peut le trouver en pdf/ebook même payant?), mais je dois diversifier mes sources...

    Merci d'avance

    •   Alt

      Publicité

      Publicité


       

  2. #2
    Habitué
    Messages
    916
    Date d'inscription
    juillet 2005

    Re: Viande et santé publique

    Je te conseille d'aller faire un tour sur le forum de vegan.fr, ils ont pas mal de ressources, et souvent de bons arguments

  3. #3
    Invité

    Re: Viande et santé publique

    Justement je suis dessus depuis une heure, au hasard d'une recherche google

  4. #4

  5. #5
    Habitué Avatar de Sakibelle
    Fonction
    Inactif
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    830
    Date d'inscription
    août 2006

    Re: Viande et santé publique

    extraits de "la nutrition.fr".

    Cancer Gastro-oesophagien : consommez moins de viande
    Une forte consommation de viande rouge et de viande très cuite augmenterait le risque de cancer gastro-oesophagien, d’après une vaste étude américaine.
    Avis aux amateurs de viande. D’après une étude publiée dans l’American Journal of Gastroenterology, les personnes qui consomment beaucoup de viande rouge ou de viande très cuite ont plus de risques de développer certains cancers gastro-oesophagiens tels le carcinome épidermoïde de l'œsophage (le plus fréquent des cancers de l’œsophage) et le cancer du cardia (le plus fréquent des cancers gastriques).
    Afin d’évaluer le lien entre consommation de viande et risque de cancer, les chercheurs de l’Institut National du Cancer des Etats-Unis ont suivi 494979 personnes âgées de 50 à 71 ans durant 10 ans. Chaque participant a rempli un questionnaire sur ses habitudes alimentaires, notamment sur sa consommation de viande et la cuisson utilisée.

    Résultats : les plus gros consommateurs de viande rouge ont 79 % de risques en plus de carcinome épidermoïde de l'œsophage que les plus faibles consommateurs. Par ailleurs, les personnes qui consomment le plus de DiMeIQx, un composé formé lors de la cuisson des viandes à haute température, ont 44 % de risques en plus de cancer du cardia que celles qui en consomment le moins.


    Amanda J Cross, Neal D Freedman, Jiansong Ren, Mary H Ward, Albert R Hollenbeck, Arthur Schatzkin, Rashmi Sinha and Christian C Abnet; Meat Consumption and Risk of Esophageal and Gastric Cancer in a Large Prospective Study. Am J Gastroenterol. Posted October 26, 2010
    La Nutrition.fr Emmanuelle Lami - Mardi 09 Novembre 2010

    Cancer du sein : les bénéfices du soja
    D’après une récente étude, les isoflavones, des composés phytoestrogènes retrouvés notamment dans le soja, réduiraient le risque de cancer du sein.
    Les femmes qui consomment beaucoup d’isoflavones (composés retrouvés dans le soja) auraient moins de risques de développer certains types de cancers du sein. C’est ce que révèle une étude présentée lors de la neuvième conférence annuelle de l’ American Association for Cancer Research.

    Les chercheurs américains ont suivi 1294 femmes dont 683 souffrant de cancer du sein afin de déterminer le rôle des isoflavones sur ce cancer. La consommation d’isoflavones de chaque participante a été estimée grâce à un questionnaire alimentaire.

    Résultats : chez les plus grosses consommatrices d’isoflavones, le risque de cancer invasif du sein est réduit de 30 % et le risque de cancer de grade 1 (cancer dont la croissance est lente) est réduit de 60 %.

    Par ailleurs, on constate qu’avant la ménopause, les plus grosses consommatrices d’isoflavones ont 30 % de risques en moins de cancer de stade 1, 60 % de risques en moins de cancer de stade 2 et 70 % de risques en moins d’avoir une tumeur supérieure à 2 centimètres.

    Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur le cancer du sein.
    Ninth Annual AACR Frontiers in Cancer Prevention Research Conference, 7-10, 2010.
    La nutrition.fr Emmanuelle Lami - Mardi 09 Novembre 2010
    Mais aussi
    http://www.lanutrition.fr/les-news/alle ... ectee.html


    http://www.lepoint.fr/sante/antibiotiqu ... 363_40.php

    Antibiotiques : chez les animaux, c'est trop souvent automatique
    Attention, les résistances aux antibiotiques qui touchent les animaux peuvent avoir des conséquences dramatiques chez l'homme.
    Le Salon de l'agriculture bat son plein. De magnifiques animaux, en pleine santé (du moins à leur arrivée, car le séjour parisien est souvent rude pour eux), y sont présentés, choyés et caressés. Et pourtant il ne faut pas oublier le sort réservé à tous ceux élevés dans des conditions très difficiles, parfois en batterie, qui ne verront jamais un brin d'herbe fraîche, voire la lumière du jour. Et qui recevront des antibiotiques plus souvent que de raison pour prévenir les risques sanitaires d'un manque de propreté et d'un excès de promiscuité.

    "Pendant longtemps on a donné des antibiotiques à petite dose pour favoriser la croissance des animaux d'élevage", rappelle le Pr Patrice Courvalin, éminent spécialiste des résistances aux antibiotiques à l'institut Pasteur de Paris et qui s'est battu avec vigueur contre ce type d'usage dont les bénéfices sur la taille n'ont jamais été prouvés et qui a été finalement interdit en Europe en 1999. "Aujourd'hui, on donne toujours des antibiotiques à forte dose pour traiter des maladies, mais aussi à dose moyenne pour prévenir les épidémies dans les élevages. C'est la facilité pour ceux qui ne sont pas assez attentifs à l'hygiène."

    Les antibiotiques récents sont plus actifs

    Et ils doivent être nombreux si l'on en croit les experts de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), qui a récemment organisé une journée sur l'antibiorésistance en santé animale en collaboration avec la Direction générale de l'alimentation et la Direction générale de la santé et de la protection du consommateur de la Commission européenne.


    Selon les travaux présentés, le volume total des ventes d'antibiotiques pour la production animale s'est élevé à 1 056 tonnes en 2009 (soit 20 % de moins qu'en 1999). Certes, c'est le tonnage le plus faible enregistré depuis le début du suivi, mais les volumes de vente d'antibiotiques ne traduisent pas précisément leur utilisation, car les antibiotiques récents sont plus actifs et nécessitent l'administration d'une quantité plus faible. Pour évaluer l'exposition des animaux aux antibiotiques, il est nécessaire de prendre en compte la posologie et la durée d'administration, mais aussi l'évolution de la population animale au cours du temps, précise l'Anses.


    4 200 décès en France liés à l'antibiorésistance


    Ainsi, entre 1999 et 2009, le niveau d'exposition des animaux aux antibiotiques pour les voies d'administration orale et injectable, toutes familles confondues, a augmenté de 12,5 %. Pour les fluoroquinolones et les céphalosporines de 3e et 4e génération, des antibiotiques particulièrement importants en médecine humaine, l'exposition des animaux a respectivement été multipliée par deux et par trois depuis dix ans. "Or nos travaux ont montré que les bactéries animales pouvaient coloniser l'homme et que, quand elles passaient dans le tube digestif, elles transféraient leurs gènes de résistance aux bactéries présentes dans la flore intestinale humaine", précise le Pr Courvalin.


    La conséquence est évidente : selon l'Agence européenne du médicament, le nombre de décès imputables au phénomène d'antibiorésistance s'élève actuellement à 25 000 personnes par an (dont 4 200 en France). Dans notre pays, ce phénomène touche essentiellement les régions d'élevage intensif comme la Bretagne (porcs) ou la Sarthe (poulets). De cela aussi, il faut parler au Salon de l'agriculture.
    Voilà je viens de faire un tour rapide de ce que j'avais en matière de santé

    Bon courage à toi pour ton projet k:
    Végane par amour des animaux

  6. #6
    Sharpei Avatar de Sho
    Fonction
    Bénévole
    Association
    ALARM
    Localisation
    Marseille - Ajac
    Messages
    208
    Date d'inscription
    janvier 2011

    Re: Viande et santé publique

    Ca m'a l'air vachement compliqué comme sujet :fou:

    Moi aussi je pensais surtout au rapport Campbell; j'en ai trouvé un commentaire ici (apparement le rapport a été publié sous forme de livre) :
    http://amourdelumiere.fr/savoir_pour_agir.php?id=46

    Sinon j'ai ça aussi, avec attaché un pdf sur la position de l’association américaine de diététique : "une référence scientifique internationale sur les alimentations végétariennes et végétaliennes." Date de 2009.
    http://www.vegetarisme.info/spip.php?rubrique29


    En tout cas super projet

  7. #7
    Invité

    Re: Viande et santé publique

    Ce n'est qu'un simple dossier pour valider un séminaire, il doit faire 10 ou 15 pages, mais j'aime me compliquer la vie

    Toujours à la recherche de sources d'ailleurs, notamment médicales!
    Je vais téléphoner à l'Institut du Cancer et au Centre Oscar Lambret aujourd'hui voir un peu s'ils ont des trucs à me donner ^^.

  8. #8
    Chihuahua
    Messages
    5
    Date d'inscription
    octobre 2005

    Re: Viande et santé publique

    As tu pensé aux problèmes de santé publiques inter espèce, je pense à la maladie de creutzfeld jacob, la grippe aviaire, remettant en cause l'aspect sanitaire, les elevages intensifs, la solution abusive de tuer tout l'élevage pour un cas etc...

    Sans rentrer dans le militarisme, juste en remettant en question ces methodes et montrant la mauvaise gestion et maîtrise de l'élevage intensif avec donc ces conséquences ci sur la population.

  9. #9
    Invité

    Re: Viande et santé publique

    Oui j'y ai pensé, j'avais quand même un large choix de sujets. Le souci c'est que je dois prendre un truc qui est dans l'actualité, et le cancer on en entend tout le temps parler, que KJ j'ai l'impression de ne plus les voir dans les médias, mais peut-être que je me trompe?

  10. #10
    Carrément à l'aise ! Avatar de cactusss
    Localisation
    DIJON
    Messages
    1 020
    Date d'inscription
    mars 2006

    Re: Viande et santé publique

    Tu peux chercher si Food Sciences a émit des publis sur des effets "néfastes" pour l'homme.

  11. #11
    Invité

    Re: Viande et santé publique

    Je suis embêtée en fait, parce que des politiques publiques là-dessus, comment dire.... y'en a pas?

  12. #12
    Invité

    Re: Viande et santé publique

    Je clôture le dossier d'ici une heure ou deux, il n'est pas parfait (en plus moi et les trucs scientifiques...), mais en tout cas certaines références là m'ont sauvé la vie, merci

  13. #13
    Habitué Avatar de Numaaa
    Fonction
    Association
    Association
    AUXILIO
    Localisation
    RP - 78
    Âge
    29
    Messages
    806
    Date d'inscription
    décembre 2008

    Re: Viande et santé publique

    Dans le livre Bidoche de Fabrice Nicolino, il y pas mal d'info que ce soit sur les risques de la consommation, mais aussi sur l'attitude des pouvoirs publics etc.

    Le tout est justifié quasiment a chaque fois par des études sérieuses, souvent internationales, dont on retrouve les référence dans le bouquin...
    Association Auxilio

    ** http://auxilio-association.cabanova.com **


  14. #14
    Habitué Avatar de Sakibelle
    Fonction
    Inactif
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    830
    Date d'inscription
    août 2006

    Re: Viande et santé publique

    Ben non la politique de santé publique en France c'est du carné et des produits laitiers à chaque repas...
    Végane par amour des animaux

  15. #15
    Habitué Avatar de Sakibelle
    Fonction
    Inactif
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    830
    Date d'inscription
    août 2006

    Re: Viande et santé publique

    PS : tiens nous au courant pour ton dossier
    Végane par amour des animaux

 

 

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Chien